Gourcuff – FAF : y a-t-il un profond malaise ?

Sur les quatre derniers mois, le sélectionneur des Verts Christian Gourcuff a séjourné à peine 4 jours à Alger. Le temps d’animer un court stage du 1er au 3 février pour les joueurs locaux à Sidi Moussa avant de regagner immédiatement son domicile en Bretagne. Pas le temps dans son agenda de suivre le championnat local encore moins de superviser les U23 qui joueront prochainement un match à Alger. Par contre, le technicien français animera une conférence à l’Université de Rouen ainsi qu’une étrange mission au Canada. Censé avoir plus de prérogatives au sein de la DTN, les séjours prolongés de Gourcuff à l’étranger et son absence totale de communication intriguent à plus d’un titre.

Après avoir quitté Alger le lendemain du match face à la Tanzanie, le 17 novembre dernier, Christian Gourcuff est rentré à Alger fin janvier pour diriger un court stage de trois jours à Sidi Moussa réservé aux joueurs locaux. Dès la fin de sa mission le sélectionneur a plié bagage pour rentrer chez lui à Rennes où il a été vu dans les tribunes du Roazhon Park le 4 février dernier lors du match de Coupe de France Rennes-Saint Étienne.

Gourcuff_Zeffane à RennesGourcuff en discussion avec Zeffane le 4 février dernier à Rennes

Très motivé lors de sa prise de fonction avec les Verts où il s’était engagé à être un sélectionneur qui habite dans le pays où il exerce pour suivre l’évolution du football local, Christian Gourcuff ne semble plus avoir la même motivation. Profondément vexé par les sifflets des supporters lors du match face au Sénégal et fâché (définitivement ?) avec la presse algérienne, le sélectionneur exerce ses fonctions avec un style assez mystérieux et une implication pour le moins discutable.

Il délègue la gestion des locaux à son assistant

Connu pour être un entraineur méthodique qui ne laisse rien au hasard et ne délègue jamais son travail à ses adjoints – au contraire du style d’un Laurent Blanc avec qui il s’était clashé sur cette méthode de travail – Christian Gourcuff semble pourtant avoir laisser le suivi des joueurs locaux à son assistant Nabil Neghiz. Ainsi le technicien français, de plus en plus annoncé par la presse française de retour dans l’Hexagone, n’éprouve plus le besoin de sillonner les terrains d’Algérie pour suivre de près les joueurs de la Ligue 1 Mobilis et découvrir de nouveaux talents comme son métier de sélectionneur l’exige et pour lequel il est grassement payé (65 000 euros mensuels, le mieux payé en Afrique !).

Attendu au Canada, il n’assistera pas au match des U23 !

Des talents, la sélection U23 n’en manque pas à l’image du prometteur arrière droit Raouf Benguit (Paradou AC). Pourtant Christian Gourcuff ne s’est que rarement déplacé pour suivre de plus près les prestations des Olympiques. Déjà étrangement absent de la dernière CAN U23 au Sénégal, le sélectionneur des A n’a pas jugé utile de se déplacer à Alger pour suivre la prochaine rencontre Algérie-Palestine qui aura lieu le 17 février au stade du 5 Juillet.

korichi_raouraoua_gourcuffDes relations marquées par un manque de communication inquiétant

Également absent de l’assemble générale ordinaire de la FAF qui s’est tenue dimanche dernier à Sidi Moussa, le sélectionneur est attendu au Canada le 19 février pour une mission technique de 24h auprès de la Fédération Canadienne de football en accord avec la FAF (!). Alors que de larges prérogatives lui étaient promises par Raouraoua, avec un droit de regard sur toutes les sélections nationales, son champs d’action semble pour le moins vague.

Il animera une conférence à Rouen avant de rentrer à Alger

Si Christian Gourcuff maintient un contact régulier avec ses joueurs pros (comme nous l’a révélé Sofiane Feghouli dans l’entretien qu’il nous a accordé à Valence) durant cette longue trêve hivernale, le sélectionneur, qui a rendu visite à Benzia puis Ounas en janvier, bénéficie d’un temps libre qui lui permet aussi de répondre à quelques sollicitations privées. Ainsi en plus de sa visite au Québec, « l’entraineur atypique et théoricien du beau jeu » animera le 24 février prochain une conférence-débat à l’Université de Rouen avec pour thème « un autre regard sur le football business« . Aussi passionnant qu’étonnant. Le lendemain, le sélectionneur est attendu à Alger pour préparer, à 4 semaines de l’évènement, la prochaine double confrontation face à l’Éthiopie. C’est ça la « méthode » Gourcuff ?

La mission de Gourcuff au Canada le 19 puis à Rouen le 24 février :

12735986_1027154863994131_1420683267_n

Yassine Benarbia, La Gazette du Fennec


à VOIR aussi
CAN 2019 : Le Maroc ne sera pas candidat !

CAN 2019 : Le Maroc ne sera pas candidat !

DTN : y a-t-il un pilote dans l’avion ?

DTN : y a-t-il un pilote dans l’avion ?

UEFA LDC : Mahrez reçoit Belfodil à l’Etihad Stadium

UEFA LDC : Mahrez reçoit Belfodil à l’Etihad Stadium

Espace publicitaire
Ne manquez pas aussi !

DTN : journées d’études sur l’organisation des championnats de jeunes

Les journées d’études sur les schémas d’organisa...

Premier League : Slimani marque son 6ème but de la saison

Belle opération pour Leicester City...

EN : Sellal veut une « évaluation » après la CAN

Après la défaite des Verts face à la Tunisie, l...

Ligue 1 : Programme de la 30e et dernière journée

On joue ce vendredi la dernière journée du champ...

EN : Boudebouz toujours pas dans les plans de Madjer

Alors que son retour en sélection était attendu ...

Mondial U21 de handball : les Verts ont réalisé l’essentiel face au Maroc

On pouvait espérer mieux mais il n'y a pas mieux...

FAF : Bénéfice de 135 milliards de centimes réalisé en 2016

La Fédération algérienne de football (FAF) a de ...

MLS : Taïder en forme avec l’Impact

Pour le compte de la 4ème journée de ...

Click to Hide Advanced Floating Content