Nous contacter

Décryptage

Tunisie : Karim Aribi, l’étoile du Sahel

Publié

le

Karim Aribi

Auteur d’un bon début de saison avec l’Étoile du Sahel, Karim Aribi (25 ans) fait de plus en plus parler de lui sur la scène continentale. Avec un profil atypique, le puissant avant-centre algérien (1m92) a fortement contribué à la qualification des siens en quart de finale de la CAF CL. Portrait.

Quel début de saison pour Karim Aribi au sein du club de Sousse ! Avec notamment 10 buts en 10 matchs de Ligue des Champions de la CAF, l’Algérien a su renverser la tendance et faire oublier ses prestations moyennes lors de son arrivée au sein de l’Étoile il y a tout juste un an. Un début de saison de haut niveau qui fait naître certaines comparaisons avec l’ancien attaquant algérien de ce même club, un certain… Baghdad Bounedjah.

Arrivé en Tunisie en provenance du DRB Tadjenanet au mercato hivernal 2019, le natif de Réghaïa sortait d’une demie saison très réussie au sein du club de l’Est algérien avec la bagatelle de 10 buts inscrits en 14 rencontres disputées en Ligue 1 algérienne.

Des débuts poussifs en Tunisie

Malheureusement, son adaptation en Tunisie fut difficile, sous la houlette de Roger Lemerre à son arrivée. L’ancien attaquant du CR Belouizdad a mis du temps avant de s’acclimater au championnat tunisien et au jeu de son nouveau club. Des premiers matchs très compliqués pour lui, aucun but marqué lors de ses neuf premiers matchs disputés avec le champion de Tunisie 2016. Souvent remplacé en cours de jeu, le joueur âgé de 25 ans terminait l’exercice 2018/2019 avec 3 buts marqués en 10 matchs de championnat.

Nous le disions un peu plus haut, les débuts de Karim Aribi furent compliqués au sein des Rouges et Blancs. En manque de confiance et dans un nouvel environnement, l’attaquant algérien va, finalement, choisir le meilleur moment pour lancer son aventure au sein du club champion d’Afrique 2007.

Le déclic, la finale de l’Arab Champions Cup

Titulaire pour la finale du championnat arabe des clubs 2019 disputée aux Émirats Arabes Unis, le vainqueur de la Coupe d’Algérie 2017 va parfaitement lancer ses coéquipiers dans ce match en ouvrant le score dès la 30ème minute de jeu d’une magnifique tête sur corner. Ce but va permettre, dans un premier temps, à l’Étoile du Sahel de remporter son premier championnat arabe des clubs (victoire 2-1 face à Al Hilal Saudi) et dans un deuxième temps, libérer l’ancien avant-centre du CA Batna.

En effet, depuis cette finale, Aribi semble avoir repris confiance en lui. En témoigne son excellente campagne de Ligue des Champions africaine, avec 10 buts inscrits en 10 matchs (4 matchs de tours qualificatifs puis 6 matchs de poules). Une prouesse qui renvoie à l’édition 2012 lorsque le Ghanéen Emmanuel Clottey finissait meilleur buteur avec 12 buts. Des performances qui interpellent donc, et qui pourraient lui valoir une convocation en équipe nationale algérienne à l’occasion des prochaines dates FIFA de l’année 2020.

Avec 14 buts sur ses 23 derniers matchs toutes compétitions confondues et désormais dirigé par l’Espagnol Juan Carlos Garrido, l’attaquant algérien frappe à la porte de l’EN et pourrait légitimement étoffer le secteur des avants-centres. Un secteur déjà bien fourni avec Baghdad Bounedjah, Islam Slimani et Andy Delort pour ne citer qu’eux.

Une trajectoire à la Bounedjah, un profil qui rappelle Slimani

Attaquant longiligne, athlétique et très bon de la tête, son profil se rapproche de celui de Slimani, capable dans un premier temps de peser sur la défense adverse par une omniprésence et une persévérance sans faille, mais, également, dans un second temps, de savoir combiner avec ses coéquipiers. Un profil donc atypique qui pourrait être une sérieuse alternative pour le coach national Djamel Belmadi.

Attaquant algérien, évoluant au sein de l’Étoile du Sahel, qui plus est en étant décisif, il n’en fallait pas plus pour comparer sa trajectoire à celle d’un autre Fennec passé par le même club : Baghdad Bounedjah. Souvent mis au second plan et snobé par la sélection, le natif d’Oran a su mettre tout le monde d’accord depuis l’intronisation de Djamel Belmadi en tant que sélectionneur de l’EN.

À l’image de son compatriote Aribi, l’ancien attaquant de l’USM El Harrach a eu, lui aussi, certaines difficultés lors de son arrivée en Tunisie, avant d’exploser et de connaître la réussite que l’on connaît. Auteur de 46 buts en 76 matchs au sein d’El Nejm el Sehli, le désormais meilleur buteur d’Al Sadd SC peut et doit être une source d’inspiration pour l’étoile montante, Karim Aribi.

>> Le but de Karim Aribi face au FC Platinum 

 




Emission Web

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.