Focus Fennec : 7 Fennecs dans des situations compliquées !

Certains de nos Fennecs connaissent un début de saison compliqué. En manque de temps jeu ou freiné par des blessures ils ont pris du retard sur leurs coéquipiers. Alors que pour certains d’entre eux un départ semble inévitable d’autres pourraient rebondir très prochainement. Voici 5 Fennecs dans des situations compliquées qui font l’objet d’une attention particulière du staff technique des Verts.

  1. M’bolhi, l’éternel recommencement

Le gardien international est dans une position pour le moins particulière en club. En effet après avoir été écarté des terrains pendant presque un mois à son arrivée, le portier avait peu à peu, retrouvé du temps de jeu et par la même occasion sa place en équipe nationale. Oui mais voilà, aujourd’hui et ce depuis un mois maintenant, M’Bolhi ne joue plus ou presque plus. Sur les six derniers matchs de son équipe il n’a été convoqué que deux  fois, une pour rester sur le banc et l’autre pour garder les cages de son équipe le temps d’un match de coupe. Une gestion qui ne facilite pas la prise de confiance du gardien qui commençait à peine à s’habituer à ses nouveaux coéquipiers. Quand on connait la carrière aussi atypique qu’agitée du natif de Paris on est en droit de s’inquiéter de la suite des événements. L’international algérien doit retrouver du temps de jeu à tout prix pour continuer à être appelé en EN, dans laquelle il est un taulier indispensable.

  1. Belkalem, le colosse a disparu des radars

Si vous avez des nouvelles d’Essaid faites nous signe. Aux abonnés absents depuis des mois le joueur de Watford n’a pas disputé la moindre minute de jeu cette saison. Pourtant auteur d’une belle saison à Trabzonspor (24 matchs, 3 buts), il ne semble pas rentrer dans les plans de son coach aujourd’hui. Un constat qui parait être une évidence à l’heure actuelle mais qui portait à confusion lors du dernier mercato. Tout semblait indiquer que l’international algérien allait quitter les Hornets, le club avait largement investi dans le secteur défensif, écartant dès le départ le Fennec alors fraichement revenu de son prêt. Malgré tout le club ne s’est pas séparé de son joueur. Depuis, il a totalement disparu des radars n’apparaissant même plus sur les feuilles de matchs. Un départ du défenseur, qui suit la trajectoire d’un certain Rafik Halliche, semble inévitable afin de cumuler du temps de jeu qui demeure inexistant pour le moment…

  1. Guedioura, un temps de jeu toujours insuffisant

Coéquipier de Belkalem à Watford, Adlène Guedioura est dans une situation différente mais tout aussi compliquée. Le milieu de terrain joue, mais peu, très peu, trop peu… Il entre souvent en fin de match pour assurer les dernières secondes de jeu. Un bien maigre butin pour un joueur qui s’est montré essentiel à la remontée des Hornets en Premier League. Absolument irrésistible la saison dernière, l’international algérien enchaînait les bonnes prestations, laissant les fans de Watford sous le charme. Indésirable à Crystal Palace son retour à Watford sonnait comme une évidence. Quelques mois après l’évidence a laissé place au doute. Le joueur a disputé 41 minutes de jeu toutes compétitions confondues avec son club cette saison, un bilan famélique. A titre de comparaison Guedioura a disputé 144 minutes en 2 matchs avec l’EN.  Le Fennec voulait absolument rester en Premier League pour s’imposer et il va devoir se battre pour atteindre ce but, car pour l’instant ce n’est pas gagné…

  1. Bentaleb doit rattrapé le temps perdu et faire face à la concurrence

Absent des terrains de Premier League depuis la fin août et le match opposant Tottenham à Everton, Nabil Bentaleb n’en finit plus avec les blessures. En effet l’international algérien n’a pas été épargné entre son entaille profonde au doigt et son entorse de la cheville. Il avait pourtant fait son retour sur les terrains avec l’EN lors de la double confrontation contre la Tanzanie. Cependant un mauvais tacle durant le match retour fera rechuter le joueur, qui sortira du terrain tête baissée complétement abattu. Toujours en convalescence Nabil Bentaleb va devoir se refaire une place dans un effectif parfaitement huilé. Les performances de la jeune révélation Alli, désormais international anglais, et le retour de Dembélé n’arrangent pas la situation du Fennec. Toutefois, son retour satisfaisant contre Monaco en Europa League, pourrait lui permettre de récupérer sa place de titulaire indiscutable très rapidement !

  1. Taider, après un passage à vide il retrouve peu à peu sa grinta

Contrairement aux autres joueurs de cette liste Saphir Taïder a du temps de jeu. Le soucis du Fennec réside bien plus sur son incapacité à exploser réellement au plus haut niveau. Quand il débarque en 2013 à l’Inter Milan on se dit alors qu’il  a franchi un palier. Il n’en est rien. A la recherche de temps de jeu il a été prêté une première fois à Sassuolo puis une seconde fois à Bologne avec une option d’achat obligatoire (4 millions d’euros). Si ce retour à Bologne semble lui faire le plus grand bien,  puisque l’on retrouve un Taider combatif harcelant sans cesse ses adversaires, le jeune joueur est en perte de vitesse avec l’EN. Jusqu’ici homme fort de Gourcuff, il a vu Mesloub prendre petit à petit sa place dans le onze de départ. Avec les retours de Bentaleb et Guedioura mais surtout celui de Medjani en sentinelle, la concurrence est bien rude au milieu de terrain. Toutefois les récentes prestations du joueur notamment lors du match opposant Bologne à Naples, laisse présager un retour progressif de ce joueur indispensable à son meilleur niveau.

6. Mehdi Zeffane, à la recherche d’un équilibre

L’ancien lyonnais a changé de club cet été à la recherche de temps de jeu. En arrivant à Rennes il espère pouvoir enchaîner les matchs et enfin évoluer de façon régulière au plus haut niveau. C’était sans compter sur la gestion très particulière de Montanier son entraîneur. Si le technicien breton est très critiqué pour sa gestion des cas Quintero ou Grosicki entre autres, celle de Zeffane est tout aussi incompréhensible. Habituellement latéral droit, l’international algérien bénéficie de la polyvalence  pour évoluer un cran plus haut si nécessaire.  Sauf que sous les ordres de Montanier, le Fennec a évolué un coup en tant que milieu gauche, milieu droit, attaquant droit, remplaçant et spectateur en tribune.  Des choix qui paraissent aléatoires plus que stratégiques, Zeffane est-il simplement une solution de secours que l’on peut mettre un peu partout quand il n’y a rien d’autre ? Pour Montanier cela semble être le cas. L’international algérien manque toujours de temps de jeu entre blessures et choix du coach, une situation compliquée qu’on aimerait voir évoluer rapidement cette saison.

7. Feghouli, une blessure qui inquiète et un avenir toujours incertain…

Si l’international algérien est un titulaire indiscutable à Valence, ces derniers temps on ne peut que constater son absence répétée. En effet souffrant d’une blessure à la voute plantaire le Fennec est privé de terrain depuis maintenant quelques semaines. Des retours ponctuels avec son club ont laissé croire à une guérison du joueur avant qu’il ne rechute une nouvelle fois.  La zone étant difficile à traiter il est normal que le joueur ait du mal à se remettre complétement, avec du temps et un suivi correct il pourrait très vite retrouver ses sensations. Reste à savoir si son retour se fera à Valence ou ailleurs… En fin de contrat en 2016 l’international algérien peut s’engager dans le club de son choix dès cet hiver. Une situation qui place le joueur de Valence dans une position de force dans les négociations de prolongations de contrat qu’il avait entamées avec son club cet été. Toutefois un départ n’est pas à exclure bien au contraire ! La démission de Nuno Espirito Santo semble avoir redistribuée les cartes, l’entraîneur s’était montré ferme concernant la situation de l’international algérien qu’il ne voulait pas voir partir. Maintenant que le Portugais a claqué la porte du club, plus rien ne semble retenir Feghouli à Mestalla, affaire à suivre….

Yahia Saouthi 

La Gazette du Fennec

  • brahimi

    et nabil ghilas ???

  • med ali bdir

    ce qui est drole c’est que quand les les medias s’en mèlent de la vie ou du parcours de certains joueurs c’est la cata alors laissez ces gens là gérés leurs carrière sereinement avec discrétion je ne généralise pas certains médias c’est la poisse au sens propre du mot

  • momo

    Vous oubliez Medjani qui est pratiquement sans club ????

Ne manquez pas aussi !

Liga Nos : Porto cale, Brahimi expulsé depuis le banc !

Face à Braga, le FC Porto a rat...

Q. CHAN 2018 – match retour : l’Algérie au pied du mur libyen !

Après sa défaite inattendue à l'aller à Constant...

Olympique Lyonnais : Le départ de Ghezzal se précise

Selon le journal Le Progrès, considéré ...

Mahrez en LDC, Slimani au top, Feghouli dans la tourmente !

Nos Fennecs ont vécu un week-end riche en émotio...

EN : Halliche convoqué face au Cameroun !

Comme évoqué depuis plusieurs jours et annoncé e...

CAF : Brahimi, Bounedjah et Meftah dans l’équipe type africaine

Les joueurs algériens, Yacine Brahimi, Baghdad B...

FAF: conférence de presse de Raouraoua

Le Président de la Fédération Algérienne de Foot...

ZAM – ALG (3-1) : les Verts à mille lieues de la Russie…

Ce n'est pas pour être pessimiste, mais l'éviden...

EN: Idriss Saâdi s’est engagé avec l’Algérie !

Idriss Saadi sera la prochaine ...

C’est vous l’Expert : Duo d’invités exceptionnels entre Saib et Zetchi !

Vous le savez, il y a toujours un invité dans vo...

Meilleur joueur arabe 2016 : L’Égyptien Mohamed Salah devant Mahrez !

Coup de théâtre à Dubai, c'est l'attaquant égypt...

Communiqué : le message de Carl Medjani aux Verts

Non retenu pour la CAN 2017 au Gabon, le cap...

Raouraoua prépare l’opinion public à un entraineur low cost

La réalité du marché rattrape sans doute les amb...