Nous contacter

Focus

CRB : Achour, l’ex-ailier de charme s’éteint à 82 ans

Publié

le

crb achour hassan legende

Le célèbre ailier du CR Belouizdad et ex-international des années 60-70, Hassan Louahid plus connu sous le nom de « Achour » est décédé ce jeudi à la clinique de la Direction générale de la sureté nationale (DGSN) à Alger, victime du coronavirus.



Achour a été au cours des années 60 et 70 l’un des joueurs clés de la grande équipe du Chabab Riadhi de Belcourt (actuellement Bélouizdad). Il a fait partie de la majorité des joueurs du CRB qui composaient la sélection nationale des années 60-70. Né en mars 1938, à Sétif, Achour a fait ses débuts en football à l’âge de 15 ans au sein du CA Belcourt. Il a répondu à l’appel du FLN comme beaucoup de joueurs algériens, en 1956 qui a demandé aux clubs musulmans d’arrêter de participer aux compétitions organisées sous l’égide de la Fédération française de football (FFF).

A l’indépendance, Achour signe à l’OM Ruisseau avant de rejoindre le CRB durant la saison 1962-1963. A ce moment là, deux anciens clubs de Belouizdad, le CAB et le Widad, ont fusionné pour donner naissance au CRB où Achour a eu l’honneur d’être parmi les joueurs célèbres de cette nouvelle équipe des Rouge et Blanc. Achour et ses coéquipiers Abrouk, Lalmas, Chennen, Amar, Zitoun , Moha, Madani, Selmi, Khalem, Messahel, Djemaa, Hamiti etc., ont remporté le championnat en 1964 avant d’arracher par la suite 3 doublés.

crb chabab 1970 achour madani lalmas mokhtar kalem chakroun

Une participation à la CAN 1968

En équipe nationale, Achour a été sélectionné à 33 reprises avec laquelle il a marqué 8 buts. Le 5 février 1968 à Bamako, lors du premier match de l’Algérie dans les éliminatoires de la CAN-1968 qu’allait organiser l’Éthiopie de Hailé Sélassié, Achour a eu l’honneur de marquer le premier but des Verts dans ce match qui s’est terminé sur l’avantage des Verts par ce but d’Achour et du doublé de l’inévitable Hassan Lalmas. Et l’Algérie est alors qualifiée pour le tournoi 1968. L’Olympique de Marseille et le Havre ont bien voulu profiter des capacités intrinsèques de cet ailier gauche de charme, mais la réglementation algérienne interdisait aux joueurs n’ayant pas atteint la trentaine de jouer hors du pays.

A la fin de sa carrière Achour s’est reconverti en entraineur des jeunes où il a bien éduqué plusieurs jeunes talents dont Mustapha Kouici qui est alors promu par lui-même en seniors. Atteint par le coronavirus, Achour quitte ce bas monde ce jeudi 17 septembre 2020 laissant le souvenir d’un homme aux grandes qualités sportives et humaines.




SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.