Nous contacter

Equipe Nationale

Amical/Algérie – Nigéria : Un test match aux aires de revanche

Publié

le

nigeria algerie pap moh

En évoquant les rencontres amicales, contre le Nigéria et le Mexique, de la date FIFA d’octobre, le sélectionneur national Djamel Belmadi a pris un ton sérieux. En filigrane, il a laissé entendre qu’il attend beaucoup de ses joueurs.

Clairement, Belmadi veut maintenir la dynamique et l’exigence d’aborder chaque sortie comme si elle comptait. Ce soir (19h30 heure algérienne et 20h30 heure française), lors des retrouvailles avec les Nigérians en Autriche, que l’EN a sorti en demies de la CAN-2019 avant de se poser sur le trône, il sera question de prouver que, malgré un arrêt de 11 mois, les Fennecs sont toujours aussi performants et conquérants.

Adversité au pedigree de qualité       

Ce soir, les amoureux de l’équipe nationale feront un petit voyage dans le temps pour se rappeler d’un passé récent avec de magiques émotions. Cette nuit cairote du 14 juillet 2019 quand Riyad Mahrez, d’un coup franc sensationnel dans le temps additionnel, avait envoyé les siens en finale de la CAN et fait sortir tous les Algériens fêter une qualification face à un archi-favori. Un ténor africain qui pèse 15 présences dans le dernier carré de la messe continentale et 7 finales disputées pour 3 gagnées en 18 participations.

A partir de ce pedigree, on peut se rendre compte que les Verts seront confrontés à des Super Eagles qui ne seront pas faciles à déplumer. D’autant plus que, quelque part dans leurs têtes, ils voudraient se venger. Même si le contexte et l’enjeu n’est pas le même. D’ailleurs, c’est ce que le coach d’El-Khadra voulait en demandant à jouer « des matchs qui puissent nous mettre dans la difficulté. Certains pourraient dire il faut reprendre doucement mais moi je ne vois pas les choses comme ça, il faut profiter des dates FIFA, il y en a pas tant que ça.» Dans les retrouvailles, il y a toujours de la revanche dans l’air. Par extension, l’adversité se donnera à 100%.

« La progression passe par ça »

Pas de reprise en douce pour les Champions d’Afrique pour réanimer la compétitivité, en berne depuis presque un an. Et puis, Belmadi est persuadé que « la progression d’une équipe passe par ça.» C’est-à-dire : les gros tests face à des mastodontes. Avec cette affiche, on est loin des menus préparatifs fretins servis dans le passé et qui assuraient des rencontres aux allures des promenades de santé et des excursions footballistique.

Le chef de la barre technique des Guerriers du Désert note, à juste-titre, qu’« on aurait pu opter très vite contre des équipes de moindre envergure mais j’ai eu l’exigence d’obtenir ces deux matchs de prestige contre le Nigeria et le Mexique. Le Nigeria tout le monde connait, c’est la 2e meilleure équipe au classement FIFA/CAF. » Un état d’esprit à saluer.

Des points à marquer et invincibilité à préserver

En se mesurant au troisième du dernier tournoi continental disputé en Egypte, les camarades de Saïd Benrahma, qui sera sous la loupe de Belmadi au même titre que d’autres internationaux appelés à convaincre le driver national, tenteront de s’imposer et préserver la série invincibilité. Une chaîne qui n’a pas été brisée depuis 17 matchs avec un bilan de 14 succès et 3 nuls. Limpide.

Apprivoiser les Aigles au Wörthersee Stadion (Klagenfurt/Autriche), donnera une confiance certaine pour la reprise et la suite du parcours d’Alexandre Oukidja, pressenti comme titulaire dans les cages, & cie. Surtout qu’ils se remettront dans le bain des éliminatoires de la CAN-2021 en novembre prochain avant d’amorcer, en juin 2021, de la campagne qualificative de la Coupe du Monde 2022 au Qatar. Le mot d’ordre est évident: il ne faudra pas caler au moment de remettre la marche avant.

Publicité
Cliquez pour commenter




Emission Web

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.