Nous contacter

Émissions Radio

« C’est vous l’Expert » : Les matchs face au Zimbabwe décortiqués

Publié

le

CVLXP ALGERIE ZIMBABWE

Votre émission « C’est vous l’Expert » se tenait, hasard du calendrier, quelques heures après le match nul à Harare. C’était donc l’occasion pour, au-delà de l’actualité, débattre à propos de l’équipe de Djamel Belmadi. Nous avons eu l’occasion d’accueillir l’ancien journaliste sénégalais d’RMC Sport Mansour Loum, expert du football africain qui est venu apporter un avis objectif sur notre équipe nationale.

– Le Podcast de l’émission –

– Programme de l’émission –

L’invité de la semaine : Mansour Loum

Made in Algeria

Après avoir tiré à boulets rouges sur l’actuel président de la CAF Ahmad Ahmad, Zetchi se présente au comité exécutif de la FIFA. Quelles sont ses chances d’être élu ? 2 places sont réservées pour les candidats africains, celles-ci devraient être raflées par Zetchi et le président de la Fédération Marocaine : Fouzi Lekjaa

Débats de la Rédac’

Nos chroniqueurs se sont longuement écharpés sur le match ayant eu lieu quelques heures plus tôt. La qualification obtenue, grâce à un nul concédé après avoir mené 2-0, est-il un bon point pris ou deux de perdus ? Doit-on être frustré de ce match et plus globalement de la double confrontation ou se satisfaire de la qualification ?

A en croire les colères de Belmadi et de Bensebaini envers le juge de touche qui a cru, en toute fin de match, voir le ballon d’Abeid sortir : c’est un résultat mais surtout un contenu frustrant. Le champion d’Afrique s’est fait malmené par une équipe qui a fini dernière de sa poule lors de la dernière CAN. Déjà au stade du 5 Juillet, quelques jours plus tôt, la deuxième mi-temps n’avait pas satisfait Belmadi alors que la pelouse et la météo étaient favorables. Surtout, à Harare, l’équipe nationale ne s’est pas fait voler par le Zimbabwe et de l’avis de l’ensemble de nos chroniqueurs la remontée est méritée. En deux matchs, notre équipe nationale a concédé 3 buts. Plus globalement, les difficultés en Afrique restent criantes, même avec Belmadi, en témoigne la victoire étriquée au Bostwana (0-1) l’année dernière ou la défaite contre le Bénin avant la CAN. Pour conclure, on a l’impression que les piliers de la CAN 2019 ont du mal à confirmer et que les nouveaux joueurs ont du mal à s’imposer.

De l’autre côté, certains de nos chroniqueurs soutiennent que ce résultat face au Zimbabwe est un bon point de pris : l’invincibilité est maintenue et la qualification est assurée. De plus, la pelouse et la température ambiante (alors que nos joueurs jouent depuis plusieurs semaines en club sous 10-15 degrés), sont des détails bien plus importants qu’il n’y paraît. Egalement, c’est le deuxième match en 4 jours auquel s’ajoute le long déplacement en avion. On comprend mieux donc la fatigue de Mahrez et Feghouli au bout de 60 minutes. Même si les Zimbabwéens ont eux aussi enchainés 2 matchs en 4 jours et faits l’aller-retour en avion, nos joueurs évoluant en Europe sont soumis à un rythme infernal depuis septembre. Et puis l’équipe semble avoir fait ce qu’il fallait pendant 40 min, elle menait d’ailleurs 2-0. Elle semblait s’être adapté à l’Afrique en jouant long et en négociant bien les deuxièmes ballons. Le buteur Zimbabwéen sur coup-franc ne devait-il pas être expulsé après ses attentats sur Mahrez et Halaimia ? Il faut réaliser que nos champions d’Afrique en titre sont l’équipe à battre, ils sont ceux contre qui ils faut tout donner et contre qui il faut se surpasser. Enfin, et c’est notre invité Mansour Loum qui l’a très justement signalé, sur les 32 matchs joués lors de cette journée d’éliminatoires on dénombre 1 seule victoire à l’extérieur. Preuve en est de la difficulté à s’imposer à l’extérieur en Afrique.

expert mansour loum podcast

Les Tops :

Le but sensationnel de Mahrez ainsi que l’efficacité redoutable de Delort : une occasion, un but.

L’activité, le volume de jeu et les ballons récupérés de Bennacer. Le milanais mesure 1m75 mais ne perd aucun duel, y compris en Afrique.

La prise de confiance de Halamia. Défensivement, il a réussi repousser les attaques Zimbabwéennes alors qu’il était parfois seul contre deux. Offensivement, il se débride à l’image de sa passe décisive pour Delort.

Les Flops :

Un coup franc encaissé côté gardien, un deuxième but gag, des sueurs froides sur ses contrôles…  un match à oublier pour Raïs M’Bolhi.

Des kilos en trop, plus de dégagements que de relances propres, une nervosité inhabituelle… on a senti un Benlamri en manque de compétition.

Même si il fait une superbe transversale sur le premier but, on a peu vu Benrhama et lorsque l’on l’a vu…  il nous a fait penser à Brahimi dans les mauvais jours.

L’ensemble des coups de pieds arrêtés, mais surtout les défensifs.

Focus M’Bolhi :

Le gardien de l’équipe nationale, 75 fois sélectionné depuis 2010, est connu pour être surhumain dans les matchs décisifs mais n’a pas rassuré lors de cette double confrontation face au Zimbabwe. Au stade du 5 Juillet, on retiendra ses deux sauvetages mais également ses hésitations à sortir.

A Harare, une mauvaise lecture de jeu sur un long ballon dès la 12ème minute ne le met pas en confiance. Après le quart d’heure de jeu, son contrôle un peu lâche l’oblige à faire un crochet à l’attaquant Zimbabwéen qui est à deux doigts de lui chiper le ballon. Un peu avant la mi-temps, il fait une parade spectaculaire sur un coup-franc magnifiquement bien tiré. 40 secondes plus tard, il concède un missile de coup-franc aux 20 mètres… mais côté gardien. 56ème minute, magnifique claquette qui nous rappelle celle en 2014 face à Thomas Muller. Le deuxième but 20 minutes plus tard, même si le marquage inexistant de Brahimi est à signaler, est clairement pour lui.

Selon nos chroniqueurs son jeu au pied est inexistant et ses sorties aériennes ainsi que sa lecture sur les longs ballons ne sont pas ses points forts. Malgré tout, le portier de la sélection nationale qui a enchainé les miracles depuis 2010 peut-il être remis en question ? Oukidja a-t-il une carte à jouer ? Le fait que le 3ème gardien n’a pas le niveau des deux autres ne le met pas dans un trop grand confort ? Au point où il se permet de sourire après ses contrôles ratés ?

Soyez à l’écoute chaque lundi à partir de de 19h30 à 21h00 

en direct sur YouTube ou sur notre live Facebook

Merci de votre Fidélité ! 




Emission Web

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.