Nous contacter

A La Une

MJS : Khaldi maintenu à son poste, Zetchi dans l’embarras !

Publié

le

khaldi

Sid-Ali Khaldi a survécu au remaniement ministériel opéré par le Président de la République. Un maintien qui ne fait nullement les affaires de Kheireddine Zetchi qui sait désormais qu’il va devoir plier bagages.

Voilà une décision qui pourrait provoquer de grands changements ces prochaines semaines dans le football algérien ! Le président de la République a procédé à un remaniement ministériel sans toucher au Ministère de la Jeunesse et des Sports. Ainsi, Sid-Ali Khaldi est maintenu dans ses fonctions et pourrait pousser Kheireddine Zetchi à ne pas briguer un second mandat lors des prochaines élections de la FAF !

Le président de la République Abdelmadjid Tebboune a procédé ce dimanche 21 février 2021 à un remaniement partiel du gouvernement, comme il l’a annoncé jeudi 18 février, dans son discours à la nation. Le chef de l’État a ainsi maintenu Abdelaziz Djerad comme premier ministre, mais a limogé six ministres de son gouvernement. “Ce remaniement concernera des secteurs qui enregistrent des déficits dans leur gestion, ressentis par les citoyens et nous-mêmes” expliquait le président algérien. Annoncé sur le départ, le ministre de la Jeunesse et des Sports Sid-Ali Khaldi (37 ans) a finalement été maintenu à son poste. Nommé le 4 janvier 2020, le jeune ministre poursuivra donc sa mission à la tête du sport algérien pour au moins trois mois supplémentaires, soit jusqu’aux prochaines élections législatives. Autrement dit, et confirmé dans ses fonctions, l’actuel patron des sports en Algérie aura toute la latitude pour veiller au bon déroulement des élections qui concerne actuellement toutes les fédérations sportives du pays.

2 options pour Zetchi : défier l’État ou quitter la table…

C’était la dernière chance qui restait à la FAF pour espérer aller au bout de son projet d’amendement de ses statuts : un départ de Sid-Ali-Ali Khaldi, farouche opposant à la démarche de la FAF. La confirmation du jeune ministre à la tête du MJS à l’issue du dernier remaniement ministériel ne laisse plus aucune place quant à un possible réchauffement des relations avec l’actuelle direction de la FAF.

C’était un secret de polichinelle, Kheireddine Zetchi misait sur un changement à la tête du Ministère de la Jeunesse et des Sports pour relancer le dialogue autour de la mouture des nouveaux statuts de la FAF, et annoncer, à terme, sa candidature pour les prochaines élections.

Deux hypothèses qui ne se posent plus désormais quand on connait, d’une part l’opposition ferme et non négociable du MJS à toute modification des statuts avant l’AGE de la FAF, conformément à la circulaire datant du 8 juin 2020, et d’autre part à la confidence faite par le président Zetchi à ses proches selon laquelle il ne briguera pas un second mandat en l’état actuel des choses.

Ainsi, on peut avancer sans risque de s’y méprendre que Kheireddine Zetchi ne sera pas candidat pour sa propre succession. Les prochaines élections se dérouleront à coup sûr sans lui. Reste savoir maintenant si la FIFA validera l’AGE avant les anciens statuts ou l’invalidera comme le laissent croire des voix à la FAF.

Lire notre dernier article:

Conflit FAF/MJS: Zetchi sauvé par le remaniement ministériel ?

 

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.