Nous contacter

#Team DZ

Ligue 1 UberEats : L’OM en contact avec Akim Zedadka

Publié

le

Akim Zedadka vs SM CAEN

Auteur d’une excellente saison ponctuée par la montée en Ligue 1 et une récompense UNFP, Akim Zedadka va probablement vivre sa première expérience dans l’élite loin de Clermont. En effet, l’Olympique de Marseille serait entré en contact avec les représentants du joueur de 25 ans.

Arrivé en tant que doublure, le Franco-Algérien a finalement su s’imposer et est devenu titulaire indiscutable au sein du club auvergnat. Avec 35 matchs disputés pour 33 titularisations, Akim Zedadka est l’un des grands artisans de la montée du Clermont foot 63 en Ligue 1 française pour la première fois de son histoire. Malgré une défaite face au SM Caen (2-1) lors de la dernière journée, les hommes de Pascal Gastien ont validé leur accession pour l’élite en terminant deuxièmes de Ligue 2. Titulaire lors de cette rencontre et remplacé à la 86ème minute de jeu, le natif de Pertuis avait reçu son trophée de meilleur latéral droit de Ligue 2 pour la saison écoulée.

L’OM aurait une longueur d’avance

Avec un exercice aussi réussi, il était forcément évident que bon nombre de clubs de l’élite allaient se pencher sur le cas de Zedadka. Qui plus est lorsque l’on sait que le poste d’arrière droit manque cruellement de prospects en Europe. Sauvés de justesse, les Girondins de Bordeaux étaient les plus proches d’enrôler l’ancien joueur de Martigues, selon Footmercato. Cependant, les cartes semblent désormais rebattues et des écuries comme l’OM, Brest ou Montpellier ne désespèrent pas d’attirer celui qui a connu le chômage avant de s’engager avec Clermont.

D’après les dernières informations au sein des médias français, c’est l’Olympique de Marseille qui tiendrait la corde. Le club phocéen serait d’ailleurs déjà entré en contact avec l’entourage du joueur, en fin de contrat cette saison. Pour rappel, Akim Zedadka a déjà manifesté son envie d’évoluer avec les Fennecs : « Quand il y a des jeunes binationaux, tu as des questions, ‘’tu aimerais jouer pour qui plus tard, France ou Algérie ?’’. Moi j’ai toujours dit que je voulais jouer pour l’Algérie. Ça ne s’explique pas » avait-il confié. Concernant son évolution en club, l’ex-Lensois n’oublie pas d’où il vient et sait que tout peut aller très vite : « en cinq ans, j’ai joué à cinq niveaux différents, donc oui tout peut arriver ». Affaire à suivre..

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.