Nous contacter

A La Une

Coronavirus : La FAF crée un comité ad hoc

Publié

le

FAF UNAF FIFA ZETCHI

Sentant que la situation ne va pas en s’améliorant, la Fédération algérienne de football (FAF) essaie de prendre les devants. Aujourd’hui dimanche, elle annonce la création d’un comité ad-hoc. Ce dernier aura pour mission de gérer les répercussions du COVID-19 sur la discipline.               Comme chauds dossiers, il y a les problèmes juridiques, réglementaires, financiers et autres organisationnels.

La commission, que présidera Kheireddine Zetchi (patron de la FAF), est aussi composée d’Abdallah Gueddah, Amar Bahloul, et Larbi Oumamar, ainsi que deux représentants de la Ligue de football professionnel (LFP) à savoir Abdelkrim Medouar (Président) et Mourad Boussafeur (Secrétaire général). Cette composante « peut être élargie au besoin et à tout moment à d’autres parties prenantes, telles que les représentants des clubs professionnels, la Direction technique national (DTN), les Ligues de football amateur et le corps médical à travers la Commission médicale fédérale.»

Crainte de saison blanche

Il faudra donc s’adapter à des données sanitaires versatiles. Le tout en s’appuyant « sur les recommandations et conseils fournis par la fédération internationale de football (Fifa) dans le cadre de sa circulaire N:1714 du 7 avril 2020 et le document annexé portant “Questions réglementaires relatives au football” version 1.0 », peut-on lire sur le site de la FAF.

Partout dans le monde, la saison du football est au conditionnée par l’évolution de a pandémie. En Algérie, la donne est la même. La FIFA essaie de maintenir de l’ordre dans le circuit de la balle ronde universelle. Néanmoins, les associations qui sont sous son aile prendront les décisions qui conviennent dans leurs pays respectifs. Bien évidemment, la structure de Gianni Infantino prône l’autonomie dans la prise de décisions. Exclusivement, il y aura concertation avec les autorités locales. « Cette décision revient à chaque fédération en fonction de l’avis de ses autorités nationales de santé publique compétentes. La santé doit toujours être au cœur des priorités de la Fifa, de ses associations membres et des parties prenantes lorsqu’il s’agit de prendre des décisions dans ce contexte particulier », précise la FAF.

Les chances de reprises s’amenuisent

Par ailleurs, l’organe fédéral Dz précise que « La Fifa n’est pas en mesure de donner des instructions aux associations membres ni de déterminer quand le football devrait reprendre dans chaque pays ou territoire », non sans annoncer que la première réunion se tiendra le mardi 14 avril (13h) par visio-conférence.

Dans une semaine, soit le 19 avril prochain, la deuxième deadline du gel sportif sera atteinte. Pour rappel, la première date de reprise, définie au 5 avril, a été repoussée de 2 semaines. En considérant la situation sanitaire actuelle, la suspension devrait être rallongée et le championnat d’Algérie de football ne reprendra pas de sitôt. Ce qui amenuise, un peu plus et considérablement, les chances de reprises pour le sport roi.

Publicité
Cliquez pour commenter

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.