Nous contacter

Actualités

CHAN-2022: Zefizef réagit au retrait du Maroc et fait une révélation

Publié

le

zefizef avec motsepe visite alger

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Djahid Zefizef, a évoqué la décision marocaine de se retirer du CHAN-2022 abrité par l’Algérie. Selon les dires du patron de la FAF, l’attitude du Maroc devrait lui valoir des sanctions.

Le successeur de Charaf-Eddine Amara n’a pas trop voulu dépasser ses prérogatives. Ainsi, il a juste indiqué que le Bureau exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) va prendre des “décisions importantes” concernant le boycott du tournoi continental par les Marocains. Cette démarche était sous l’impulsion de la Fédération royale marocaine de football( FRMF) que préside Fouzi Lekjaâ.

Pas d’indulgence en vue

En tout cas, selon le règlement de la Confédération africaine de football (CAF), l’article 80 du chapitre 34 du règlement des compétitions mentionne qu’“un forfait déclaré moins de vingt jours avant le début de la compétition finale ou pendant celle-ci, entraînera outre la perte du droit d’entrée, une amende de cent cinquante mille (150.000) dollars US ainsi que la suspension de l’association concernée pour les deux éditions suivantes du Championnat d’Afrique des Nations sauf cas de force majeure tel que défini par la commission d’organisation de la CAF”.

On est dans ce scénario là. Il n’y a pas de cas de force majeure qui privait la délégation des Lions de l’Atlas de venir en Algérie. Du coup, l’instance confédérale ne devrait pas se montrer indulgente. En outre, Patrice Motsepe, boss de la CAF, sait que l’Algérie avait bonne foi dans cette affaire. Ce dernier a eu un entretien direct avec le président de la République Abdelmadjid Tebboune. Et il a eu des détails concrets sur l’imbroglio. On voit mal comment le Maroc s’en sortira sans sanctions.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.

×
close button