Nous contacter

Sélection A

CAN 2019 : la leçon tactique de Djamel Belmadi

Publié

le

Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, vient de gagner son deuxième match consécutif dans cette phase finale de la CAN 2019 qui se déroulera jusqu’au 19 juillet prochain en Egypte, et ce, face à la meilleure nation africaine au classement FIFA, à savoir le Sénégal. Deux matchs de la CAN 2019 gagnés face au Kenya (2-0) et au Sénégal (1-0) ont suffi pour montrer que le sélectionneur des Verts est un fin « tacticien ».



Moins d’une année depuis l’arrivée de Belmadi à la tête de la barre technique des Verts, en remplacement de son compatriote, Rabah Madjer, l’ex-international algérien a bien réussi où ses prédécesseurs ont échoué : restaurer un nouvel état d’esprit de gagneurs et redonner de l’âme à l’équipe. Mieux encore, il vient de gagner deux matchs consécutivement au début d’une CAN. Ce qui n’est pas arrivé depuis la CAN de 1990 à Alger. Année où l’Algérie a gagné sa seule Coupe d’Afrique. Est-ce un prélude à une seconde Coupe d’Afrique, mais à l’extérieur du pays cette fois-ci ? C’est, en tous cas sur la bonne voie.

Lors du premier match, les Verts ont battu les Harambee Stars (2-0), mais, beaucoup de spécialistes n’ont pas pu connaitre le véritable niveau de l’équipe choisie par Belmadi, dans la mesure où le Kenya s’est avérée une faible sélection. D’aucuns se sont donc penchés vers le second match contre l’un des favoris en puissance dans cette CAN 2019, le Sénégal d’Aliou Cissé, son ami de la banlieue parisienne. Et c’est justement ce match gagné finalement par le technicien algérien Belmadi face au technicien sénégalais, Cissé que le premier nommé a démontré sa maîtrise parfaite de la lecture du jeu en football et ses analyses justes avant le choix de la tactique à choisir.

Djamel Belmadi donne la pleine mesure de sa maîtrise de son sujet lors de la conférence de presse d’avant cette « finale » du groupe « C » contre le Sénégal. A une demande d’une journaliste sénégalaise voulant savoir quels changements compte-t-il opérer sur son onze titulaire par rapport au match contre le Kenya, Belmadi lui propose, par contre de lui livrer le « onze » sénégalais. Et il le donne ainsi : « Wagué, Kouyaté, Koulibaly, Sabaly, N’diaye, Guey, et je pense qu’il va choisir Sadio Mané à Baldé, Niang et Sarr. S’il devrait changer de système pour un, plus offensif, il enlève Diatta et il passera à un milieu à deux pour mettre Mané derrière Niang et laissera Baldé à gauche et Sarr à droite… ». Et c’est finalement 10 sur les 11 joueurs cités par Belmadi que Cissé a aligné face aux Verts. L’autre N’Diaye a été préféré à Gueye.

Sur le terrain du 30 juin au Caire, Belmadi gagne sa bataille tactique face à son ami Cissé et montre sa très bonne maîtrise du sujet tactique. Et il le dit, indirectement, lors de la conférence de presse, après cette victoire face au Sénégal (1-0), sur un but signé Belaïli : « Pour les 1/8es de finale, toutes les équipes se valent, on n’a pas à choisir notre adversaire. Le plus important est de bien étudier l’adversaire comme on l’a fait avec le Kenya et le Sénégal. Il ne faut jamais prendre les choses à la légère ». Sans commentaire.

Saïd Benhamadi, La Gazette du Fennec 

Publicité
Cliquez pour commenter

Laissez un commentaire

Publicité

SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.