Nous contacter

Equipe Nationale

Elim. CAN 2022 : Zimbabwe–Algérie (2-2), qualif’ assurée dans la douleur !

Publié

le

guedioura kadewera musona zimbabwe 2 2 harare

Au terme d’un match spectaculaire, notamment en première période, l’équipe nationale a craqué et concédé le nul (2-2) pour le compte de la 4e journée des éliminatoires de la messe continentale chez le Zimbabwe. Ce résultat permet, tout de même aux Fennecs d’acter la qualification pour le tournoi, et de prolonger la série d’invincibilité avec 22 matchs.

Normalement, on ne change pas une équipe qui gagne. Mais Djamel Belmadi a fait une entorse à la règle après avoir vu que ses poulains étaient mis à mal jeudi dernier contre le Zimbabwe. Pour le match de cet après midi, le sélectionneur a décidé d’opérer 4 changements par rapport au onze qui a début, il y a 4 jours, au stade 5 juillet 1962 (Alger).

Benlamri a fait son retour dans l’axe central à la place de Tahrat alors que Guedioura a repris sa place, qui était occupée par un rassurant Abeid, devant la défense. En attaque, Delort et Benrahma on été préféré à Bounedjah et Brahimi. Des choix assez forts et un effectif à 40% changé. Le driver de l’EN a eu une approche différente mais l’objectif était le même : gagner avec des décisions techniques à assumer.

L’agressivité des Warriors et la rage de Delort

Le degré de l’engagement a été donné dès la 7e minute quand Tafadzwa Ruzike a fait un tacle très appuyé pour stopper une incursion de Mahrez, menace principale. Une intervention à la limite du rouge mais l’arbitre soudanais Mahmood Ali Mahmood Ismail n’a même pas averti le Zimbabwéen. Dès lors, les Fennecs savaient qu’ils devaient mettre beaucoup d’impact et rugosité dans les duels. C’est ce qu’ils ont bien fait répondant au duel athlétique de leurs hôtes.

delort duel defensif zimbabwe 2 2 harare novembre 2020

Pour revenir au coup de pied obtenu par le Citizen, il aura pu donner l’avantage aux Dz car l’exécution du capitaine  avait laissé le portier figé sur sa ligne. Seulement, le cadre s’est dérobé pour quelques centimètres.  Si le gaucher a manqué la cible pour peu, Andy Delort, titularisé à la pointe de l’attaque, a fait sauter, d’un coup de tête rageur, le verrou à la 34e minute en reprenant un superbe centre de Mohamed Réda Helaïmia.

Anthologique Mahrez !

Une réalisation venue concrétiser la domination des Champions d’Afrique qui ont doublé la mise dans les 4 minutes qui ont suivi. Trouvé sur une transversale de BenrahmaMahrez s’emmène le ballon d’une subtile aile de pigeon. La suite c’est fixation du défenseur, la fameuse feinte de frappe pour mettre son cerbère à terre et finir l’action du droit. Une séquence pleine de classe pour fêter le 18e pion en sélection. L’ancien sociétaire de Leicester  City a étalé toute sa classe sur une pelouse compliquée du National Sports Stadium de Harare.

mahrez brassard duel zimbabwe 2 2 harare novembre 2020

Le break fait, les Warriors optent pour les coups de pied arrêtés comme arme. Une première alerte sur un coup franc longue distance. Knowledge Musona met une grosse banderille déviée par Raïs M’Bolhi sur sa transversale (42’). Un avertissement sans frais. Mais pas le second puis que l’attaquant transforme la tentative (43’) pour réduire la marque et permettre aux siens de rentrer aux vestiaires avec un léger handicap.

Frayeurs et manque de fraîcheur

A partir de là, il fallait s’attendre à un second acte assez compliqué avec les locaux qui cherchaient à revenir dans la partie. Le technicien croate Zdravko Logarusić décide de sortir la carte Khama Billiat dès la 46e minute pour montrer les intentions offensives. D’ailleurs, à la 56e minute, il étaient tout proches de niveler la marque mais les Guerriers du Désert ont pu compter sur la superbe claquette de M’Bolhi sur la tête de Kadawere qui récidive à la 62e mais sa reprise du droit n’était, fort heureusement, pas cadrée.

bensebaini benlamri degagement defensif zimbabwe 2 2 harare novembre 2020

El-Khadra a réagi sur un coup franc bien réglé mais mal-dosé de Mahrez (65′). Le tir a été sorti par le keeper Talbert Shumba. Voulant apporter de la fraîcheur en voyant que ses poulains accusaient quelque peu le coup physiquement, Belmadi sort Feghouli en incorporant Belkebla et rappelle Delort sur le banc pour lancer Bounedjah (68′). C’était clair, le premier responsable ne comptait pas fermer la boutique et subir pour les 20 dernières minutes.

La main savonneuse de M’Bolhi

Intention montrée par Bounedjah tout proche d’ajouter un 3e but suite à un magnifique numéro petit pont suivi d’une frappe à ras de terre qui frôle le montant droit de Shumba. Sous un soleil de plomb et une température de 30 degrés, les organismes étaient à rude épreuve. Surtout dans les rangs algériens. Bennacer et Mahrez ont, eux aussi, été contraint de quitter l’ère de jeu substitué par Abeid et Ounas.

mbolhi sortie zimbabwe 2 2 harare novembre 2020

Si les changements de Belamdi n’ont pas vraiment changé l’équilibre des forces, ceux de Logarusić  ont pesé puisque Prince Dube, à peine 1 minute après avoir intégré le onze, égalise en reprenant victorieusement un corner de Musona. M’Bolhi, qui semblait sur la trajectoire, n’a pas pu préserver l’avantage fragile de ses coéquipiers. Cela semblait inévitable tant ses compères ont subi la majorité de la seconde période.

Toutefois, Benlamri & cie ont pu sauver les meubles et glaner un point pour porter leur total à 10 unités devant leur adversaire du jour (2e, 5 points). Derrière, la Zambie et le Botswana, qui s’affrontent à 17h, sont 3e (3 points) et 4e (1 point).

La composition de l’équipe d’Algérie :

Rais Mbolhi – Réda Halaïmia, Aissa Mandi, Djamel Benlamri, Ramy Bensebaini – Sofiane Feghouli (Haris Belkebla, 68′), Adlène Guedioura, Ismaël Bennacer (Mehdi Abeid, 79′) – Riyad Mahrez (Adam Ounas, 80′), Said Benrahma (Yassin Brahimi, 73′), Andy Delort (Baghad Bounedjah, 68′) / Coach : Djamel Belmadi

>> Le résumé et les buts du match :

But somptueux de Mahrez :

Galerie photo du match :




Emission Web

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.