L’Algérien est champion d’Afrique : Belaili, retour gagnant !

L’Espérance de Tunis succède donc au Widad de Casablanca sur le toit de l’Afrique. Sorti à la 80ème minute, Youcef Belaili aura contribué à la consécration de son équipe en finale retour de la Ligue des champions sans avoir été étincelant (victoire 3-0 après une défaite 3-1 à l’aller). Son but lors de la finale aller sur penalty a donc valu son pesant d’or. Il revient de loin.

Certains ne parlent que de son talent (gâché ?), d’autres soulignent son manque de professionnalisme, sans parler de ceux qui ne l’associeront à jamais à « la sortie de route » qui a marqué son début de carrière avec sa suspension de deux ans pour dopage. D’ailleurs ces derniers ne changeront pas d’avis sur l’homme qui ne pourrait, à leurs yeux, en aucun cas représenter un quelconque modèle pour la jeunesse algérienne. Ce qui est sûr c’est que Youcef Belaili revient de loin. Revoilà donc le milieu offensif oranais en haut de l’affiche grâce à l’Espérance …. Tout un symbole.

L’Europe, la mauvaise direction ?

Il faut dire que son passage raté (de son fait) à Angers avait réussi à décevoir tous ceux qui croient en la deuxième chance. Son impatience l’avait emporté et beaucoup avaient fustigé son choix de la facilité. Son retour dans son cocon tunisois était vécu comme une fuite en avant, un refus de la difficulté. L’Europe c’était trop haut, trop tôt. Son titre de champion démontre qu’il n’avait finalement rien lâché, que son talent restait toujours intact à seulement 26 ans.

Et maintenant ?

Reste à savoir s’il vivra ce titre comme un aboutissement où s’il va lui permettre de se relancer et de revoir ses ambitions à la hausse. Il se murmure d’ailleurs qu’il est tout proche de retrouver de la sélection algérienne. Dans tous les cas il participera en Décembre prochain à la Coupe du Monde des clubs, une exposition inespérée qui devrait lui permettre d’enfoncer le clou en disant à tous qu’il faudra maintenant compter sur lui. On notera également que l’Algérien a pris une belle revanche personnelle et collective avec le club de Bab Souika. En 2012, lors de son premier passage à l’ES Tunis, à tout juste 20 ans, il avait connu une défaite amère en finale de Ligue des Champions face à ce même Ahly du Caire. Quelques années plus tard, le voilà enfin Champion d’Afrique après un scénario rocambolesque !

Khelifa Samir, La Gazette Du Fennec

Ne manquez pas aussi !

EN : Lopetegui aurait dit non à la FAF

Julen Lopetegui, ex-entraîneur de Brahimi à Port...

Mercato : la Lazio de Rome à fond sur Brahimi ?

Le club italien de la Lazio de Rome serait très ...

EN : Brahimi 2ème but le plus rapide après Kadir

Le but inscrit par Yacine Brahimi hier face à la...

Georges Leekens nouveau sélectionneur de l’Algérie !

C'est désormais officiel, Georges Leeken...

CAF : Brahimi, Bounedjah et Meftah dans l’équipe type africaine

Les joueurs algériens, Yacine Brahimi, Baghdad B...

Résultats Foot #12 : Hanni passeur décisif, Brahimi buteur héroïque

Après la trêve internationale, nos Fennecs...

Sampdoria : « Excès de vitesse » pour Djamel Mesbah

Une tempête dans un verre d'eau ! A en croire le...

EN : la FAF publie un communiqué concernant Madjer

La Fédération Algérienne de Football vient de pu...

Info LGDF : l’Algérie devrait affronter la Guinée en amical le 7 juin

En parallèle du dossier classé top secret du nou...

USM Alger : stage de 12 jours en Turquie

L'USM Alger (Ligue 1) s'est envolée vendredi pou...

Click to Hide Advanced Floating Content