Nabil Bentaleb : Libéré, délivré, il ne reviendra plus jamais !

Auteur d’un début de saison séduisant avec Schalke 04, Nabil Bentaleb aurait déjà convaincu le club allemand de lever l’option d’achat de 19 millions d’euros auprès de Tottenham où l’Algérien ne souhaite absolument plus remettre les pieds.

Loin de ses blessures, des Spurs de Tottenham et de Pochettino, Nabil Bentaleb retrouve enfin le sourire à Schalke 04. Comme quoi, il fallait juste du temps de jeu et un peu de confiance à la pousse algérienne pour pouvoir continuer sa croissance dans de bonnes conditions. Des conditions qui n’étaient pas au rendez-vous à Tottenham la saison dernière. Alors certes, il y a eu les blessures mais il y a eu surtout un homme qui lui a barré la route : Mauricio Pochettino et sa gestion plus que calamiteuse. Il semblerait que ce dernier reprochait à Bentaleb sa blessure contractée contre la Tanzanie alors qu’il était sur le chemin du retour. Au final et peu importe les vraies raisons qui ont poussé l’entraineur argentin à mettre de côté aussi brutalement le jeune international algérien, on peut dire avec certitude qu’il ne s’agissait pas uniquement d’une raison sportive.

Pochettino, la raison d’un départ forcé

La grosse préparation estivale de Nabil Bentaleb avec les Spurs le prouve. Le jeune milieu de terrain algérien semblait avoir prouvé qu’il était au niveau et malgré tout Pochettino a refusé de compter sur lui insistant sur sa mise à l’écart définitive malgré la perspective de la Ligue des Champions et l’impératif de disposer d’un effectif pléthorique. Qu’à cela ne tienne, plusieurs clubs de haut niveau reconnaissent le talent du gaucher algérien et se sont positionnés pour l’accueillir. Beaucoup d’entre eux se casseront les dents devant le farouche président de Tottenham, Daniel Levy. L’homme est dur en négociation et ne laissera pas partir Bentaleb à un rival anglais à moins d’une offre conséquente. C’est finalement Schalke 04, très affaibli au milieu de terrain, qui a fait le nécessaire pour s’offrir l’international algérien à la surprise générale.

Une acclimatation rapide à la Bundesliga

Un choix judicieux pour le club allemand mais non sans risques au départ. D’entrée, Bentaleb s’intègre parfaitement dans son nouveau club pour lequel il porte un numéro 10 symbolique. Sur les 10 matches qu’il a disputé, il n’en commencera qu’un seul dans la peau de remplaçant, son premier. Après ça Bentaleb s’impose définitivement en tant que titulaire indiscutable du milieu de terrain malgré quelques boulettes et un jeu injustement jugé « arrogant » par la presse allemande qui découvre le style du joueur. Le désormais ex-Spur fait parler sa technique, son jeu de passe, son physique et c’est nouveau, sa frappe de balle. Tout ceci, dans une nouvelle équipe et un tout nouveau championnat, preuve de la maturité et de la force de caractère du natif de la région lilloise. Acharné de travail et très exigeant envers lui même, le milieu de terrain n’a pas compté ses efforts pour revenir au meilleur niveau. Et c’est tout logiquement que l’on retrouve enfin le Nabil Bentaleb qui était le patron des Spurs à tout juste 20 ans et qui figurait sur les tablettes de quelques grosses écuries européennes.

Après seulement 8 matches en championnat et des statistiques élogieuses (3 buts et 2 passes décisives), probablement du à son positionnement plus haut qu’à Tottenham, il a fini, selon le magazine allemand Bild, par convaincre Schalke 04 de lever son option d’achat qui s’élève à près de 19 millions d’euros. Une nouvelle qui devrait rassurer Nabil Bentaleb, lui qui ne voulait pas revenir chez les Spurs, probablement vexé par le traitement injuste qui lui avait été réservé dans ce club où il s’est fait un nom.

Rejeté par un homme, métamorphosé par un autre 

Après un début de saison catastrophique, Schalke 04 renoue avec la victoire, bonifié par un Bentaleb en forme olympique. Le championnat allemand semble tout à fait convenir à l’international algérien. Lors de sa meilleure saison (2014-2015) il ne manquait que des buts au jeune milieu pour finir de compléter sa palette. Il est en train de devenir un joueur plus complet sous les couleurs de Schalke 04 au grand dam de certains supporters de Tottenham. Pour cela Nabil Bentaleb peut remercier Markus Weinzierl, son nouvel entraineur. En effet, l’ex-coach d’Augsbourg a une confiance totale en l’international algérien, communique beaucoup avec lui et il lui laisse la liberté nécessaire afin que ce dernier puisse exprimer tout son talent. Une situation aux antipodes de ce qu’a connu Bentaleb avec Pochettino.

Markus Weinzierl

A bientôt 22 ans ( le 24 novembre prochain), la pépite algérienne est un joueur extrêmement jeune mais qui a déjà un Mondial et une CAN dans les jambes. Si Schalke accepte de payer 19 millions d’euros pour lui c’est qu’au-delà des fluctuations du marché des transferts, Bentaleb est surement le joueur algérien ayant la plus grande valeur marchande vu son jeune âge et son niveau. En attendant il fait le bonheur de son club, de ses fans mais également des amoureux de football. Bentaleb is back !

Bentaleb raconte ses débuts en Allemagne :

Yahia Saouthi, La Gazette du Fennec.

Ne manquez pas aussi !

Premier League : Ranieri nommé manager de l’année !

Le coach des Foxes, Claudio Ranieri a été nommé ...

Algérie – Libye (1-1) : pas de CHAN 2018 pour les Verts d’Alcaraz !

La sélection nationale des joueurs locaux ne par...

Amical (22h00) : Algérie – Guinée, le temps de la convalescence

Balle au centre pour essayer de retrouver l’équi...

Quand la légende Raymond Kopa admirait le talent de Rachid Mekhloufi

Première légende du football français, R...

Mercato : Rachid Bouhenna (MCA) convoité par l’ES Tunis

Le défenseur international A', Rachid Bo...

Mercato : Ça chauffe entre Liverpool et Brahimi !

La finale de Coupe du Portugal pourrait être le ...

Ligue 1 – 23ème Journée : Le MCO se ressaisit, la JSS se replace

Deux matchs de la 23ème journée de Ligue 1 Mobil...

JS Kabylie : Méli-mélo à Tizi-Ouzou !

Les dirigeants se succèdent ...

Click to Hide Advanced Floating Content