Nous contacter

#Team DZ

Milan AC : Ismaël Bennacer, satané ischio !

Publié

le

bennacer

L’inquiétude s’accentue pour Ismaël Bennacer. Que ce soit en club ou en sélection, on sent que la progression du milieu de terrain a été freinée par sa blessure aux ischio-jambiers contractée en décembre 2020. Dans la foulée, il y a eu un retour précipité qui a, à la lecture de l’historique de ses passages à l’infirmerie, fragilisé sa cuisse et plombé sa compétitivité. Conséquence : un joueur qui a du mal à retrouver son tempo, son volume de jeu et avoir un physique optimal qui faisait sa force.

Mercredi, au sortir du match Burkina Faso – Algérie, le sélectionneur Djamel Belmadi a révélé qu’« Ismaël (Bennacer) ne s’est pas entrainé ses derniers jours suite à une situation inconfortable au niveau des ischio- jambiers, on a du le gérer jusqu’à la veille du match ». Cela ne l’a pas empêché de rester 90 minutes sur la pelouse du Grand stade de Marrakech.

Erreur médicale du staff Milanais ?

La raison est qu’« il a un gros volume de jeu, il est toujours disponible pour sortir le ballon, il ne se cache pas, il est bon sur l’avant dernière passe, dans le pressing », a estimé le sélectionneur national. Cependant, nombreux ont pu constater que le Milanais était loin de mettre l’impact de toujours. Dans l’intensité, ce n’est pas le Bannacer de la CAN-2019, où il d’ailleurs été élu MVP du tournoi.

D’ailleurs, c’est la messe africaine qui lui a permis de signer au Milan AC et d’y briller par la suite. Hélas, tout cela a été plombé par une blessure qui ne semblait pourtant pas si grave. En effet, lors de l’exercice écoulé, il a raté un total de 23 matchs sur 53 joués par les Rossoneri. Tout a commencé avec une fatigue musculaire. Cette dernière s’est aggravée en déchirure au niveau du biceps crural (l’arrière de la cuisse). On notera cette rechute lors de la sortie chez l’Etoile Rouge de Belgrade en Europa League. Ce n’était pas le moment de retrouver les terrains.

Préparation perturbée par le Coronavirus

S’en suivra une longue absence. Et ce n’est forcément pas ce qui aide un joueur à garder sa place dans le onze. Malgré cela, à partir du mois de mars et son retour définitif à la compétition,  il a pu débuter 10 des 11 derniers tests en Serie A. Fait notable : il n’a jamais été au bout d’aucun avec une moyenne de 70 minutes passées sur le terrain.

Au terme du championnat, il a décidé de passer sur le billard en subissant une opération du pied qui l’a contrait à renoncer  à la date FIFA de juin avec les Fennecs. One pensait alors que les vacances allaient faire du bien et l’aider à se requinquer pour retrouver son niveau habituel. Fin juillet, il a contracté le Coronavirus. Une contamination intervenue en période de préparation. Pas le moment idéal.

Bakayoko et Tonali en concurrents

Pour le début de la séquence 2021-2022 du championnat d’Italie, il s’est retrouvé sur le banc. L’Italien Sandro Tonali semble avoir la préférence de Stefano Pioli qui l’associe avec Franck Kessie, acolyte habituel de Bennacer. Ce dimanche, pour la 3e fois de suite, le Dz s’est retrouvé en dehors du onze de départ dans le cadre de la 3e journée du championnat d’Italie face à la Lazio Rome. Il n’a pu faire son entrée en jeu qu’à la 74e minute à la place de Timoué Bakayoko qui était entré à la 61e minute avant de se blesser.

L’entre-jeu des Lombards est plus que jamais dense. Ainsi, rien n’est acquis ou figé pour les compositions de départ. Bennacer n’est pas intouchable ni indispensable. Le problème ce n’est pas sa qualité intrinsèque. Il s’agit plus de sa forme athlétique qui ne lui permet pas de se battre pour une place de titulaire. Toutefois, le club septuple champion d’Europe jouera la Ligue des Champions (peut-être qu’il jouera d’entrée mercredi à Liverpool). Le coach est dans l’obligation de faire tourner. L’ancien sociétaire d’Arsenal aura des opportunités desquelles il devra profiter pour rappeler l’excellent “regista” qu’il est.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.