Nous contacter

Actualités

Arbitrage de Burkina Faso–Niger : le forcing de la FAF a payé !

Publié

le

arbitre marocain guezzaz

Sa désignation avait provoqué des appréhensions. La Fédération algérienne de football (FAF) a même sollicité la Confédération africaine de la discipline (CAF) pour que l’arbitre marocain, Samir Guezzaz, n’officie pas pour le match Burkina Faso – Niger dans le cadre de la 5e journée des éliminatoires de Coupe du Monde 2022 au Qatar. Et il s’avère que la CAF a donné suite favorable à la contestation algérienne.

Ainsi, Samir Guezzaz, qui est international depuis 6 ans, ne sera pas au sifflet de l’explication entre les Burkinabés et les Nigériens dans 10 jours à Marrakech. La vague de contestations a fini par pousser l’instance continentale à ne prendre aucun risque et changer de referee.

La pression a eu raison de la CAF

En effet, le duel entre les Etalons et les Gazelles du Mena cachait d’autres enjeux que les trois points qui permettraient aux premiers nommés de rester au contact de notre équipe nationale. Pas moins de 9 joueurs du Burkina risquent de manquer le duel qui pourrait être décisif face à l’Algérie quatre jours plus tard à Tchaker.

La crainte était que l’officier de la rencontre ne dégaine pas de cartons jaunes pour les menacés. Et puis, le déclenchement de la campagne de contestation pouvait considérablement conditionner l’arbitrage de Guezzaz d’une manière ou d’une autre. Ainsi, la CAF a opté pour la solution radicale: ne pas lui confier le sifflet. Son suppléant devrait être connu sous peu.

Lire également :

Elim. Mondial 2022 : L’arbitre marocain de Burkina Faso-Niger fait jaser !

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.