Nous contacter

Equipe Nationale

Algérie : Alexandre Oukidja ou la relève de la Garde

Publié

le

oukidja alexandre goal gardien bleu

Face aux Requins de Djibouti (victoire 4-0), Djamel Belmadi a effectué une grande revue d’effectif. Aussi bien pour protéger d’éventuelles suspensions de certains joueurs que pour donner du temps de jeu à d’autres éléments. Ce turn-over a concerné toutes les lignes, à commencer par le poste de « numéro 1 ». Une fois n’est pas coutume, l’homme de « main » du sélectionneur national contre Djibouti a été Alexandre Oukidja (33 ans, 6 sélections).

Depuis le début des qualifications pour la Coupe du Monde Qatar 2022, Raïs M’Bolhi a régné sans partage dans les « bois » des Verts. Aussi bien à l’aller contre Djibouti et le Burkina-Faso en septembre, que lors de la double confrontation contre le Niger en octobre, Raïs n’a laissé aucune minute à ses concurrents.

Pour ce 5ème match, le sélectionneur algérien a décidé d’appliquer une rotation dans son effectif. Pas moins de 6 joueurs ont débuté ce match alors qu’ils sont, habituellement, une solution de remplacement, sur le banc. L’un de ces changements s’est opéré dans les buts. En effet, le portier habituel des Verts, Raïs M’Bolhi a laissé sa place à son partenaire de sélection : Alexandre Oukidja. A 33 ans, le dernier rempart du FC Metz (L1 française), engrange sa 6ème cap sous les couleurs algériennes. Lui, qui est régulièrement appelé en sélection depuis mars 2019 n’est qu’à sa 2ème titularisation en match de compétition. La première fût le 29 mars dernier, contre le Botswana, en qualification de la CAN 2021. Ses 4 autres sélections (3 titularisations), il les a disputées lors de matchs amicaux : Tunisie (mars 2019), RD Congo (octobre 2019, remplaçant), Nigéria (octobre 2020) et Mauritanie (juin 2021).

M’Bolhi toujours devant, Zeghba dans le rétroviseur

Pour cette 6ème apparition, le natif de Nevers a passé une après-midi tranquille sous le soleil du Caire. Jamais mis en danger, il a rendu une prestation propre. Il a toujours fait le bon choix et le geste juste. Aussi bien pour les relances à la main qu’au pied, courtes ou longues, il n’y a pas eu de déchets. Aidé par une défense impériale dans les airs, l’ancien gardien de Strasbourg n’a pas eu à étaler son savoir faire dans les sorties aériennes. Ses prises de balles ont été remarquables, à l’inverse de son modeste adversaire du jour, qui a relâché un ballon en fin de match, qui a failli profiter à Mahrez.

oukidja zeghba mbolhi guerre des goals gardiens entrainement

Alors la bévue d’Oukidja contre la Mauritanie est-elle oubliée ? Est-ce qu’on reverra le n°2 algérien débuter lors d’autres matchs officiels ? Aucune certitude d’autant qu’un n°3 ambitieux vient de débarquer en la personne de Mustapha Zeghba (30 ans). La titularisation d’Oukidja face à Djibouti ressemble fortement à celle contre le Botswana. Il n’est là que pour un turn-over des matchs à moindre enjeux ou pour suppléer le titulaire en force qui est Raïs M’Bolhi en cas de blessure. Il est fort à parier que pour le prochain match des Guerriers du Désert, qui relève d’une grande importance, contre les Étalons du Burkina Faso, le portier d’Ettifaq d’Arabie Saoudite, reprendra sa place dans les cages algériennes. Finalement contre « les Requins de la Mer Rouge », la titularisation d’Oukidja s’apparentait plus à une relève de la garde !

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.