Selection A’ : Alcaraz défend la souveraineté de ses choix

Sa liste, ses choix, la préparation de la double confrontation (12 et 18 août) face à la Libye comptant pour le CHAN 2018, l’avis sur l’adversaire, le sélectionneur national, Lucas Alcaraz, a répondu à tous ces sujets en marge de la conférence de presse animée jeudi au Centre Technique national (CTN) de Sidi Moussa. La précision importante est certainement celle qui concerne la souveraineté dans ses décisions techniques au moment où des voix s’élèvent pour parler d’une éventuelle immixtion de Kheireddine Zetchi, président de la Fédération algérienne de football (FAF), dans l’établissement de la liste.

Pour certains, le fait que 6 joueurs du Paradou AC soient retenus pour le stage de l’équipe nationale A’, en prévision des deux rencontres face à la Libye, c’était une exagération. Ils y ont vu du népotisme en faisant le lien entre l’actuel patron de la FAF et le team de Hydra qu’il dirigeait avant de succéder à Mohamed Raouraoua aux destinées de la balle ronde algérienne. En tout cas, Lucas Alcaraz a tenu à balayer toutes ses suspicions. « Ecoutez, ça fait 30 ans que j’entraîne. Ça ne peut pas se faire ce que vous dites. Personne ne peut me dicter ses choix ni préférences. Je vous le redis, Zetchi n’a pas influencé sur mes choix. J’ai ma personnalité et je prends les décisions que je juge les plus bénéfiques pour la sélection et le futur du football algérien», a-t-il justifié tout en tenant « démentir aussi les informations qui disent que mon compatriote Nogués m’aurait suggéré de prendre ces six joueurs de Paradou. Ce n’est qu’après les avoir sélectionnés avec les membres du staff technique que j’ai appelé Nogués pour avoir plus d’informations sur eux. C’est une procédure tout à fait normale. D’ailleurs, je profite de l’occasion pour le féliciter suite à l’accession qu’il a obtenue avec son club et le travail qu’il est en train de faire. »

Les JO 2016 et les JSI 2017 comme castings

Le technicien espagnol semble convaincu par ses choix faits en concertation avec les membres de son staff. « Il n’y pas de hasard dans le football. On n’a retenu que les meilleurs joueurs. Ceux qui pourront bien représenter l’Algérie. On va jouer deux matchs difficiles et je pense avoir les joueurs nécessaires pour atteindre l’objectif qui nous a été assigné», a-t-il assuré détaillant qu’« il y a eu tout un processus pour le choix des joueurs à convoquer. Il fallait connaître l’effectif des clubs et voir beaucoup de matchs. Je me suis servi des matchs des U23 lors des Jeux olympiques à Rio mais aussi ceux disputés lors des Jeux islamiques pour voir un maximum de joueurs et de retenir ceux qui nous intéressaient. » En outre, celui qui a pris le relais de Georges Leekens à la tête de la barre technique des Verts a fait savoir que lui et son équipe ont « utilisé pour cela un logiciel qui permet l’analyse individuelle et collective de tous les matchs qu’on voulait voir. Ça nous a permis de procéder surtout à l’analyse de chaque joueur. Tous les sélectionneurs du monde utilisent ce logiciel pour superviser les joueurs.»

Vingt-neuf joueurs ont convaincu à cette analyse des données. Mais ils ne sont plus que 23 à l’issue du dernier entraînement qui s’est déroulé ce matin car 4 d’entre n’ont pas été retenus de la seconde partie du stage.  Les malheureux élus sont: le gardien Toufik Moussaoui et son coéquipiers Tarek Bouabta au Paradou AC ainsi que Mohamed Benkhemmassa (USM Alger) et Ismaël Saâdi (ES Sétif). Le compte n’est pas mauvais puisque Youcef Attal (Paradou AC) a renoncé à ce stage pour rejoindre Courtrai (Belgique) où il évoluera pendant une saison en prêt alors que l’attaquant Abdelhakim Amokrane (ES Sétif) s’est blessé durant le regroupement. « Oui, il y a des joueurs qui vont nous quitter à l’issue de ce premier stage. On avait informé les joueurs de cette décision avant même le début du stage. Pour l’instant, je n’ai pas encore décidé concernant les éléments qui vont partir. J’aurai une idée plus précise sur ceux qui vont nous quitter après l’entrainement de demain matin (vendredi). Cela ne va pas influencer sur le groupe. C’est ça le football», a indiqué l’ancien coach de Granada FC.

La Libye passée au crible

Pour ce qui est du prochain adversaire qu’affronteront nos A’, Alcaraz a dit avoir « une idée générale sur la Libye. Ce n’est pas vraiment la même équipe que les A, puisqu’il y a quatre joueurs professionnels qui ne seront pas là. On a récolté un maximum d’informations sur cette équipe et on a pu déceler leurs points forts et faibles.»

S’il a déjà passé au crible les locaux Libyens, il ne pourra découvrir l’ambiance bouillonnante du stade Chahid Hamlaoui de Constantine que le jour du match. Jouer dans la ville des ponts suspendus l’intéresse fortement. « On a toujours dit qu’on voulait que la sélection joue dans différents stades du pays. Je pense que le stade de Constantine dispose d’une bonne pelouse et je pense qu’il y aura beaucoup de spectateurs le jour du match. Cela sera un avantage pour nous et ne constituera pas une pression particulière», souligne l’Ibérique. Les coéquipiers de Tayeb Meziani seront donc en reconnaissance de terrain avant que ceux de Riyad Mahrez ne se produisent sur les mêmes lieux en septembre prochain lors du match retour face à la Zambie dans les qualifications pour le Mondial 2018 en Russie.

In fine, rappelons que les joueurs seront libérés cet après-midi avant de se retrouver pour 2e partie de la préparation qui débutera le mercredi 9 août avec le départ vers Constantine pour mettre les dernières retouches en vue du match aller face aux Libyens prévu le 12 août (20h45). Les Fennecs séjourneront à l’hôtel Mariotte et s’entraîneront sur le terrain réplique de l’enceinte constantinoise. Au lendemain de cette partie, ils retourneront au CTN de Sidi Moussa pour poursuivre la préparation. Le 16 août, ils rallieront Tunis, avant de rejoindre la ville de Sfax où se tiendra la seconde manche face aux Libyens le 18 août.

Mohamed Touileb, La Gazette du Fennec


à VOIR aussi
CAN 2019 : L’Algérie 5ème sélection la plus chère d’Afrique

CAN 2019 : L’Algérie 5ème sélection la plus chère d’Afrique

Guardiola ferme la porte à un départ de Mahrez

Guardiola ferme la porte à un départ de Mahrez

Amunike (coach Tanzanie) : “Je n’ai peur d’aucune équipe”

Amunike (coach Tanzanie) : “Je n’ai peur d’aucune équipe”

Espace publicitaire
Ne manquez pas aussi !

Alcaraz : “Personne ne peut remettre en cause notre travail”

Le sélectionneur national, Lucas Alcaraz...

Leicester City : Vardy blessé, Mahrez mis au repos ?

Mauvaise nouvelle pour les Foxes de Leicester Ci...

Amical : l’USM Alger affrontera le Stade Rennais en juillet !

Alors que le titre de Champion d'Algérie pour la...

EXCLU : Christian Gourcuff est prêt à revenir !

Réclamé par un bon nombre de joueurs algériens, ...

Leicester : Claude Puel nouveau coach de Mahrez et Slimani !

Les coaches se suivent et ne se ressemblent pas ...

Belgique : double buteur et double passeur Hanni se régale (4-0)

Encore une très grosse performance en Jupile...

Premier League : Leicester s’incline malgré un Mahrez buteur !

Pour le compte de la douzième journée de Pre...

Ce qu’il faut retenir du match face à la Tanzanie (4-1)

Toujours invaincu sous l'ère Madjer...

U20 : départ de la délégation ce jeudi pour Tunis

La sélection nationale des moins de 20 ans s’env...

Sampdoria : “Excès de vitesse” pour Djamel Mesbah

Une tempête dans un verre d'eau ! A en croire le...

LDC : Leicester assure sa première place, Lyon s’offre une finale !

Avant-dernière journée de Ligue des Champion...

Click to Hide Advanced Floating Content