Nous contacter

#Team DZ

L’AC Milan fait-il du chantage à Bennacer ?

Publié

le

Bennacer

Ces derniers jours, la presse italienne annonce, par-ci par-là, des noms comme potentiels pistes pour le Milan AC dans l’optique de renforcer le milieu de terrain. Cela coïncide étrangement avec l’opération prolongation d’Ismaël Bennacer. Les deux parties ne sont toujours pas parvenues à un accord malgré l’optimisme de Paolo Maldini, directeur sportif.

Daichi Kamada (Eintracht Francfort), Adrien Rabiot (Juventus Turin), Yunus Musah (FC Valence) ou même Houssem Aouar (Olympique Lyonnais), les médias transalpins spéculent (sous influence ou pas ?) sur des arrivées probables chez les Rossoneri dans l’entre-jeu. Généralement, ce sont les agents qui recourent aux canaux médiatiques. Notamment à l’approche des périodes des transferts pour essayer de placer leurs “clients”.

Maldini joue avec le feu

Toutefois, même les managers et les directeurs sportifs peuvent songer à ces stratégies. En effet, cette pratique est courante. Elle vise à faire croire à des joueurs qu’il y a déjà des recours prêts pour compenser leur éventuel départ en cas d’échec de négociations.

En temporisant trop pour offrir à Bennacer ce qu’il réclame légitimement, le board lombard joue clairement avec le feu et l’équilibre de sa zone médiane. L’Algérien est un véritable balancier dans le secteur en compagnie de Sandro Tonali. Et ce dernier ne peut briller qu’en la présence du Fennec qui lui permet de jouer plus haut. En tout cas, Maldini a laissé croire qu’il va rencontrer le représentant de Bennacer prochainement tout comme ceux de l’attaquant portugais Rafael Leão qui se trouve dans la même situation.

La prolongation traine depuis la saison passée

Pour rappel, le Dz réclame un salaire annuel entre 3.5 et 4 millions d’euros pour étendre le bail. Des émoluments que le champion d’Italie en titre rechigne étrangement à lui offrir depuis la deuxième partie de la saison écoulée. De ce fait, il n’est pas improbable que le clan d’Isma décide de négocier avec d’autres clubs dès janvier s’il n’est pas prolongé dans les 2 ou 3 semaines à venir.

Dans tous les cas, Maldini doit savoir que les noms qui circulent ne peuvent en aucun cas compenser un départ du Vert qui ne sera pas sans conséquences pour le dispositif de Stefano Pioli. Pour Bennacer, il y aura des preneurs qui lui donneront certainement les honoraires qu’il souhaite.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.