Belmadi : “On veut battre le Sénégal dans ce match important mais pas décisif”

Alors que le règlement de la CAF oblige le sélectionneur des Verts à être accompagné par un joueur de son effectif, Djamel Belmadi s’est présenté tout seul en conférence de presse d’avant la rencontre Sénégal-Algérie ce jeudi 27 juin comptant pour la 2ème journée du Groupe C. Très serein et un brin taquin avec la presse sénégalaise, le coach national a répondu avec la franchise qu’on lui connait sur ce choc entre Fennecs et Lions.

Succédant à son homologue et ami Aliou Cissé en conférence de presse, Djamel Belmadi s’est exprimé en toute décontraction avant la rencontre Sénégal-Algérie. « Je m’attends à un match difficile avec une équipe du Sénégal très compacte et un banc de touche bien fourni. Si c’est une finale avant la lettre ? Non. On est loin du compte parce qu’il reste un match derrière. C’est un match important mais pas décisif. Il y a les différents classements qui auront un impact sur le reste de la compétition. L’impératif du moment avec les matchs qui se suivent. Je préfère préparer les matchs un par un. Il ne sert à rien de trop calculer » a expliqué d’emblée le sélectionneur des Verts histoire d’enlever la pression qui pèse sur les deux équipes.

Il s’agira surtout de prendre un “ascendant psychologique” sur l’adversaire présenté comme le favori de l’épreuve. « Pour le Sénégal, ça sera une motivation particulière pour nous battre. Le Sénégal est sur une bonne dynamique avec un parcours sans faute en qualifications. »

“Aliou est une vieille connaissance, je respecte l’entraineur qu’il est devenu et l’homme qu’il est”

Longuement interrogé sur sa relation avec son homologue Aliou Cissé, qui est de la même génération que lui, Djamel Belmadi s’est montré extrêmement respectueux et assez admiratif du parcours du Sénégalais, originaire comme lui de la région parisienne. « Aliou est une vieille connaissance. On est de la même génération et on habitait le même secteur à Paris. A l’image de sa carrière de joueur, c’est quelqu’un de très discipliné. Il a des résultats et une cohérence dans son travail. Je respecte l’entraîneur qu’il est devenu et l’homme qu’il est ».

“Mon équipe type ? Je ne vous la donnerai pas… par contre, je peux vous donner la votre !”

Détendu après la victoire face au Kenya, Belmadi a insisté sur l’importance d’une victoire dès l’entame de la compétition. « On sait qu’on a du mal à démarrer les CAN. Cette fois on n’est pas tombé dans ce piège face à une soit-disant « petite équipe ». Si on a pu bien gérer c’est parce qu’on a travaillé » a expliqué le driver des Verts sans pour autant s’enflammer. « Il n’y a pas d’euphorie particulière. Là, il y a un gros morceau qui nous attend. On a juste la satisfaction d’avoir gagné le premier match. »

Impatient d’en découvre avec les Lions de la Téranga, Belmadi a dribblé la presse sénégalaise au moment où un confrère a tenté de lui soutirer des informations sur les changements qu’il compte opérer dans son schéma tactique. “Vous voulez connaitre mon équipe type ? Je ne vous la donnerai pas, par contre je peux vous donner la votre” a lancé Belmadi, avec le sourire, aux nombreux journalistes Sénégalais avant de répondre avec brio à ce défi. Dégageant beaucoup d’assurance dans son discours, le sélectionneur a ensuite tenté un coup de bluff au sujet de la star Sadio Mané qui devrait faire son retour dans le onze sénégalais après sa suspension lors du premier match.

“Sadio Mané pourrait aussi débuter la rencontre sur le banc. Son équipe a gagné sans lui”

Le joueur qui a remplacé Mané a fait le travail. C’est tous des joueurs de grande qualité. Mané arrivera tout frais pour être performant. Après, qui me dit qu’Aliou va l’aligner ? Parce que l’équipe avait gagné sans lui. Mané, Baldé et les autres sont des joueurs de grande qualité. Se concentrer sur les individualités n’est pas la meilleure des manières pour gagner un match” a lancé Belmadi à l’assistance avant de préciser encore une fois sa position par rapport à Riyad Mahrez et son statut de star. “Nous les entraineurs et les joueurs savons qu’un joueur comme Mahrez est juste un élément du groupe. L’individualisation vient des médias seulement. Riyad est l’un de nos meilleurs joueurs“.

“Les stades assez vides ? Ce n’est pas mon business. On a la chance d’avoir nos supporters”

Interrogé enfin sur la présence importante des supporters algériens en Egypte malgré la faible affluence enregistrée dans les stades égyptiens durant le début de cette CAN, Belmadi ne s’est pas vraiment étalé sur le sujet. “Nos supporters sont venus. On a la chance de les avoir avec nous. Ils viennent de partout. On aimerait jouer dans des stades pleins mais c’est comme ça. Après, ce n’est pas mon business. On préfère se concentrer sur autre chose“.

De nos envoyés spéciaux au Caire, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

Mercato : Belhadj bientôt de retour en Europe ?

Libre après la fin de son contrat cet été avec A...

Beach Soccer : l’Algérie aux abonnés absents de la CAN 2016

Première nation africaine en football "classique...

Coupe d’Algérie : Résultats du tirage au sort des 32èmes et 16èmes de finale

Alors que le championnat algérien observe une tr...

Mahrez-Slimani : une association relancée à Leicester City ?

Tube du printemps dernier, de l'été et de l'auto...

“C’est vous l’Expert” : Retour sur la liste de Madjer !

Comme tous les lundis, "C'est vous l'Expert...

Glasgow Rangers : Bougherra parle de “scandale”

En juillet 2012, le club mythique d’Écosse, le ...

Europa League : Anderlecht s’impose contre Prague avec un bijou de Hanni !

Éliminés de la course à la Ligue des Champio...

Schurmann (Sél. U23): “Maintenant place à la récupération !”

Le sélectionneur des U23 Pierre-André Schurmann ...

Résultats #21 : El Melali enfin, Benrahma au top

Cette fois-ci la reprise est bien là ! Comme chaque week-end, Retrouvez « La...

Click to Hide Advanced Floating Content