Nous contacter

Equipe Nationale

EN : Benrahma en Vert, ce n’est pas encore mûr

Publié

le

Benrahma passe Burkina Faso Algérie

On commence sérieusement à se faire du souci pour lui. D’autant plus qu’intrinsèquement, il a le potentiel pour stimuler la concurrence en sélection. Toutefois, contrairement aux attentes, avec le maillot de l’Algérie, Saïd Benrahma n’a pas vraiment donné satisfaction. Alors qu’on pensait qu’il allait confirmer son éclosion, il a traversé la date FIFA de septembre sans vraiment apporter sa plus-value technique à une EN qui en avait besoin cruellement. Spécialement contre le Burkina Faso en déplacement.

Onze. C’est son nombre d’apparitions avec le maillot de l’Algérie est toujours pas de match référence. Certes, le rendement de Youcef Belaïli ne lui facilite pas la tâche et le met sous pression. Mais force et de constater que Benrahma a du mal à capitaliser sur les opportunités que lui offre Belmadi. Des minutes qu’il n’exploite pas à bon escient sur le plan de performance.

Le club et l’EN sont deux choses distinctes

On peut penser que le driver de l’EN ne lui donne que des bouts de matchs. Mais il s’avère qu’il a débuté 5 fois sur les 10 rencontres sous les ordres de l’actuel sélectionneur. A cet effet, il y a un fait notable : les deux fois où le natif d’Aïn Témouchent s’est montré décisif (2 offrandes) contre la RD Congo (1-1 en amical à Blida) et le Zimbabwe (2-2) en officiel à Harare, il était titulaire.

Malgré cela, on ne peut pas s’en tenir qu’aux statistiques. Ce qui pose vraiment problème c’est que  le milieu offensif n’affiche pas la créativité qu’on lui connaît. Cette faculté à percuter ainsi que créer des espaces et des occasions. Et cela ne se résume pas seulement qu’à ce qu’on voit sur le terrain. A ce sujet, Belmadi précisera que « ce que tu fais en club, tu es censé l’être dans la continuité en équipe nationale. Ceux qui jouent ont validé leur match en équipe nationale. In fine c’est ce que tu fais en sélection qui m’intéresse le plus.»

Le retour d’Ounas compliquera les choses

Le message est clair : le rendement n’est pas transposable et le driver des Verts s’en tiennent à ce qu’il voit sous ses yeux. Pour lui « Benrahma attend ce petit déclic en équipe nationale.» Un point de bascule qui tarde à être atteint. Théoriquement, ça aurait dû être un jeu d’enfant pour joueur qui fait un départ tonitruant en Premier League avec West Ham (2 buts et 2 passes D en 3 rencontres).

Dans la pratique, les choses semblent un peu plus compliquées que ça. Le retour très probable d’Adam Ounas pourrait même compliquer un peu plus la tâche. Somme toute, Benrahma n’a pas franchement renforcé ne serait-ce que son statut de doublure chez les Fennecs. Et c’est une mini-désillusion à laquelle il faudra remédier.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.