Nous contacter

Interviews

Bernaoui : « Les entreprises publiques vont devenir des partenaires des clubs »

Publié

le

L’argent de l’État, à travers ses entreprises publiques, va à nouveau servir à doper financièrement les clubs de football professionnels en Algérie. C’est ce qu’a expliqué à Oran le Ministre de la Jeunesse et des Sports, Raouf Bernaoui, prenant en exemple les récentes signatures de Cosider avec la JSK et Serport avec l’USMA. L’assistanat et l’irresponsabilité des dirigeants de clubs pour mauvaise gestion à encore de beaux jours devant eux !

Le processus de partenariat entre les clubs professionnels de football et les entreprises publiques, décidé par le gouvernement, est déjà enclenché, a indiqué, jeudi à Oran, le ministre de la Jeunesse et des sports, Raouf Salim Bernaoui.

« L’USM Alger et la JS Kabylie viennent de signer des contrats de partenariat avec deux entreprises publiques modèles, Serport et Cosider. Les autres clubs, à l’image du MC Oran et de l’ASM Oran, vont également bénéficier de la même mesure puisqu’il s’agit, comme déjà annoncé par le passé, d’un processus décidé par le Premier Ministre, Noureddine Bedoui », a déclaré le ministre à la presse, en marge d’une visite d’inspection aux chantiers du complexe sportif en cours de réalisation à Oran.

« Par cette mesure, les pouvoirs publics ont affiché tout leur intérêt pour le sport en général et le football en particulier. Néanmoins, tout le monde doit comprendre que le mode de gestion des clubs concernés va changer. L’État aura un meilleur contrôle sur l’argent débloqué au profit de ces formations professionnelles », a-t-il précisé.

Ayant adopté le mode professionnel depuis l’été 2010, le football national, qui a vu la création de deux Ligues professionnelles de 16 clubs chacune, n’a pas réussi cette expérience, de l’avis même de la Fédération algérienne de football, qui a décidé dernièrement de revoir le nombre des clubs professionnels à 18 formations. Ces dernières vont évoluer dans un seul championnat professionnel à partir de la saison prochaine.

« Les entreprises publiques qui vont devenir des partenaires des clubs professionnels, vont mettre leur expérience réussie en matière de gestion au profit du football national », s’est réjoui M. Bernaoui, insistant au passage sur la nécessité d’exploiter l’apport financier des entreprises en question dans le domaine de la formation des jeunes talents.

« Il s’agit là de l’objectif visé par cette opération, car il faudra mettre un terme aux pratiques des années précédentes lorsque les clubs dépensaient des sommes colossales pour couvrir la masse salariale de leurs joueurs reléguant au dernier plan le volet de la formation, puisque seule l’expérience du Paradou AC s’est avérée réussie dans ce domaine », a fait remarqué encore le ministre.

Source : APS

Publicité
Cliquez pour commenter




Emission Web

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.