EN : les dessous de l’arrivée de Belmadi après l’échec Queiroz

Massacré par l’opinion publique pour avoir annoncé un accord imminent avec « un entraîneur mondialiste » avant de se rabattre sur la piste Djamel Belmadi, le patron de la FAF Kheireddine Zetchi n’a pas tout à fait menti aux Algériens. Explications.

Avant d’enclencher la piste Djamel Belmadi, des négociations ont bel et bien été menées avec Carlos Queiroz mais elles n’ont jamais abouti à cause… du volet financier. Entre l’offre de la FAF et les prétentions du technicien portugais de 65 ans, un fossé de près de 1 million d’euros sur douze mois.

Jusqu’à lundi soir, Kheireddine Zetchi espérait encore convaincre Carlos Queiroz de succéder à Rabah Madjer. Les deux parties négociaient alors depuis plusieurs semaines, mais aucun accord concret n’a été trouvé en raison essentiellement des exigences salariales du technicien portugais, dont le contrat avec l’Iran a pris fin ce mercredi 1 août. Néanmoins, la différence entre l’offre de la FAF et le salaire exigé par le Portugais est telle qu’un accord était quasiment impossible. En effet, il subsistait un énorme écart de près de 1 million d’euros entre ce qu’a proposé la FAF et ce que réclamait l’ancien entraineur du Real Madrid par ailleurs moyennement motivé par le challenge algérien et certainement pas prêt à faire des sacrifices.

Ce n’est que lundi soir au sortir du bureau fédéral et après avoir attendu vainement que les choses bougent enfin que Kheireddine Zetchi a décidé d’abandonner la piste Carlos Queiroz et se rabattre sur le désormais libre Djamel Belmadi. Il avait alors instruit Hakim Medane de nouer le premier contact avec l’ancien entraîneur d’Al Duhail avant de prendre le relai le lendemain mardi. Donc, non, Zetchi n’avait pas menti aux Algériens en annonçant des négociations avec un entraîneur mondialiste, sauf que la suite des événements a fait que le président de la FAF est passé pour « un menteur » aux yeux de l’opinion publique. Ne pouvant convaincre des entraineurs étrangers, essentiellement motivés par l’argent, la FAF a sans doute réalisé son meilleur coup en optant pour un jeune entraineur algérien extrêmement motivé et qui saura galvanisé ses troupes. Faisant pratiquement le consensus, Belmadi devient ainsi le nouvel homme fort des Verts. Il n’aura fallu que 48h pour finaliser un accord, preuve d’une motivation sans faille et d’une détermination à relever le défi.

Nabil Boughanem, La Gazette du Fennec


à VOIR aussi
Bennacer : ”Prêt à jouer où l’entraîneur voudra ! ”

Bennacer : ”Prêt à jouer où l’entraîneur voudra ! ”

Coupe arabe : la JS Saoura écrase un club comorien 5-0 !

Coupe arabe : la JS Saoura écrase un club comorien 5-0 !

Mercato : Slimani passe sa visite médicale à Monaco !

Mercato : Slimani passe sa visite médicale à Monaco !

Espace publicitaire
Ne manquez pas aussi !

Mercato : Youcef Attal bientôt transféré à l’OGC Nice !

Après une saison passée en Belgique...

JO 2016 : l’Argentine dévoile sa liste des 18 convoqués

La sélection argentine, adversaire de l'...

Mercato : Ahmed Kashi signe 2 ans à l’ESTAC Troyes !

En fin de contrat avec  Charlton...

Premier League : 20M€ + un joueur pour Mahrez ?

La presse londonienne du jour fait écho d'une of...

Ligue 1 : Youcef Atal séduit la Côte d’Azur

Malgré sa blessure en août dernier, Youc...

Madjer répond à Raouraoua et réclame son départ de la FAF !

Attaqué par le président de la FAF Moham...

U23: un stage à Sidi Moussa et une date FIFA encore gâchée

"L’équipe nationale olympique, qualifiée à la Coupe d’Afrique des Nations U23, e...

LFP : Boutadjine annonce sa nomination à la tête de la commission de discipline

L’ex-présentateur du service des sports de la té...

Click to Hide Advanced Floating Content