Nous contacter

Equipe Nationale

Algérie : Akim Zedadka plus sélectionnable que jamais ?

Publié

le

atal fantome zedadka lateral droit clermont

Depuis que Djamel Belmadi a pris les rênes de l’équipe nationale, Youcef Atal est son latéral droit principal. Mais la donne pourrait changer compte tenu de l’historique de blessures inquiétant du sociétaire de l’OGC Nice. Ce dernier ne présente plus de certitudes sur le plan physique. Une donne que le sélectionneur national doit, désormais et plus que jamais, considérer. Et pour y remédier, il y au un suppléant bien indiqué: Akim Zedadka.

Pour ceux qui le connaissent, Belmadi n’est pas le genre à toucher à son onze idéal. Quand ses valeurs sûres sont opérationnelles, elles jouent et puis c’est tout. Que cela soit en officiel ou en amical. Clairement, Atal a toujours eu le statut de titulaire en force sur le flanc droit de la défense.

Ses prestations ont souvent été convaincantes. Notamment pour ce qui est de l’apport offensif où l’ancien pensionnaire du Paradou AC se démarque des autres. Ni Mehdi Zeffane, ni Mohamed-Réda Helaïmia ou Houcine Benayada peuvent assurer cet aspect là du jeu. Et ce, bien qu’ils peuvent présenter assez de garanties défensives.

Le même ADN qu’Atal

Clairement, l’EN ne peut pas se targuer d’avoir un remplaçant qui coche autant de cases que l’Aiglon. Pourtant, les opportunités se sont souvent présentées pour ces joueurs là afin de marquer des points et faire douter Belmadi sur son choix de “numéro 1”. En vain. Pourtant, l’absence du Niçois dans 4 des 6 dernières fenêtres internationales pouvait le déclasser la hiérarchie. Cependant, un autre élément que le rendement individuel pourrait dissuader le coach d’El-Khadra de réserver la place de titulaire pour Atal : le physique fragile de ce dernier.

Cela pourrait aussi précipiter l’arriver de Akim Zedadka malgré les réticences du premier responsable de la barre technique de l’EN. En effet, s’il estime qu’il a certaines lacunes à corriger, il est évident que le pensionnaire de Clermont Foot 63 (Ligue 1 UberEats) a la même fibre qu’Atal. Il est un très bon contre-attaquant avec une vocation défensive appréciable. Ainsi, il peut être un doublon idéal pour le Niçois alors que les autres sont des alternatives qui activent dans un différent registre, celui plus défensif.

Le temps et les incertitudes pressent

Dimanche, en conférence de presse, Belmadi a parlé du Clermontois. « C’est un joueur qu’on suit depuis la deuxième division. Il a des caractéristiques appréciables. Son entraineur ne le fait pas jouer pour ses beaux yeux. Si je ne le prends pas c’est qu’il y a des choses qui me dérangent », avait lâché le driver des Guerriers du Désert.

En outre, il indiquait avoir « parlé avec son agent. On voit une certaine progression de ce que je recherche moi. Qu’il continue comme ça. Il aura sûrement sa chance prochainement s’il continue à progresser ». Cette déclaration laisse croire que l’arrivée du joueur de 26 ans est prochaine. À considérer les derniers évènements, elle pourrait grandement être accélérée.

BONUS – L’avis d’un Youtubeur algérien sur le débat Atal/Zedadka:

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.