Nous contacter

A La Une

AGE/FAF: Zefizef ficèle son dossier, Raouraoua donne le la ! 

Publié

le

raouraoua zefizef

Installée officiellement, jeudi, la commission des candidatures de la FAF n’a enregistré à ce jour aucun dépôt de dossier. A une semaine de la deadline, le flou demeure entier quant aux potentiels candidats à la succession de Charaf-Eddine Amara. Ce qui ouvre le champs aux supputations et rumeurs en tout genre.

Qui succèdera à Charaf-Eddine Amara ? La question mérite d’être posée eu égard au plan-plan qui marque les premiers jours de l’ouverture de la période de dépôt des candidatures. Lancée officiellement, vendredi, la commission électorale n’a enregistré aucun dépôt de dossier à ce jour.

Pis, personne n’a fait part publiquement de ses intentions de se porter candidat. On sait qu’en sous-marin, certains travaillent déjà en perspective. C’est le cas de l’actuel manager général de l’équipe nationale, Djahid Zefizef. Ce dernier, selon des sources, a déjà réuni les dossiers des membres qui constitueront son futur bureau fédéral et devrait déposer sa candidature dans les jours qui viennent. Jouissant du soutien du Ministère de la Jeunesse et des Sports et du sélectionneur national,  Djamel Belmadi, Djahid Zefizef parait aux yeux de l’opinion publique comme le successeur naturel de Charaf-Eddine Amara dont le départ a été entériné, jeudi, par l’assemblée générale de la FAF.

Raouraoua, vraie ou fausse candidature ?

Comme à l’époque du président sortant, il y a des signes qui laissaient envisager jusqu’ici l’éventualité d’une seule et unique candidature, lors de l’assemblée générale élective, le 7 juillet prochain. Ceci avant que la rumeur Mohamed Raouraoua ne vienne pointer le bout de son nez. 

Depuis quelques heures, le nom de l’ancien président de la FAF revient avec insistance. Des figures du foot national multiplient les sorties médiatiques pour dire que c’est l’homme de la situation malgré ses 74 ans. Resté muet jusqu’ici, « El Hadj » serait effectivement intéressé, selon des sources sures, par un retour aux affaires. Ceci dit, n’ayant pas encore obtenu la bénédiction des pouvoirs publics, il ne s’aventurera jamais à annoncer publiquement sa candidature. C’est donc dans cette conjoncture qu’il aurait donné le la à l’orchestre qui fait office de comité de soutien informel qui ressasse en boucle depuis vingt-quatre heures qu’il est le seul homme en mesure de redorer le blason d’une fédération à l’agonie. 

A une semaine de la clôture de la période de dépôt des dossiers de candidature, le suspense bat son plein. A la question de l’éligibilité de Djahid Zefizef à se porter candidat vient s’ajouter la rumeur Mohamed Raouraoua qui ne fait qu’accentuer l’incertitude autour du prochain patron de la FAF.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.