L’Algérien est champion d’Afrique : Belaili, retour gagnant !

L’Espérance de Tunis succède donc au Widad de Casablanca sur le toit de l’Afrique. Sorti à la 80ème minute, Youcef Belaili aura contribué à la consécration de son équipe en finale retour de la Ligue des champions sans avoir été étincelant (victoire 3-0 après une défaite 3-1 à l’aller). Son but lors de la finale aller sur penalty a donc valu son pesant d’or. Il revient de loin.

Certains ne parlent que de son talent (gâché ?), d’autres soulignent son manque de professionnalisme, sans parler de ceux qui ne l’associeront à jamais à « la sortie de route » qui a marqué son début de carrière avec sa suspension de deux ans pour dopage. D’ailleurs ces derniers ne changeront pas d’avis sur l’homme qui ne pourrait, à leurs yeux, en aucun cas représenter un quelconque modèle pour la jeunesse algérienne. Ce qui est sûr c’est que Youcef Belaili revient de loin. Revoilà donc le milieu offensif oranais en haut de l’affiche grâce à l’Espérance …. Tout un symbole.

L’Europe, la mauvaise direction ?

Il faut dire que son passage raté (de son fait) à Angers avait réussi à décevoir tous ceux qui croient en la deuxième chance. Son impatience l’avait emporté et beaucoup avaient fustigé son choix de la facilité. Son retour dans son cocon tunisois était vécu comme une fuite en avant, un refus de la difficulté. L’Europe c’était trop haut, trop tôt. Son titre de champion démontre qu’il n’avait finalement rien lâché, que son talent restait toujours intact à seulement 26 ans.

Et maintenant ?

Reste à savoir s’il vivra ce titre comme un aboutissement où s’il va lui permettre de se relancer et de revoir ses ambitions à la hausse. Il se murmure d’ailleurs qu’il est tout proche de retrouver de la sélection algérienne. Dans tous les cas il participera en Décembre prochain à la Coupe du Monde des clubs, une exposition inespérée qui devrait lui permettre d’enfoncer le clou en disant à tous qu’il faudra maintenant compter sur lui. On notera également que l’Algérien a pris une belle revanche personnelle et collective avec le club de Bab Souika. En 2012, lors de son premier passage à l’ES Tunis, à tout juste 20 ans, il avait connu une défaite amère en finale de Ligue des Champions face à ce même Ahly du Caire. Quelques années plus tard, le voilà enfin Champion d’Afrique après un scénario rocambolesque !

Khelifa Samir, La Gazette Du Fennec

Ne manquez pas aussi !

Coupe de la CAF : le MO Béjaia assuré d’empocher 580 000 dollars

Grâce à sa qualification historique en finale de...

Ligue 1 : Programme de la 29e journée ce samedi

On joue l'avant dernière journée du championnat ...

Gourcuff-Ounas rencontre au sommet à Bordeaux !

Selon le site Girondins 33, dédié aux supporteur...

Les Girondins de Bordeaux s’intéressent à Hanni !

En Belgique, les prestations de Sofiane Hanni...

Un Onze New-Look pour séduire le 5 Juillet !

Cascade de forfaits oblige, Christian Gourcuff nous présentera un onze inédit ce...

Al Nassr : Djabou peine à s’imposer en Arabie Saoudite

Prêté pour 5 mois avec option d'achat par l...

DTN : vers la création “prochaine” d’une ligue nationale pour les jeunes

Le directeur technique national (DTN) auprès de ...

Fennec du mois – Février 2017 : Le coup du chapeau pour Boudebouz !

C'est un coup du chapeau réalisé cette saison pa...

Turquie : Galatasaray pousse Feghouli vers la sortie !

Selon le média turc Fotospor, la direct...

Click to Hide Advanced Floating Content