Nous contacter

Equipe Nationale

Pour Belmadi, « africaniser » le jeu des Verts reste élémentaire

Publié

le

belmadi enerve arbitre coach zambie doigt menace

Depuis la CAN-2019, l’Algérie est championne d’Afrique. Pour garder l’aura continentale intacte, il faudra dicter sa loi en… Afrique. Avec une date FIFA de juin vacante après le report des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 jusqu’au mois de septembre, l’EN disputera trois joutes amicales. Toutes contre des adversaires de la zone CAF. Un choix dicté par la contrainte mais aussi la nature des prochaines échéances qui attendent les Verts.

La Mauritanie le 03 juin, le Mali le 06 juin et la Tunisie cinq jour plus tard pour boucler les tests matchs en alternative à l’entame retardée des qualifications pour le Mondial-2022 au Qatar. Beaucoup pensaient que l’EN allait caser au moins une rencontre avec une sélection européenne. Mais ce n’était pas le cas.

Pas le temps pour le gala

Belmadi a tranché. Il n’en fait pas une obsession car il a une autre priorité : habituer ses troupes d’une manière optimale aux adversaires africains. Logique sachant que la préservation de la couronne continental et la qualification pour le Mondial passeront forcément par des batailles en Afrique. D’ailleurs, depuis qu’il a pris les rênes techniques des Fennecs, et même après le sacre en Égypte, le coach d’El-Khadra n’a jamais vraiment basculé dans l’esprit d’exhibition et du gala. En 27 sorties sur le banc algérien, il n’a pas affronté une sélection UEFA la moindre fois.

Trois rencontres seulement des 9 amicales qu’il a dirigées étaient contre des adversaires hors zone CAF : le Qatar (AFC/Asie), la Colombie (CONMEBOL) et le Mexique (CONCACAF) pour un bilan de 2 victoires et 1 nul. En prime, il y a cette série de 24 matchs sans défaite enclenchée depuis le 18 novembre 2018 à Lomé contre le Togo (1-4).

La quête de maîtrise continentale optimale

Belmadi sait pertinemment qu’il aura le temps de jouer des vis-à-vis « extra-confédéraux » dans l’avenir si jamais il parvient à s’assurer une place en Coupe du Monde. C’est à ce moment là qu’il pourra essayer d’adapter le football de son équipe à d’autres styles. De toute façon, l’immensité de l’Afrique et la diversité permet d’avoir des homologues qui pratiquent un football varié. Ça va de celui technique en Afrique du Nord à un autre plus physique et rapide quand on se dirige vers le Sud.

D’ailleurs, lors des dernières sorties chez le Botswana (victoire poussive 0-1) et le Zimbabwe (3-3) ainsi que la Zambie (2-2), on a pu voir que les coéquipiers de Riyad Mahrez ont eu des difficultés à dicter leur loi sur les 90 minutes. Un souci dans l’impact et dans l’endurance a été constaté. Les Verts n’ont pu prendre que 5 unités sur les 9 mises en jeu. Ce n’est pas catastrophique. Mais Belmadi a toujours dit chercher la perfection. Et cela passera par la maximisation de l’africanisation. Chose que l’ancien driver d’Al-Duhail (Qatar) a parfaitement comprise.

>> RDV dans “C’est vous l’Expert” pour décortiquer les matchs de Juin :

« C’est Vous l’Expert » : Matchs amicaux de Juin, une FAF réactive !

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.