Nous contacter

#Team DZ

Freund : « Bentaleb n’est pas discipliné en raison de ses origines algériennes »

Publié

le

bentaleb avant

Suspendu du groupe professionnel de Schalke 04 sans motif apparent, Nabil Bentaleb est actuellement dans une situation compliquée avec son club. Une situation qui est due, selon le consultant et ancien joueur Steffen Freund, aux origines ethniques et sociales du joueur de 26 ans.

Après un prêt à Newcastle United la saison passée, Nabil Bentaleb a fait son retour à Schalke 04 durant le dernier mercato estival. Déterminé et professionnel, le milieu algérien avait montré de belles choses en préparation d’avant-saison, ce qui lui avait valu une place de titulaire lors des premiers matchs de Bundesliga. Cependant, les Bleus Royaux connaissent une très mauvaise période puisqu’ils n’ont plus connu la victoire en championnat depuis 25 matchs (dernière victoire face au Borussia Mönchengladbach le 17 janvier 2020).

Des résultats qui, forcément, tendent les relations au sein du club et après une énième défaite à Wolsburg, le Fennec et Amine Harit ont été suspendus sans que les raisons ou la durée ne soient communiqués par le club de la Ruhr. Une situation qui a d’ailleurs fait réagir le clan Bentaleb qui ne compte pas en rester là. Dans le même temps, Jochen Schneider, directeur sportif du champion d’Europe 1997, a scellé l’avenir de l’Algérien au sein du club : « Les deux parties se sépareront au plus tard à l’été 2021 ». Ça a le mérite d’être clair.

« La mentalité de Bentaleb ne convient pas à Schalke en raison de ses origines »

Présent lors d’une émission sur Sport1, l’ancien joueur allemand, Steffen Freund n’y est pas allé de main morte concernant l’ancien joueur des Spurs de Tottenham. Pour lui, Bentaleb n’a pas la mentalité et l’attitude qui convient à Schalke 04, et ce, en raison de ses origines .. « Nabil Bentaleb n’est pas discipliné en raison de ses origines franco-algériennes. Ses origines et sa pauvreté ont joué un rôle dans la façon dont il a grandi en tant que personne » a-t-il déclaré, toute en décontraction. Des accusations qui visaient également le Marocain, Amine Harit.

Une opinion garnie de préjugés abjects qui n’a pas manqué de faire réagir la lanterne rouge de Bundesliga. Cette dernière a pris la défense de ses milieux de terrain : « La suspension de Nabil Bentaleb et Amine Harit n’a rien à voir avec leurs origines! Cela n’a fondamentalement rien à voir » peut-on lire sur le compte Twitter officiel du club allemand. Quelques minutes plus tard, c’est le joueur de 26 ans, lui-même qui a répondu à cette déclaration très limite, non sans sarcasme : « Quand c’est dit avec tant de finesse … Classe Steffen ». Un nouvel épisode qui ne devrait que précipiter le départ du natif de Lille, lui qui verra son contrat s’achever au moins de juin prochain. Une donnée qui pourrait permettre à l’Algérien de s’en aller dès cet hiver.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.