Nous contacter

Equipe Nationale

Algérie: Belmadi met les gants pour Raïs M’Bolhi

Publié

le

Mbolhi avant

Raïs M’Bolhi n’est pas n’importe qui en sélection. Djamel Belmadi le sait pertinemment. Ainsi, quand il parle de l’expérimenté gardien aux deux participations en Coupe du Monde, le sélectionneur national éprouve une affection particulière mélangée à un soutien indéfectible. Lors de la conférence de presse de ce dimanche, le coach de l’EN a laissé entendre que la retraite du keeper de 36 ans n’est pas pour tout de suite.

Raïs M’Bolhi est là parmi les quatre derniers remparts retenus pour le stage de novembre et les deux matchs amicaux face au Mali et la Suède. D’ailleurs, avoir autant de keepers dans la liste a suscité l’étonnement. Belmadi a une explication pour ce choix. « La situation est compliquée. Il est possible que l’un d’eux ne vienne pas. Zeghba ne devait pas y être, son championnat est arrêté depuis un mois. Mais la situation est complexe », note le driver des Verts.

« Ce n’est pas du social »

Absent du dernier rassemblement en septembre car pas compétitif, M’Bolhi fait son retour chez les Fennecs. Alors qu’il a été contraint de s’engager avec Al-Qadsiah FC (D2 d’Arabie saoudite), Raïs garde la confiance de Belmadi qui assure que « ce que je fais avec M’Bolhi, ce n’est pas du social ». Pour lui, « il peut hausser son niveau ». La carrière de l’emblématique dernier rempart d’El-Khadra n’a pas pris le tournant escompté. « Nous sommes tous tristes qu’un joueur comme M’Bolhi joue en D2 saoudienne. Ce n’est pas son niveau. L’an passé, il a fait une erreur dans l’évaluation de sa situation l’an passé. Il aurait pu rester en D1 et il s’en veut. Je lui en veux », a constaté Belmadi.

Ce dernier indique que « M’Bolhi a un tel amour pour l’EN. Il a 34 ans (NDLR: il en a 36 en vérité), ce n’est pas si vieux pour un gardien. En plus, il a toujours envie de représenter la sélection avec passion et force, pour tout ce qu’il a fait. Et je ne parle pas de 2014 mais de ce qu’il avait montré récemment. Comme contre la Tanzanie en juin ».

De ce fait, bien qu’il pense à la relève, le premier responsable de la barre technique de l’Algérie croit toujours en M’Bolhi qui compte 90 sélections. « On compte sur Zeghba, Mandréa, Oukidja, Gaya aussi même s’il ne joue pas assez… mais Raïs a déjà été sans club et a montré un niveau en sélection. C’est un élément qui a de l’expérience et ça serait dommage de s’en priver. Je lui tends la main comme il a tendu 100 fois la main à l’Algérie ». Comprenez que la barre mythique des 100 capes est atteignable pour Raïs qui garde son immunité.

Conférence de Belmadi: l’intégralité et les meilleurs passages

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.