Nous contacter

Equipe Nationale

EN : Jonathan Schmid pour meubler le flanc droit ?

Publié

le

Schmid avant

Soucieux de trouver une véritable doublure pour Youcef Atal, blessé au genou et toujours convalescent avec l’OGC Nice, le sélectionneur Djamel Belmadi préparerait une éventuelle venue de Jonathan Schmid (SC Fribourg/Allemagne) au sein de l’équipe nationale. On ne sait pas encore s’il sera là dès le mois de mars. Cependant, son arrivée imminente n’est pas exclue.



Ce n’est pas une armoire à glace défensivement mais l’idée d’en faire un recours sur le côté droit de l’arrière-garde des « Fennecs » mijoterait. En effet, le driver de l’EN aurait coché le nom de celui qui connaît sa 11e saison en Bundesliga. Ce qu’il faut savoir c’est que  Schmid n’est pas un latéral droit de prédilection. Il a plus eu une formation d’ailier. Certains l’avaient même comparé à Frank Ribéry lors de ses débuts prometteurs en marge de l’exercice 2011-2012. C’était il y a 9 ans de cela.

Tout proche des Bleus en 2014

Quelques années, Schmid se retrouve à jouer plus bas. Un peu le profil d’un « wing-back » (ailier-latéral) moderne qui est plus présent lors des séquences offensives que lorsqu’il s’agit de remporter des duels en phase défensive. Ce n’est pas vraiment un handicap parce que même Atal n’a pas la réputation d’être imperméable quand il est appelé à endiguer les attaques adverses.

Les profils de ce tandem sont plus ou moins similaires étant, tous les deux, dans la percussion et la projection rapide vers l’avant. D’où l’intérêt qu’éprouve le driver d’ « El-Kahdra » pour celui qui a une maman algérienne, un père autrichien et la France comme terre natale. Plus précisément du côté de Strasbourg. Le bagage footballistique du Strasbourgeois de 29 ans est avéré. Surtout quand on sait qu’il a failli être dans les 23 retenus par Didier Deschamps pour la Coupe du Monde 2014 au Brésil. Un intérêt qui s’est estompé depuis et l’éventualité de porter le maillot des « Bleus » qui s’est considérablement amenuisée.

Un atout sur phases arrêtées

Désormais, au crépuscule de sa carrière, il ne refuserait pas d’endosser la tunique algérienne sur le court-terme sachant qu’il fêtera ses 30 ans le 22 juin prochain. Une possibilité qui ne lui a jamais été faite auparavant pour savoir s’il l’aurait acceptée. La probabilité est donc là pour le sociétaire des « Brésiliens du Brisgau » (surnom du SC Fribourg). Il aurait même entamé la procédure pour l’obtention du passeport algérien.

Loin des considérations administratives, sur le plan sportif, il affiche de bonnes stat’ et jouit de certaines qualités. Notamment dans l’exécution des coups de pied arrêtés. Deux de ses 4 réalisations dans le championnat ont, d’ailleurs, été inscrites sur coup franc. On y ajoutera une passe décisive adressé sur… une phase statique. Une des palettes manquantes pour notre onze national sous Belmadi. Et c’est, éventuellement, l’une des raisons qui le pousserait à le faire venir. Affaire à suivre.

>> Lire également :

Latéral droit : les 5 candidats pour remplacer Youcef Atal




SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.