Nous contacter

Actualités

AGE de la CAF : Zetchi ce mercredi au Maroc

Publié

le

zetchi caf

Le Président de la Fédération algérienne de football (FAF), M. Khireddine Zetchi s’est dirigé ce mercredi en direction de Paris avant de rejoindre Rabat au Maroc, pour prendre part vendredi prochain aux travaux des assemblées générales ordinaire de fin de mandat et élective de la Confédération africaine de football (CAF).

C’est ce qu’a indiqué la FAF sur son site ce mercredi en précisant que « Le Président de la FAF sera accompagné de M.M. Mohamed SAAD, secrétaire général, et Amar BAHLOUL, membre du Bureau fédéral. ». « Les travaux de ces assemblées auront lieu au Sofitel Jardin des Roses hôtel de Rabat. » ajoute la même source. Enfin, la Faf termine son communiqué en indiquant également que « le secrétariat général de la CAF a transmis à toutes les associations membres affiliées à cette instance un courrier les informant que la candidature de M. Khireddine ZETCHI au poste du Conseil de la FIFA en tant que représentant africain dans le groupe Arabophone, Lusophone et Hispanophone est éligible, et ce, suite à la décision rendue par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) de Lausanne en date du vendredi 5 mars 2021. »

En effet, c’est ce vendredi qu’aura lieu, également l’élection des sièges pour le Comité exécutif de la FIFA et ce, en marge de l’assemblée générale élective (AGE) de la Confédération africaine (CAF) où le sud-africain Patrice Motsepe sera l’unique candidat qui succédera, sans aucune surprise à Ahmad Ahmad. L’Algérien Zetchi est candidat pour arracher l’un des deux sièges libérés en fin de mandat de quatre ans par le Tunisien Tarek Bouchamaoui et l’Egyptien Hani Abo Rida. Le président de la FAF sera en course pour l’un des deux postes de la zone indiquée par la FAF ci-dessus, en compagnie de trois autres candidats à savoir Fouzi Lekjaâ (Maroc), Gustavo Ndong Edo (Guinée équatoriale), et Hani Abo Rida (Égypte), ce dernier brigue un second mandat.

Motsepe sera élu président de la CAF par acclamation

D’autre part, et s’agissant de l’élection à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF), les dés sont pipés et l’ingérence du président de la FIFA, Gianni Infantino a fait que cette élection ne sera qu’une simple formalité pour le sud-africain Patrice Motsepe. Devant la faiblesse des dirigeants africains la FIFA a réussi à soudoyer les candidats en lice à savoir MM. Patrice Motsepe, Augustin Senghor (Sénégal), Ahmed Yahya (Mauritanie)et Jacques Anouma (Cote d’Ivoire), avec des attributions bien définies et complémentaires par une pseudo « gouvernance collégiale ». Cette gouvernance collégiale est basée sur la répartition consensuelle des fonctions au sein du bureau du comité exécutif, entre les candidats en lice et en vertu de cet « accord de Rabat », Patrice Motsepe sera le président de la CAF, Augustin Senghor deviendra le premier vice-président de la CAF, et Ahmed Yahya, le deuxième vice-président. Un poste de conseiller devrait revenir à Jacques Anouma.

Pour rappel, le président sortant de la CAF, Ahmad Ahmad, ne pourra pas briguer un deuxième mandat puisque sa condamnation pour corruption a été confirmée. Suspendu 5 ans par la FIFA, le Malgache a finalement vu cette sanction réduite à 2 ans par le Tribunal arbitral du sport (TAS), mais le mal est fait et il devra disparaitre du milieu du football africain.

Patrice Motsepe devrait donc être élu par acclamation, ce vendredi, en vertu des statuts de la CAF. Le président milliardaire du club des Sundowns Mamelodi deviendra ainsi le premier Sud-Africain et anglophone à diriger l’institution africaine créée en 1957 et basée au Caire.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.