Nous contacter

Equipe Nationale

Algérie – Napoli : Pour Adam Ounas, la priorité est établie

Publié

le

adam ounas rouge a doha sourire

Tous les éléments indiquaient que le Napoli SSC allait le bloquer. Mais Adam Ounas était dans le premier contingent des Verts qui ont rallié Doha lundi pour débuter la préparation de la CAN-2021. Malgré la colère de son entraîneur Luciano Spalletti, qui n’a pas trop aimé que le tournoi africain vienne le priver de certains joueurs, l’Algérien n’a pas traîné la patte pour rejoindre la sélection à temps.

L’ancien sociétaire des Girondins de Bordeaux devait être bloqué jusqu’au 3 janvier même si la Serie A était à l’arrêt. Mais il s’est rendu à Paris le lundi pour prendre l’avion spécial venu d’Alger qui a desservi la capitale française avant de re-décoller vers Doha.

Les menaces de Naples et les mots de Spalletti

Pas sûr que cette attitude réjouisse Spalletti. Le driver italien avait déclaré qu’ «il y a ce monstre invisible qu’est la Coupe d’Afrique des Nations qui te prends des joueurs du vestiaire sans qu’on sache quand on les retrouvera et ce qu’on devra faire. Nous avons quatre joueurs concernés et nous sommes l’équipe de haut de tableau la plus impactée ». En outre, la direction des Partenopei a même menacé les fédérations africaines de poursuites judiciaires. Et ce dans le cas où l’un de ses « employés » sera contaminé durant le tournoi.

Parmi le quatuor en question, on retrouve Adam Ounas. Certes, il n’est pas titulaire indiscutable puisqu’il n’a débuté que 2 fois en 14 matchs joués (339 minutes) sur 25 rencontres depuis l’entame de la saison. Mais il a souvent eu du temps de jeu depuis quelques semaines. Il reste notamment sur 4 apparitions de suite en championnat d’Italie. C’est pour dire que son coach le considère dans ces plans en faisant une des alternatives sur le banc. Le chemin de la compétition pour les Gli Azzurri reprendra le 06 janvier et Adam ne sera pas disponible.

Un après-CAN qui risque d’être tendu en Italie

Est-ce que sa décision d’honorer sa sélection le plus tôt possible lui portera préjudice ? Le risque est bien présent. Surtout qu’il a un contrat qui court jusqu’en juin 2023. Au retour du Cameroun, il pourrait être “puni” pour son initiative. Et ce même si son agent lui aurait assuré qu’il ne risquait rien. Toutefois, son représentant ne peut pas lui garantir que son entraîneur ne le mette pas au placard à son retour.

En revanche, ce qui est sûr c’est que Belmadi compte bien sur lui. Pour la deuxième CAN de suite, il a  décidé de le prendre.  Même s’il a manqué 7 des 10 stages après la CAN-2019, durant laquelle il avait marqué 3 buts et délivré 1 passe en 3 apparitions, le joueur de 25 ans est particulièrement affectionné parle le driver de l’EN. En parallèle, l’engagement du Napolitain semble sans faille.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.

coupe_afrique_2021