JS Kabylie : Saadi limogé, déjà 5 entraîneurs consommés !

En matière d’instabilité de la barre technique, la JS Kabylie est en train de passer pour le mauvais élève. Depuis le début de la saison, le club le plus titré du pays a vu déjà défiler cinq entraîneurs et le dernier, Noureddine Saâdi, vient de trinquer après seulement un mois de travail. Difficile de faire pire !

Noureddine Saâdi n’est plus l’entraîneur de la JSK. Le vieux technicien a été démis de ses fonctions, dimanche, après une série de mauvais résultats qui dure depuis l’automne. Les Canaris n’ont plus gagné le moindre match en championnat depuis plus 110 jours.

Cédant à la pression du public, Cherif Mellal, le nouveau patron de la JSK, a décidé de sacrifier son entraîneur de 67 ans. Pourtant, la veille il avait littéralement explosé au visage d’un journaliste qui lui demandait s’il maintiendrait son entraîneur en poste après la défaite face au DRB Tadjenant (1-0). « Ne me parlez plus de l’entraîneur. Il reste ! Ce n’est pas lui le problème », a-t-il dit.

Visiblement, Cherif Mellal ne connait pas encore le mode de fonctionnement de la JSK où une frange de supporters à ce pouvoir « occulte » de décider qui doit partir et qui doit rester. Depuis Dubaï où il séjourne, Mellal a finalement appelé Saâdi au téléphone pour lui signifier sa fin de mission.

saadi capello nouredine

 « J’ai eu une discussion avec le président Chérif Mellal (actuellement à l’étranger)  par téléphone pour une séparation à l’amiable. J’étais prêt à continuer ma mission mais certaines personnes ont voulu le contraire. Je m’apprêtais à diriger la séance d’entraînement d’aujourd’hui (dimanche) mais j’ai finalement décidé de rebrousser chemin pour éviter les tensions. Je souhaite à l’équipe beaucoup de succès en vue du reste du parcours« , a déclaré Saâdi.

A dix journées de la fin de la saison, la JSK aura ainsi consommé cinq entraîneurs (Rahmouni, Kherroubi, Chay, Ait Djoudi et Saâdi). Le club le plus titré d’Algérie s’apprête donc à nommer son 6e entraîneur de la saison. Même sous l’ère Hannachi, on n’avait pas vu défiler autant d’entraîneurs en une seule saison. On est loin des années Jumbo JetStefan Żywotko était resté 14 saisons (1977-1991) à la tête de la barre technique des Canaris, seul ou en duo.

Nabil Boughanem, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

Amical : Portugal-Algérie le 7 juin à Lisbonne à 20h15

La rencontre amicale devant opposer le P...

Mahrez : « Manchester City, c’est du passé ! »

Il a beau dire avoir tourné ...

Athlétisme : Lahoulou rate de 5 centièmes les minima pour Rio !

Le hurdler algérien Abdelmalek Lahoulou...

LDC : Slimani forfait contre Bruges !

Non convoqué ce week-end contre Watford (défaite...

Algérie – Cameroun : l’examen de Rajevac !

La rencontre de dimanche prochain au stade T...

Programme des matchs de samedi : Ghezzal face à l’AS Monaco

De nombreux matchs à suivre ce samedi en Europe....

Mondial militaire 2017: l’Algérie bat l’Allemagne 2-1

La sélection algérienne militaire de football a ...

Résultats #24 : Halliche confirme, Belfodil et Darfalou buteurs

Comme chaque week-end nous vous proposons de sui...

Portugal : Slimani sauve le Sporting et affole les statistiques !

Pour le compte de la 17ème journée du championna...

JO : accueil spécial pour Bourrada à l’aéroport d’Alger

La délégation algérienne est rentrée ce matin tr...

Click to Hide Advanced Floating Content