Nous contacter

Equipe Nationale

Belmadi : « On peut mettre en place un jeu plus attrayant »

Publié

le

groupe avant match zimbabwe 2 0 novembre 2020 5 juillet

Invité vendredi dans l’émission « Football Magazine » sur la radio Chaine 3, Djamel Belmadi a évoqué l’évolution de l’équipe nationale, notamment « un jeu plus attrayant » qu’il compte mettre en place « quand les conditions le permettent ».

Lors de son passage à la radio Chaine 3, dans l’émission « Football Magazine », Djamel Belmadi a évoqué plusieurs thèmes. Parmi eux,  « l’évolution de l’équipe nationale ». Le sélectionneur national a d’abord rappelé qu’ « on a fini meilleure attaque et meilleure défense de la Coupe d’Afrique 2019. » et d’enchaîner : « On est la meilleure attaque de ces qualifications de coupe d’Afrique. On marque assez et on n’encaisse pas beaucoup ».

Bien préparer les matches à l’extérieur des qualif à la CDM !

« On est dans l’évolution. Ce qui veut dire qu’on peut encore être meilleur. Il faut encaisser encore moins, et être plus dangereux » a estimé le sélectionneur national. En disant ça, il pense forcément aux prochaines qualifications de la Coupe du Monde et notamment aux matches à l’extérieur qui s’annoncent très compliqués, notamment celui des barrages (3e tour).

D’ailleurs, l’ex joueur de l’OM a évoqué « le match à l’extérieur contre la Zambie en mars », pour bien préparer le match  du Burkina Faso prévu en juin, comptant pour la 2e journée des qualifications à la prochaine Coupe du Monde.

« En phase finale on peut mettre en place un jeu plus attrayant »

Dans cette continuité, le tacticien algérien a pris comme exemple « un entraîneur qui a beaucoup bossé en Afrique » avec qui « il ne partage pas à 100% ce qu’il dit ». Celui-ci pense qu’ « Il y a deux équipes à avoir, celle quand tu joues à domicile où le terrain te permet de bien jouer et une autre à l’extérieur où là c’est un tout autre football qu’il faut jouer. »

L’idée de Djamel Belmadi est claire : contrairement à l’Europe, on ne peut pas utiliser une seule formule mathématique pour résoudre d’un trait toutes les problématiques en Afrique. Il a notamment parlé d’ « état d’esprit, des aléas, du climat et l’ambiance un peu folklorique qui pèse sur les joueurs qui ont l’habitude de voir des choses aseptisées en Europe ».

Pour finir  le joueur formé au PSG, a déclaré qu’ « un jeu plus attrayant sera mis en place, quand l’environnement sera favorable notamment en phases finales. » Il conclut en disant : « Quand on voit le premier but contre le Mexique, on voit bien que quand les conditions le permettent on peut bien évoluer et sortir le ballon de manière plus fluide ».

L’interview complète de Djamel Belmadi sur la radio chaine 3 :




Emission Web

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.