Nous contacter

Sélection A

Sofiane Hanni : « Il y a une grosse concurrence dans le secteur offensif ! »

Publié

le

concurrence -sofiane-hanni-ryad-boudebouz-hillal-soudani-la-gazette-du-fennec

Auréolé de son titre de meilleur joueur de Belgique, le milieu offensif Sofiane Hanni constituera une grande attraction pour les observateurs lors du match face aux Seychelles. Interrogé par Jeune Afrique, le néo-sociétaire d’Anderlecht reconnait que son intégration en sélection n’est pas si simple en raison de la très forte concurrence qui règne chez les Fennecs. Malgré l’absence de Mahrez, Slimani ou Brahimi, l’ancien Nantais n’est ainsi pas certain de débuter la rencontre : Boudebouz, Soudani, Ghezzal ou Feghouli, tous sont capable d’évoluer à son poste !



« J’arrive dans une équipe où il y a une grosse concurrence dans le secteur offensif, avec Slimani, Soudani, Mahrez, Feghouli, Brahimi, Ghezzal… Là aussi, je sais ce qui m’attend, et cela ne me fait pas peur. Je vais faire ce que j’ai toujours fait : travailler !, explique le nouveau sociétaire d’Anderlecht dans un entretien accordé à Jeune Afrique. L’Algérie fait partie des meilleures équipes d’Afrique. Il n’y a pas longtemps, on parlait surtout de sa qualité collective. C’est toujours le cas, mais on parle désormais davantage de ses qualités individuelles, avec ce qu’ont réalisé cette saison Mahrez avec Leicester ou Slimani au Sporting Lisbonne ».

« J’ai déjà joué pour les espoirs algériens, il y a 5 ans »

Interrogé sur le départ de Christian Gourcuff, qui l’a appelé en sélection algérienne, d’abord en réserve puis retenu après le forfait de Soudani, Hanni a confirmé la tendance que le groupe a regretté le départ de l’entraîneur français. « Je n’ai pas vraiment eu l’occasion de le connaître. Ce que je sais, c’est que les joueurs l’appréciaient beaucoup. Ils voulaient qu’il reste», a ainsi confié l’ancien Nantais, qui savoure sa présence dans le groupe des Verts. « En ce qui me concerne, être appelé en sélection, cela représente quelque chose. J’avais déjà joué pour les espoirs algériens il y a 5 ans…». A l’époque d’Abdelhak Benchikha avec la génération Chalali, Belkalem, Benzerga et Yanis Youcef lors d’un regroupement à Istres où il s’était d’ailleurs blessé avant d’être oublié par la suite.

« C’est certain, le futur sélectionneur sera étranger »

Interrogé sur le nouveau sélectionneur et l’attente du groupe par rapport à celui-ci, Hanni n’a pas accordé une grande importance à la question du successeur de Gourcuff. « On entend des choses, mais rien de plus. Ce dont tout le monde est certain, c’est que le futur sélectionneur sera étranger. Je suppose que la Fédération s’active pour trouver un sélectionneur renommé et expérimenté. L’Algérie est attractive, et elle a des arguments… », a-t-il conclu. En attendant, ce jeudi face aux Seychelles, Hanni devra profiter du temps de jeu offert par le sélectionneur intérimaire pour garder sa place dans le groupe à l’avenir. Très attendu, il devra forcément marqué les esprits…et aussi des buts !

Petite promenade pour les coéquipiers de Hanni:

Yassin Benarbia, La Gazette du Fennec

Publicité
Cliquez pour commenter




SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.