Nous contacter

#Team DZ

Benlamri, ambitions à la baisse et compétitivité à la hausse

Publié

le

djamel benlamri ol entrainement zoom

Alors qu’il avait une clause qui lui permettait de prolonger son contrat d’une année avec l’Olympique lyonnais, Djamel Benlamri a décidé de ne pas l’activer. Peu utilisé depuis qu’il a rejoint le club en octobre dernier, le défenseur algérien s’est résolu à l’idée de changer d’air. Les derniers rapports médiatiques évoquent une arrivée imminente au Qatar SC. L’essai européen aura été express et non-concluant. Malheureusement.

301 minutes, c’est le temps de jeu auquel Benlamri a eu droit avec les Gones. C’était pour le moins famélique mais logique quand on sait qu’il n’était considéré comme triplure dans la défense de l’OL. A partir de là, l’ancien sociétaire du NA Hussein-Dey, de la JS Kabylie et l’ES Sétif s’est rendu compte qu’il a mis la barre très haut ne parvenant pas à s’imposer dans le championnat français.

Arrivée tardive en Europe

Le fait que les Olympiens aient longtemps joué les premiers rôles n’a pas facilité son adaptation et ne l’a pas franchement aidé pour avoir des opportunités constantes de montrer ce qu’il pouvait apporter. C’est donc logiquement qu’il a décidé, à 31 ans, de « quitter Lyon à 100% » ayant des contacts « avec des clubs qataris comme le Qatar SC, d’Arabie Saoudite, de clubs français et turcs. Je ferai ce qui est le mieux pour moi et l’équipe nationale.» C’est vers le championnat qatari (QSL) qu’il a dirigé ses voiles. Son bail avec le Rhodaniens expire demain à minuit. Il sera libre de s’engager avec l’équipe de son choix.

Benlamri a donc été réceptif aux remarques de Djamel Belmadi qui a, publiquement, fait par de son inquiétude pour la situation sportive des son défenseur central.  « J’encourage le départ de mes joueurs vers l’Europe oui, mais il faut qu’ils jouent. Si c’est pour que ça se termine comme Djamel Benlamri, qui est parti à Lyon sans y jouer, ça ne sert à rien », avait précisé le coach des Verts lors du dernier regroupement en juin.

Le Golfe était sa porte pour l’EN

Sur le cas Benlamri, appelé lors des 3 derniers stages malgré sa situation compliquée en club, le driver d’El-Khadra a reconnu que « son manque de temps de jeu est un problème, il doit jouer tous les week-ends. Il doit se trouver un point de chute le plus rapidement possible. C’est une saison à oublier pour lui.» L’axial aurait décidé de revenir en Asie. Lui qui a déjà connu une expérience en Arabie saoudite avec Al-Shabab Riyad.

En effet, c’est ce même club qui lui avait permis d’intégrer la sélection. Jouer dans le Golfe n’a jamais été un frein pour sélectionner des joueurs aux yeux de Belmadi. C’est une autre garantie pour Benlamri qui gagnera certainement du temps de jeu au Qatar SC.

Un salaire doublé ?

En outre, il sera en bonne compagnie puisqu’il y retrouvera son ami Youcef Belaïli au quotidien ainsi que d’autres compatriotes tels que Bounedjah, Guedioura et les autres.

Pour ce qui est de l’aspect financier, il devrait certainement toucher plus que les 82.000 euros mensuels qu’il percevait à Lyon soit presque 1 million d’euro/an. D’ailleurs, El-Gharafa, lui avait proposé des émoluments annuels de 2 millions d’euros auparavant. Offre qu’il avait déclinée pour signer à l’OL.

Publicité

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.