Nous contacter

Equipe Nationale

EN : A qui profite le confinement ?

Publié

le

Belmadi Atal Slimani M'Bolhi

Le titre semble provocateur mais ne l’est pas. La pandémie du COVID-19 fait des ravages dans le monde et cela ne profite évidemment à personne. Ceci dit, le confinement induit le gel du football et cela parait bénéfique à certains, moins à d’autres. Tour d’horizon.



Youcef Atal, blessé avant le confinement, retrouvera les Verts à la reprise. Il enlèvera ainsi une belle épine au pied du coach qui aurait été amené à se passer d’un des meilleurs à son poste actuellement. D’autant que pour rattraper le retard du calendrier, peu de matchs amicaux, et donc peu de possibilités de tests, sont à venir. Récupérer Atal est un vrai plus pour l’Équipe Nationale.

Raïs M’Bolhi qui compte 72 sélections avec les Verts, lorgnait peut-être sur le record du légendaire Belloumi. Ce dernier, avec 100 capes, semble indétrônable. L’annulation des matchs de Mars et de Juin prive ainsi le gardien champion d’Afrique d’au moins 4 sélections. Il devrait tout de même arriver à engranger les 8 matchs qui lui manquent pour rentrer dans le top 5.

MBolhi Selections 1

Côté gauche Belmadi pourra aussi compter sur Mohamed Fares qui revient à peine d’une grave blessure et qui bénéficiera donc plus de temps de jeu en club. Tout comme le havrais Lekhal revenu en fin d’hiver.

L’autre record qui risque d’être difficile à atteindre, c’est celui de meilleur buteur en sélection. Slimani (29) n’est plus qu’à 7 longueurs du nombre de buts inscrits par Tasfaout (36). Mais il aura 32 ans en Juin et reste surtout le numéro 2 de l’attaque aux yeux de Belmadi. Chaque minute en Vert comptera et sera l’occasion de se rapprocher du Graal.

Meilleur buteur dz

Il faudra bien plus que quelques semaines de confinement pour que Guedioura puisse en profiter. Gravement blessé au genou, il devra compter sur son mental hors norme pour espérer un dernier baroud d’honneur avec les Verts. Mais la tâche s’annonce tout de même difficile voire impossible. Idem pour Soudani qui a engagé une course contre la montre mais qui souffre aussi de la concurrence à son poste.

On se serait bien passé de cette pause imposée. D’abord pour des raisons sanitaires, ensuite économiques. Et les matchs de Mars auraient forcé Belmadi à trouver des solutions pour parer aux absences d’éléments indiscutables. Dommage. Ils auraient aussi permis de continuer la dynamique positive entamée un après-midi de Novembre 2018 à Lomé.




SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.