Rajevac, les dessous d’un départ anticipé !

Milovan Rajevac a dirigé en principe son dernier match à la tête des Verts dimanche face au Cameroun (1-1). Bien que confirmé par Mohamed Raouraoua au moins jusqu’au match du Nigéria, le technicien serbe a fait savoir qu’il ne souhaiterait pas continuer sa mission. Opposé de manière frontale et violente avec la plupart des cadres, Milovan Rajevac a choisi de jeter l’éponge.

Jamais le vestiaire des Verts n’a connu pareille rébellion. Les cadres ne se sont pas retenus à la fin du match face au Cameroun. Furax comme jamais contre leur coach, certains ont eu le cran de le lui dire en face. Enfin, le lui crier tellement fort que le technicien serbe a choisi de fuir littéralement le vestiaire quelques minutes après son entrée préférant rejoindre plus tôt que prévu la conférence de presse où il a d’ailleurs été contraint de patienter dans une salle d’attente le temps que le sélectionneur du Cameroun réponde aux questions des journalistes avant lui.

Sans doute surpris par l’hostilité de certains cadres, Rajevac a en effet choisi de ne pas riposter à chaud avec ses joueurs sous peine d’envenimer la situation. Mais en son for intérieur, il savait pertinemment que la confiance était définitivement rompu. Du coup et en dépit de la décision de Mohamed Raouraoua de lui renouveler sa confiance, bon gré mal gré, comme nous l’annoncions en début de soirée en exclusivité, l’ancien sélectionneur du Ghana a informé le président de la FAF de sa décision de partir. Il sait au fond de lui que la cohabitation avec les Mbolhi, Feghouli, Medjani et Brahimi n’est plus possible désormais.

L’échec cuisant de Raouraoua !

Une fin d’autant plausible lorsqu’on sait que cela fait déjà des semaines que certains cadres sont allés se plaindre à Mohamed Raouraoua des méthodes de Rajevac ainsi qu’un réel problème de communication. En résumé, de son profil tout court. Trop laxiste, trop nonchalant, dénué de charisme, bref il ne correspond pas au profil exigé. Quelle perte de temps, d’énergie et d’argent. Rajevac nous a coûté deux mois de préparation en vue de la CAN, quelques dizaines de milliers d’euros et surtout deux points précieux dans la course pour le Mondial-2018. Pour une erreur de casting, elle est monumentale !

Le résumé sur match Algérie-Cameroun (1-1) :

Nabil Boughanem, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

Officiel : Benchikha nouveau coach du CR Belouizdad !

Abdelhak Benchikha a été désign...

Vidéo : le match de Mahrez contre Swansea

Auteur du premier triplé de sa carrière Riyad Ma...

MC Alger : levée de sanction de l’ex-dirigeant Omar Ghrib

Comme attendu, la sanction à vie infligée à l'ex...

Programme Foot #25 : Attal sur sa lancée, Bennacer se rapproche de la montée

Comme chaque week-end, « La Semaine du Fenne...

Leicester – Tottenham : Bentaleb taille patron !

Titulaire pour la première fois depuis l'été der...

Montpellier : Benguit en plus de Bensebaïni ?

Sur le point de racheter le contrat du défenseur...

ALG-CAM: Belkaroui officiellement out !

C'est officiel, Hicham Belkaroui...

Leicester City : Un duo Mahrez – Vardy éternel

Alors que cet hiver, une campagne venant de l’in...

FAF : Fodil Tikanouine nommé à la tête de la DTN

Fodil Tikanouine (73 ans) a été...

La Gazette du Fennec fait peau neuve, à vous de cliquer !

Vous l’aurez remarqué, le site de La Gazette s'est offert un relooking toujours ...

Beach Soccer : l’Algérie aux abonnés absents de la CAN 2016

Première nation africaine en football "classique...

Gourcuff est sous pression

Impopulaire malgré sa volonté de bien faire et s...

WC 2018 : LES RÉSULTATS COMPLETS DU TIRAGE AU SORT !

L'Algérie connait désormais ses...

Ligue 1 – 9ème journée : l’ESS se replace, la JSS et l’USMA puissance quatre

Pas moins de trois victoires à l’extérieur à l'o...