Nous contacter

Entretien Exclusif

Achour Djelloul : « Je n’ai jamais douté de l’engagement de Anthar Yahia »

Publié

le

achour djelloul serport usma

Après une semaine très agitée, l’USM Alger a décroché son premier succès de la saison ce dimanche contre le NA Hussein-Dey (3-0) pour le compte de la 6e journée de Ligue 1. Achour Djelloul, PDG du Groupe Serport, actionnaire majoritaire des Usmistes, était très soulagé par cette victoire. Dans cet entretien exclusif accordé à La Gazette du Fennec, le chairman du team de Soustara est revenu sur le vrai-faux départ du Manager général Anthar Yahia, qui aurait son entière confiance, ainsi que les changements pressentis au niveau de l’équipe de la direction sportive.

LGDF : Par rapport aux derniers évènements survenus au niveau de la direction sportive de l’USM Alger, pensez-vous que ce succès va apporter plus de stabilité et de sérénité au groupe ?

Achour Djelloul : Merci de votre intérêt. Je pense qu’il faut rester absolument mesuré. C’est vrai que nous avons besoin d’un tel succès. Par contre, ce que nous pouvons également retenir, c’est le fait qu’il y ait des aménagements quand même très intéressants qui ont été effectués. Pour la journée d’aujourd’hui (le match face au NA Hussein Dey NDLR), nous avons récupéré quelques joueurs qui n’étaient pas disponibles il y a quelque temps. Je citerais Koudri et Mahious (tous les deux buteurs mais déjà présents lors du dernier match NDLR). Je dis qu’il faut rester mesuré parce que nous avons un championnat qui est long. Il demande beaucoup d’attention et de vigilance. On avait besoin de cette victoire mais on restera vigilants pour l’avenir.

« Pour Yahia, c’est plus de la maladresse que des erreurs »

Justement, il y a eu Hamza Koudri qui a inscrit deux buts aujourd’hui. Son apport est clair par rapport à la prestation collective. Anthar Yahia aussi a parlé des joueurs d’expériences qu’il a pu laisser partir à l’image de Meftah et Ellafi. Pensez-vous que Yahia a su les erreurs qu’il a faites lors de la première partie de son travail ?

Franchement, je n’aime pas tellement ce type de culpabilisation. Des erreurs, je ne pense pas. Des maladresses peut-être. Par contre, ce qui était quelque part consigné dans nos engagements, c’est le rajeunissement de l’équipe. Nous avons envisagé de rajeunir l’équipe sans faire démériter les joueurs que nous avons libérés à l’image de Meftah. Ces changements étaient dans le but d’apporter de la fraîcheur au groupe. Il y avait la nécessité de ramener des joueurs jeunes.

yahia anthar usma avec djelloul achour serport g

Je pense que l’objectif est atteint. Il y a tout de même eu une période très néfaste au groupe. A commencer par l’histoire de pandémie. Puis des joueurs qui se sont blessés et qu’on n’a pas pu aligner aux moments nécessaires. Ce qui s’est passé la semaine passée était comme un break qu’il fallait absolument mettre en place. On a eu la présence d’esprit de faire une auto-évaluation et d’apporter quelques correctives en attendant la rentrée prochaine avec d’autres joueurs que nous allons récupérer à l’image de Redouani, Benchaâ, qui est blessé aujourd’hui et qui n’a pas pu jouer. Puis, il y a le mercato également pour lequel nous nous sommes engagés pour le renouveau.

« Nous allons nous renforcer en attaque »

En parlant de mercato, l’USMA a mis le paquet pendant le marché estival pour rajeunir l’équipe. Pensez-vous à recruter de nouveaux éléments lors du prochain mercato. On est à la 6e journée du championnat seulement mais vous donnez l’impression de vouloir opérer des changements et enregistrer des renforts…

Je pense que le championnat étant long avec 38 journées à disputer, nous aurons besoin d’un groupe assez renforcé. Dans certains compartiments, nous avons besoin de nous renforcer. Surtout en attaque où il faudra apporter plus de potentiel.

usma recrue bouchina yahia achour djelloul d mercatodz

Vous donnez l’impression d’être assez indulgent avec Anthar Yahia et vous parlez de présence d’esprit. Il y a, quand-même, eu une sérieuse averse avec Yahia qui était donné partant de la direction sportive du club avant revirement de la situation. Qu’est-ce qui a motivé votre décision de le maintenir en poste ?

J’ai déjà apporté mon opinion à ce sujet et éclairé l’opinion. Il n’a jamais été question de libérer Anthar Yahia. Je le répète : il n’a jamais été question de libérer Anthar Yahia. C’était un temps mort que nous devions observer pour faire l’évaluation et voir ce qui n’allait pas, ce qui allait bien et quels sont les aspects sur lesquels on devait apporter des correctifs. Certaines opinions pensaient que nous étions dans la logique de libérer Anthar Yahia. Je suis président du club et je n’ai jamais demandé à Anthar Yahia de partir. Jamais.

« C’est une victoire utile mais qui n’est pas suffisante »

L’USM Alger est un club qui a été repris par une entreprise étatique. Pensez-vous qu’il y a plus de pression  par rapport à ça et plus d’attentes et d’exigences compte-tenu des sommes faramineuses communiquées concernant les recrues ayant signé au club ?

En septembre 2019, nous avons soutenu l’USMA qui était en difficulté quand elle avait des rendez-vous très importants. Surtout en Coupe d’Afrique. A l’époque, nous n’étions qu’un sponsor. Nous les avons soutenus dans une période très difficile. Ensuite, il y a ce que vous connaissez et je préfère ne pas m’attarder sur le sujet (démêlés avec la justice de l’ancien propriétaire Ali Haddad et son frère Rebouh et la cession des actions dans un contexte judiciaire très flou NDLR). A partir du mois de mars, nous avons eu de l’intérêt pour reprendre le club.

Il y avait des moyens que nous avons mis en place dans cet esprit. Nous avons ambitionné un projet comprenant un centre de formation, le cercle, le rajeunissement de l’équipe et la mise en place d’un potentiel humain compétent pour encadrer l’équipe. Nous avons également ciblé des objectifs. C’était pour nous un impératif de replacer l’USMA dans la place qui lui sied d’un club qui joue les premiers rôles. On s’est engagé pour redresser la situation tout en ayant à l’esprit de s’inscrire dans une démarche d’avenir. Il y a eu l’épisode de la Supercoupe que nous avons perdue.

usma kappa achour djelloul yahia ciccolini

Ensuite, nous avons abordé le championnat. Au bout de 5 matchs, on n’a pas enregistré les résultats qu’on attendait. A partir delà, on s’était dit qu’il fallait voir ce qui se passe et quelles pourraient être les modifications à faire. Aujourd’hui, la situation est un peu plus prometteuse sans verser dans l’autosatisfaction. Je suis mesuré. C’est une victoire qui pourrait nous être utile mais c’est une victoire qui n’est pas suffisante pour se dire que nous avons bien appréhendé l’avenir désormais. Toutes les équipes se valent et il y a d’autres équipes qui ont les mêmes ambitions que nous.

« Hocine Achiou ? Nous n’avons ciblé aucune personne pour le moment »

En parlant du dernier communiqué publié après la décision du maintien de Anthar Yahia, vous aviez assuré qu’il gardera toutes ses prérogatives. Mais on croit savoir que certains anciens joueurs devraient renforcer la direction sportive. Il y a le nom de Hocine Achiou qui circule. Confirmez-vous cette éventualité.

Non. Pas pour le moment. Oui c’est vrai que lors de la rencontre que nous avons eue avec Yahia, nous avons mis en évidence les points forts et les points faibles du club. Nous avons jugé qu’il était nécessaire de renforcer très prochainement l’environnement du club sur le plan sportif avec l’intégration d’anciennes figures de l’USMA. Ce seront certainement des figures emblématiques. Mais je vous confirme aujourd’hui que, pour le moment, nous n’avons ciblé aucune personne.

La venue de nouvelles personnes signifie-t-elle que Yahia aura moins de prérogatives par rapport à ce qui a été convenu auparavant ?

Non. Pas du tout. Il aura toujours les mêmes prérogatives. Mais il y aura avec lui des personnes avec lesquelles il devra composer d’une façon collégiale. Et je profite de la situation pour dire que nous n’avons jamais douté de l’engagement d’Anthar Yahia pour mener à bien le projet sportif que nous voulons mettre en place avec une démarche s’étalant sur trois années.

Entretien réalisé par Mohamed Touileb pour La Gazette du Fennec

>> Bonus – l’entretien avec Achour Djelloul en audio :




Emission Web

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.