Nous contacter

Entretien Exclusif

JO 2020/Sélim Melih (Entr. Amel Melih): « La voir là où elle est, c’est ma victoire »

Publié

le

selim melih amel natation interview

banner unicity jo 90

Amel Melih (27 ans) a pu assurer une présence aux Jeux Olympiques 2020 de Tokyo (Japon). Elle concourra sur 50 et 100m nage libre (natation). Cela n’aurait probablement pas été possible si elle n’avait pas un entraîneur qui tire le maximum de son potentiel. La nageuse a pu compter son frère : Sélim. Ce dernier a clairement une part de mérite dans la progression de l’athlète. Dans cette interview accordée à La Gazette du Fennec, il nous explique comment la crawleuse a pu repousser ses limites et améliorer ses chronos d’une manière significative et décrocher un « pass » aux JO.

LGDF : Amel Melih sera présente aux Olympiades. Depuis un certain temps, elle a réussi à améliorer ses temps d’une manière remarquable. Quel est le secret ou quels sont les secrets de cette progression ?

En tant que son entraîneur depuis 20 ans, chaque année on se pose des questions, on essaie d’être à jour et de lire des livres pour réfléchir différemment. Ça fait maintenant un an et demi ou deux ans que j’ai changé ma manière de travailler. Notamment avec Amel. On a d’abord commencé avec l’aspect musculation. On a fait une prise de masse. Une fois qu’on avait atteint le poids fixé, elle a gagné une puissance. Après, il fallait ré-affiner le corps de manière à ce qu’elle garde sa puissance et être plus légère. Avec ça, on a aussi changé la technique de crawl, du plongeant à la nage en passant par la coulée. C’est ce qui a fait que ses temps descendent.

selim melih amel natation frere

On comprend donc que tout est en rapport avec la méthodologie et l’aérodynamisme dans l’eau pour réduire au maximum les frottements et grappiller de précieux centièmes ? Ce qui peut faire toute la différence en natation…

Oui. C’est absolument ça. On a essayé d’être plus profilé dans la nage. Et ça a plutôt bien fonctionné. A vrai dire, on avait prévu qu’elle fasse les minimas au Luxembourg en mars dernier. Sauf qu’on a été refusés parce qu’en France il y avait trop de cas de COVID-19. On a donc décidé de faire un meeting à Saint-Étienne (France) à la même date qui n’était pas qualificatif. Mais ça ne l’a pas empêché de nager en 25’’38. C’était déjà bon signe.

« Frustré de ne pas l’accompagner à Tokyo mais bon… »

Plus haut, vous avez laissé entendre qu’il fallait se renouveler sur le plan des entraînements pour permettre à Amel de franchir un palier. C’était quoi la part de l’athlète dans tout ça ?

J’avais une méthode de travail qui marchait plutôt bien. Mais il fallait se mettre à jour. C’est ce qui fait la force de l’entraîneur et c’est ce qui donne de la force à l’athlète aussi. Quand on fait les choses correctement et que t’as une athlète qui a une hygiène de vie irréprochable, ça ne peut que donner des résultats. Amel sait que pour tendre vers le haut niveau, il faut se coucher à 21h et bien manger. Comme tous les sportifs, elle n’a pas eu une année facile à cause de la COVID-19 et les conditions d’entraînements soumises aux restrictions. Mais, malgré tout, on a réussi.

selim melih amel natation frere nabaidji

On a appris que vous ne pourrez pas l’accompagner aux JO en raison d’un problème administratif. Vous devez être frustré ?

Naturellement oui. J’aurais aimé être là comme j’ai toujours été présent à ses côtés. On a traversé beaucoup de difficultés ensemble pour en arriver là. Mais ça ne sera pas possible. On ne veut pas en faire toute une histoire même si c’est frustrant. Après, je souhaite qu’Amel fasse de bons jeux et qu’elle en profite au maximum. La voir là où elle est c’est ma victoire. Pour le reste, c’est secondaire.

« Des larmes de joie lorsqu’elle a appris qu’elle sera porte-drapeau de la délégation »

Amel sera porte-drapeau de la délégation algérienne lors de la cérémonie d’ouverture. Quel a été le ressenti lorsque vous aviez appris la nouvelle ?

C’était une immense fierté. Une grande joie de pouvoir porter haut les couleurs de son pays. Elle n’avait pas de mots. Que des larmes de joie pour exprimer ce qu’elle ressentait.

amel melih nageuse fan

Pour finir, On revient au concret et la compétition. Quel objectif avez-vous fixé pour les Olympiades sachant qu’Amel sera en lice dans une spécialité des plus exigeantes ?

Les objectifs sont simples clairs et précis: faire tomber les chronos. Elle essayera de représenter au mieux notre pays, prendre du plaisir et surtout écrire sa propre histoire au niveau des Jeux Olympiques.

>> Lire également le portrait d’Amel Melih :

JO Tokyo 2020 : Amel Melih, la naïade algérienne

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.