EN : Temps de jeu et performances, la saison des Fennecs en chiffres

Djamel Belmadi a livré sa liste des 23 joueurs qui participeront à la CAN 2019 en Égypte. Qui est le plus jeune ? Qui est le plus expérimenté ? Quelles ont été les statistiques des uns et des autres durant la saison écoulée ? Il ne s’agit bien entendu pas de comparer les 41 buts marqués par Bounedjah aux 12 buts marqués par Mahrez mais d’indiquer les performances réalisées. Le temps de jeu, lui, est clairement un indicateur que les préparateurs physiques ont certainement relevé. Voici donc les 23 de l’Algérie en chiffres.

Classement par âge : de Guedioura (33 ans) à Boudaoui (19 ans)

La moyenne d’âge du groupe est de 27 ans et 10 mois. Hichem Boudaoui, le plus jeune, n’a pas 20 ans tandis que Guedioura, le plus vieux, fêtera ses 34 ans à l’automne. Il y a autant de joueurs de moins de 25 ans que de plus 30 ans ce qui rend ce groupe équilibré. Les jeunes apportant leur audace qui sera tempérée par l’expérience des anciens. A noter que la présence du joueur du Paradou permet d’abaisser la moyenne d’âge des milieux de terrain à 25 ans et 6 mois.

Du haut de son 1,93 mètre, Mehdi Tahrat est le joueur le plus grand tandis que Yacine Brahimi, le plus petit, émarge à 1,72 mètre. Les gardiens (1m87) et les défenseurs (1m84) sont les plus grands tandis que les milieux (1m76) sont les plus petits. En moyenne les 23 culminent à 1,82 mètre. A noter qu’Islam Slimani est l’attaquant le plus grand avec 1m88, reste à savoir s’il retrouvera son jeu de tête.

Temps de jeu : Mandi le plus utilisé, Ounas trop peu

En club, Yacine Brahimi a joué 49 matchs alors que l’expérimenté Rafik Halliche n’a participé qu’à 23 rencontres. C’est Aïssa Mandi qui a le plus de minutes de jeu dans les jambes (4260) et de loin devant Brahimi (3429), Oukidja (3398) et Bensebaïni (3292). Sous les ordres de Carlo Ancelotti, Adam Ounas a joué 26 matchs (8 titularisations) mais avec un temps de jeu (783 minutes) assez faible. Il a tout de même réussi à inscrire 4 buts faisant de lui le joker par excellence du Napoli, rôle qu’il aura logiquement à la CAN !

Performances : Bounedjah le prolifique, Atal la révélation

Baghdad Bounedjah a marqué 41 buts (dont 7 penalties) toutes compétitions confondues et a délivré 9 passes décisives. Mahrez est le meilleur passeur du groupe avec 12 assists (et 12 buts). L’un joue dans le meilleur championnat du monde l’autre est un extra-terrestre au Qatar. La comparaison n’est donc pas possible. Les graphiques suivants donnent tout de même quelques indications quant à l’état de forme des uns et des autres au regard du temps de jeu. Il faut bien entendu rapporter ces statistiques aux titres obtenus. Brahimi et Feghouli ont tous deux marqués 13 buts mais l’un réalise le doublé avec Galatasaray alors que l’autre rate la première marche et la finale de la Coupe nationale. Belaili a peu joué dans l’ensemble mais remporte le titre de champion d’Afrique pour la seconde fois … en deux ans, un exploit.

En ce qui concerne les milieux, le nouvel arrivé Belkebla est celui qui a le plus joué cette saison. Sans surprise Guedioura a peu joué mais a tout de même marqué 2 buts tout en délivrant 2 passes décisives. Le graphe nous montre que les plus performants sont Bennacer et le jeune Boudaoui.

En voyant de plus près les statistiques des défenseurs, on se demande si Atal en est un. Pour sa première saison en Ligue 1 française, il a marqué 6 fois et a délivré 1 passe décisive avec un temps de jeu limité, un ovni. Son pendant à gauche, Mohamed Fares, a lui aussi marqué tout en ayant un temps de jeu conséquent.

Enfin pour les gardiens, le graphe montre l’excellente saison d’Alexandre Oukidja ponctuée par un titre de champion de France de Ligue 2, synonyme de l’accession du FC Metz en Ligue 1. Le numéro 1 des Verts et capitaine d’El-Ettifaq, Rais M’Bolhi, s’est fracturé la main en Mars 2019, limitant ainsi son temps de jeu.

Afin d’être plus complet, il faut noter que seul un joueur évolue en Algérie mais pas moins de 9 sont issus de la formation locale, un bon amalgame.

Pour bien figurer dans une compétition, il faut avant tout constituer un groupe de joueurs talentueux, intelligents et expérimentés. Les statistiques aident à cela mais n’offrent aucune garantie. Le bon « management du groupe », au jour le jour, est essentiel pour permettre la performance. Il n’est malheureusement « mesurable » qu’après la compétition.

Khelifa Samir, La Gazette du Fennec

Source : transfermarkt


à VOIR aussi
SSC Napoli: Ancelotti viré !

SSC Napoli: Ancelotti viré !

Débat : OM-Africa, une histoire de com’ et de business ?

Débat : OM-Africa, une histoire de com’ et de business ?

Élections présidentielles : les matchs de foot reportés

Élections présidentielles : les matchs de foot reportés

Espace publicitaire
Ne manquez pas aussi !

C’est vous l’Expert : Bennacer future pièce maîtresse de Madjer ?

Comme tous les lundis, C'est vous l'Expert revie...

Benhassen : “Objectif : implanter le rugby durablement en Algérie !”

Le président de la Fédération algérienne de rugb...

CHAN-2018 : Algérie-Libye à Constantine?

Le prochain Algérie-Libye, comptant pour les éliminatoi...

Ligue 1 : Programme des rencontres de la 9e journée

La 9ème journée de Ligue 1 se jouera ce week-end...

Mercato : Lorient confirme que Mesloub “ne partira pas” !

Après l'échec des discussions avec Lorie...

Leekens : “On a fait le boulot”

Comme on s'y attendait depuis la défaite contre...

Tottenham : 6 semaines d’indisponibilité pour Bentaleb

Le milieu international algérien de Tottenham (...

Saint-Étienne : débuts pros pour Bilal Benkhedim (18 ans)

Grand espoir du centre de formation de l'...

Click to Hide Advanced Floating Content