Nous contacter

Sélection A

Belmadi – Belaïli : récit d’une réhabilitation

Publié

le

Le 18 novembre 2018, Youcef Belaïli est, à la surprise générale, titularisé avec l’Algérie pour affronter le Togo à Lomé. Un duel, remporté 4 buts à 1 dont une réalisation de l’Oranais, entrant dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2019, tournoi que l’équipe nationale remportera huit mois plus tard.



En présence du milieu offensif, titulaire à part entière et un des acteurs majeurs de ce coup d’éclat. L’actuel sociétaire d’Al-Ahli SC (Arabie saoudite) a, dès le début, fait partie des plans de Djamel Belmadi, sélectionneur de l’EN.

Pour preuve, cet échange entre ce dernier et Kheireddine Zetchi, président de la Fédération algérienne de football (FAF). Le coach des « Verts » a raconté, dans une interview accordée à la Radio Chaîne III, ce qu’il a dit au patron de la FAF avant même de s’engager à driver le onze algérien : « Je vais vous faire une confidence. Lors de mon premier rendez-vous de travail avec le président Zetchi à Paris, on échange pendant 7 heures sur le travail à mettre en place. Puis vers 1 h du matin, je lui pose une question qu’il n’a compris qu’avec le temps, je lui dis : « Youcef Belaïli, est-il blacklisté au niveau de l’État ? Je ne sais pas, peut-être pour donner un exemple à la jeunesse. Là, il me regarde, et je vois qu’il se dit pourquoi il me parle de Belaïli. Il n’existe même plus. Il est hors des radars. Et puis, il me répond, non, on n’a jamais reçu aucune instruction à son sujet. Il me répète, non, non pas blacklisté. Il me demande pourquoi ? Je lui dis qu’on lui expliquera plus tard… Au 1er août 2018.»

Pari osé et gagnant !

A juste-titre, le driver des « Fennecs » a tenu à rappeler que « Youcef Belaïli n’existait plus dans le football algérien…» En sélectionnant l’ancien sociétaire de l’ES Tunis, club qui lui a permis de relancer sa carrière après une suspension de 4 années, réduite à deux après sollicitation du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) à Lausanne (Suisse), le successeur de Rabah Madjer a tenté un pari fou ou osé (appelez-le comme vous voulez). Les qualités intrinsèques du natif d’El-Bahia ont primé sur son passé. Et l’avenir l’a acquitté.

D’ailleurs, à la CAN, il a été très en vue. Il a inscrit deux réalisations pour apporter sa contribution à la consécration. Aussi, celui qui compte désormais 16 capes a été brillant lors des dates de ce mois de novembre contre la Zambie et le Botswana. Face aux Zambiens, il a fait une passe décisive, obtenu un penalty et planter un superbe but pour être impliqué dans 3 des 5 réalisations des « Verts ».

Quatre jours plus tard, il a trouvé la faille chez les Botswanais sur un corner direct malicieusement botté. Suffisant pour offrir à « El-Khadra » trois précieux points et, certainement, réjouir Belmadi qui lui a permis de revenir de très loin.

Mohamed Touileb, La Gazette du Fennec 

Publicité
Cliquez pour commenter





SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.