Nous contacter

Equipe Nationale

Coupe Arabe FIFA 2021 : Bouggy en sort grandi !

Publié

le

bougherra match banc arab cup 2021

Pour lui, c’était le premier sérieux test. Et il l’a réussi en terminant premier de la classe. Tout n’a pas été parfait mais Madjid Bougherra a connu le dénouement duquel les 15  autres sélectionneurs rêvaient. Le plus jeune coach (39 ans) du de la Coupe Arabe FIFA 2021 se réjouit de la consécration. Néanmoins, il rappelle qu’il a des choses à apprendre. L’exigence est maintenue.

« Je remercie aussi Belmadi qui a cru en moi depuis des années », Cette déclaration n’a rien d’anodin et elle a une forte symbolique. Beaucoup ont pensé que Madjid Bougherra a pu devenir coach de l’EN A’ exclusivement grâce à sa proximité avec Djamel Belmadi sélectionneur de l’équipe première. Toutefois, même s’il a été “encadré” pour établir le plan d’attaque du tournoi qatari, Bouggy s’est bien débrouillé lorsqu’il a été confronté, seul, aux différentes situations.

Sayoud, la carte en or

Peut-être que le cordon ombilical est toujours là avec l’apport précieux que des joueurs comme M’Bolhi, Brahimi et Belaïli ont eu dans cet examen qu’a passé le Magic. Mais sa recette pour gérer le groupe durant cette aventure au Qatar reste remarquable. Et cela va au-delà de l’aspect purement tactique. Toutefois, en parlant de ce registre, on peut dire que l’ancien roc de la défense d’El-Khadra a gardé sa meilleure carte pour la fin et le crucial Tunisie – Algérie où la couronne était en jeu.

Il s’agit d’Amir Sayoud dont l’incorporation s’est avérée salvatrice et décisive. Cette capacité à garder un joueur concentré tout en ne lui donnant pas de minutes à jouer témoigne d’une certaine connivence entre le coach et ses joueurs.  Et il faut dire que ces poulains le lui ont bien rendu.

« Là pour apprendre »

À propos de ça, le premier responsable de l’EN A’ déclarera que, « nous sommes champions avec une équipe qui n’avait jamais joué ensemble avant ce tournoi. C’est un mix entre jeunes, joueurs plus expérimentés, nouveaux, anciens des A et actuels joueurs de l’équipe première. Nous n’avons eu que deux séances d’entraînement ensemble avant le début de la compétition ».

Ce qui pouvait être un manque d’automatismes préjudiciables a été compensé par « la discipline tactique de mes joueurs, sachant que nous travaillions surtout sur cet aspect là. Nous avons été dominateurs physiquement et mentalement. Tous nous imaginaient favoris et effectivement nous sommes champions ». La fin idyllique de cette campagne et l’euphorie ne déboussolent pas pour autant l’entraîneur en chef. « J’étais le plus jeune entraîneur de toute la compétition. Je le sais, je suis là pour apprendre et pour continuer à progresser », note-il. L’humilité amène loin. Jusqu’aux plus hauts sommets.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.