Nous contacter

Equipe Nationale

FAF : Houssem Aouar, un silence qui en dit « non » !

Publié

le

aouar houssem france fff

Beaucoup l’ont vu à l’œuvre lors du « Final 8 » de la Ligue des Champions. Sa prestation face à Manchester City a montré à quel point il est brillant. Houssem Aouar associé à Ismaël Bennacer, les Algériens rêvaient de cette paire bourrée de talent. Le Lyonnais en sélection algérienne ? La Fédération algérienne de football (FAF) a attendu la réponse du Gone jusqu’à lundi dernier. En vain. Selon nos informations, Houssem Aouar a bel et bien été approché mais n’a pas daigné répondre à la sollicitation de la FAF. Ce qui laisse croire qu’il aurait opté à jouer sous les ordres de Didier Deschamps et l’Équipe de France.

Il y a un proverbe qui dit que « le silence est un signe d’approbation ». Mais dans le cas d’Aouar, il est plus un indice d’un refus. Djamel Belmadi, sélectionneur national, n’a jamais nié son intérêt pour le prodigieux milieu de terrain.

« Aouar ? Ça fait un moment que je le suis de manière directe ou indirecte. Bien sûr qu’on le suit depuis 3 mois, maintenant bien sûr qu’on va s’asseoir, on va discuter et expliquer les choses. Après on va voir le discours qu’on aura en face. Maintenant, si on sent qu’il a l’envie de jouer pour son pays d’origine on avancera d’un pas, mais s’il ne se sent pas concerné, on passera à autre chose. Bien sûr, on souhaite qu’un joueur comme Houssem, qui est une valeur ajoutée, soit avec nous», a lâché le driver des Fennecs en octobre dernier.

Une perte mais…

Selon nos informations, le Bleuet ne compte pas changer de tunique de sélection. A 22 ans, il aurait définitivement opté pour l’EDF. On ne peut pas dire que la FAF et Belmadi n’ont pas fait le nécessaire pour le convaincre de leur projet ou lui montrer une « sollicitude » concrète. En plus, c’est dans la posture de Champion d’Afrique que l’Algérie l’a approché. Ce qui n’est pas rien. Mais ce n’est visiblement pas assez quand on a l’opportunité de jouer pour les champions du Monde.

Ce qui est à relever c’est que le Rhodanien, qui devrait bouger cet été vers la Juventus Turin où il est annoncé avec insistance, n’a jamais donné l’impression d’avoir l’EN dans un coin de la tête. Il n’a, à aucun moment, ouvert la porte restée fermée depuis le début. D’ailleurs, pendant que Mahrez & cie disputaient la CAN-2019 en Égypte, il était en pleine campagne européenne avec les l’équipe de France U21 à l’EURO de la catégorie joué en Italie. Épreuve dans laquelle il n’avait pas franchement brillé.

En tout cas, footballisiquement, en considérant la qualité intrinsèque du joueur, sa non-venue est une perte. Néanmoins, on ne peut jamais forcer quelqu’un de porter la tunique nationale quand il ne sent pas une appartenance filiale. Aouar a grandi de l’autre côté de la rive. Il dispose d’un bagage technique qui lui permet d’intégrer la troupe à Deschamps. On ne pourra pas trop lui en vouloir.

Choix définitif

Aussi, son président, Jean-Michel Aulas, a toujours souhaité le voir évoluer chez les Tricolores. « Si Didier Deschamps veut le bloquer par rapport à la sélection algérienne, il peut faire des choses… Je suis heureux pour lui car c’est un pur talent qui vient de l’Academy. J’ai vraiment envie qu’il réussisse jusqu’au bout, peu importe ses orientations en matière de sélection, et qu’il reste à l’OL », avait déjà déclaré le chairman des demi-finalistes de la Ligue des Champions UEFA 2020.

« Bloquer » est le terme exact sachant que même si la FIFA révise les critères de sélections qui permettent à des internationaux de changer de nationalité sportive, Aouar, qui a dépassé l’âge limite de 21 ans, ne pourra plus faire machine arrière. Même s’il aura moins de 3 capes à son actif.  Ça sera donc irréversible. Surtout que Deschamps communiquera sa liste pour les matchs de septembre dans 2  jours et Aouar devrait certainement y figurer.




Emission Web

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.