Nous contacter

Actualités

Finale CAN-2021: Le Sénégal bat l’Egypte (0-0/4 t.a.b 2) et détrône l’Algérie

Publié

le

senegal sacre can 2021 joie khalidou koulibaly

Le Sénégal a remporté la 33e édition de la Coupe d’Afrique des nations en battant l’Égypte (0-0/4 t.a.b 2) ce dimanche soir en finale au stade Olembe (Yaoundé). Les Sénégalais succèdent à l’Algérie au palmarès. Et ce après deux tentatives avortées en 2002 contre le Cameroun et 2019 face à nos Fennecs.

Cette explication ultime a démarré tambours battants. Les Sénégalais, qui animaient la 3e finale de leur histoire après celles de 2002 et 2019, pouvaient prendre l’avantage dès la 7e minute mais Sadio Mané a manqué son penalty, obtenu par Saliou Ciss sur un tacle en retard d’Abdelmonem, face à un impérial Mohamed Abou Gabal dit Gabaski. Comme lors des tours précédents, le portier égyptien a sorti une grosse parade pour maintenir les siens à égalité.

La résilience égyptienne 

Dominateurs, les Lions de la Téranga se sont longtemps heurtés à une robuste défense. Normal quand on sait que l’arrière-garde de l’Egypte n’a craqué que deux fois avant cette finale. La plupart du temps, on aura assisté à une attaque-défense. Mohamed Salah semblait trop esseulé devant et peu alimenté. Les attaques de son équipes se résumaient à de longs ballons balancés devant un bloc adverse très compact et dominateur dans l’entre-jeu.

Presque chaque attaque de la bande à Aliou Cissé présentait un danger potentiel. Néanmoins, les Pharaons arrivaient à chaque fois à empêcher la finition des attaquants. Parfois avec des tacles salvateurs ou en comptant sur un keeper très présent dans sa surface. La résilience aura été la force des coéquipiers de Trezeguet. Face aux vagues incessantes de l’adversaire, ils ont failli faire le hold-up à la 75e minute sur une tête de Marwan Hamdi. Son coup de casque n’a pas trouvé le cadre. Il fallait passer par les prolongations. La 4e pour l’Égypte dans cette épreuve en 4 rencontres à élimination directe.

Duel de grands portiers

Encore une fois, les protégés de Carlos Queiroz s’en sont remis à leur dernier rempart pour dégoûté l’adversaire.  Sur une tête smashée de Bemba Dieng, Gabaski (100′) se déploie et sort magistralement en corner un ballon qui prenant le chemin des filets. On voyait mal ce qui pouvait arriver aux Égyptiens avec lui dans les cages.

En se dirigeant vers une éventuelle séance des tirs au but, l’Égypte pensait certainement qu’elle avait plus de chances de trôner. Le même Dieng frappe de loin (115′) mais Gabaski l’as écœuré de nouveau. Dans la foulée, son homologue Mendy sort un tir de Hamdy (116′). Le duel des gardiens était lancé en vue de la roulette russe pour la 5e finale des 6 dernières soldée par un score nul et vierge. Lors de la séance, c’est le keeper sénégalais qui a fait sa loi  en sortant une tentative et comptant sur son poteau droit pour en sauver une autre. Assez pour s’offrir une virée sur le toit de l’Afrique.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.