Nous contacter

Equipe Nationale

EN : Les Verts ont-ils le mal du pays en matchs officiels ?

Publié

le

bennacer recupere zerrouki burkina 1 1 marrakech septembre 2021

Appelés à se rendre à Marrakech pour donner la réplique au Burkina Faso, l’équipe nationale n’a pas pu revenir avec la moisson totale à l’occasion de la 2e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde Qatar 2022. C’est la troisième fois de suite en officiel que l’EN ne parvient pas à s’imposer. La 5e (Phase finale de la CAN-2019 à part) en 7 sorties (2 victoires seulement au Togo et Botswana) depuis l’arrivée de Djamel Belmadi.

Un nul (2-2) au Zimbabwe, un partage des points en Zambie (3-3) et un score de parité (1-1) ce soir en « away » contre le Burkina Faso, ce sont les trois derniers résultats des Fennecs loin de leurs bases en matchs officiels. Si les deux premières rencontres citées ont été caractérisées par un arbitrage largement contestable, notamment chez les Zambiens, ce soir, la mini-contreperformance des Verts à Marrakech trouve explications dans les défaillances technico-tactiques.

Six buts concédés

Est-ce qu’il faut se faire du souci pour les deux sorties loin des bases qui restent dans ces qualifications pour le Mondial 2022 ? Pas forcément. Surtout que les coéquipiers de Youcef Belaïli ont montré qu’ils peuvent l’emporter en déplacement. C’était le cas à Radès (Tunisie) en juin dernier avec la victoire en amical contre la Tunisie (0-2).

En revanche, on peut relever que lors des matchs qui comptent, la défense a craqué à chaque fois avec un total de 6 buts concédés en 3 matchs pour autant inscrits. L’attaque arrive toujours à compenser la perméabilité de l’arrière-garde. En outre, on peut penser que le fait de disputer des rencontres à huis clos joue, quelque peu, en faveur d’El-khadra dans pareil contexte. Avec le public, cela aurait pu être plus “compliqué” de minimiser les dégâts.

L’orgueil des invincibles

Malgré ces imperfections et contretemps, l’EN a pu signer une série de 29 rencontres sans défaite. Une invincibilité qui peut être anecdotique pour certains. Mais le fait est que les Champions d’Afrique savent ne pas perdre quand ils ne peuvent pas gagner. “Le Burkina Faso est un adversaire compliqué, avec un bon bloc défensif. La manière dont ils attaquent, dont ils pressent, c’était très compliqué !” a expliqué Djamel Belmadi après la rencontre. 

Cela s’est clairement vu en seconde période face aux Étalons. On peut faire la fine bouche pour avoir perdu 2 points. Mais on a aussi pris une unité qui peut s’avérer cruciale au terme des 6 journées dans la poule « A ». Le 3e round sera contre le Niger au Stade Mustapha Tchaker (Blida) en octobre prochain. Une occasion idéale pour retaper le moral et repartir du bon pied.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.