Nous contacter

Actualités

Affaire Halfaya – Saâdaoui : Les présumés inculpés seraient innocents?

Publié

le

Fahd Halfaya Nassim Saâdaoui ES Sétif Ligue 1 algérienne

Aux dernières nouvelles, le manager Nassim Saâdaoui et le directeur général de la SSPA ES Sétif, Fahd Halfaya, qui ont été officiellement suspendus dans le scandale qui a éclaté en mai dernier les mettant en cause dans un enregistrement audio relatif à un présumé marchandage des matchs de championnats ont repris leurs activités.

Or, des observateurs constatent que cet état de fait est intervenu, sans qu’aucune décision de lever de suspension ne soit rendue publique. En effet, on apprend qu’en réalité, le manager Nassim Saâdaoui qu’on présente comme un proche du président de la FAF, est déjà impliqué dans des transferts de joueurs durant le dernier mercato où il s’est affiché publiquement avec ses clients comme si de rien n’était.

Quant à Fahd Halfaya, c’est l’ES Sétif qui a indiqué dans un communiqué publié sur sa page Facebook, jeudi dernier, que « Le Conseil d’Administration a décidé de lever la suspension de Fahd Helfaia (le Directeur général de la SSPA ESS, ndr) ». La même source précise qu’il a repris officiellement ses fonctions de directeur général vendredi. « Koulchi normal ».

Retour aux affaires

Si l’ESS a annoncé cette « nouvelle », publiquement, c’est qu’elle possède certainement un « acte officiel » permettant à Halfaya de jouir désormais de ses droits civiques. Et comme Saâdaoui, le deuxième inculpé, aurait déjà été impliqué dans des transferts de joueurs durant le dernier mercato. Pourtant le 13 mai dernier, un enregistrement audio avait circulé sur les réseaux sociaux révélant une conversation téléphonique entre les deux personnes évoquant clairement un marchandage des matchs de Ligue 1. A ce moment-là, aussi bien les deux institutions, à savoir la FAF que le Ministère de la Jeunesse et des Sports avaient réagi. L’instance fédérale a publié le 13 mai un communiqué indiquant que « La Fédération algérienne de football s’est saisie du document sonore relatif à une conversation téléphonique où deux individus s’échangent sur un éventuel arrangement d’une rencontre de football. En attendant l’authentification de ce support, la FAF condamne avec vigueur ces pratiques condamnables ».

Six jours plus tard, le Ministre de la jeunesse et des sports, Sid Ali Khaldi avait déposé une plainte contre « X ». Cette plainte a été déposée auprès du Procureur de la République, près du Tribunal de Sidi M’hamed (Alger). Le 8 juin, le Procureur près du Tribunal de Sidi M’hamed, Chaker Kara, a dans une conférence de presse, révélé que « trois personnes ont été inculpées dans le cadre de cette enquête… ». Donc, en plus de MM. Halfaya et Saâdaoui, on notera l’implication de la troisième personne du nom de Djebour. Et là, neuf personnes ont été entendues dans le cadre de cette même enquête. Et depuis, c’est le mutisme total sur cette affaire, jusqu’à jeudi dernier où, l’ESS a annoncé que Halfaya a repris son poste de Directeur général ?!…

Cette affaire ayant fait le buzz sur la toile et ayant fait couler beaucoup d’encre, il est donc du devoir de qui de droit de rendre publique l’ « innocence » des deux personnes impliquées. La FAF avait aussi annoncé la mise en place d’une commission d’éthique, qui n’a finalement jamais vu le jour. Pathétique…

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.