Nous contacter

Equipe Nationale

Équipe nationale – Nouveautés : Poussez-vous, ils arrivent !

Publié

le

zerrouki touba et khacef

Dévoilée ce dimanche après-midi, la liste du sélectionneur national, Djamel Belmadi, a beaucoup plus fait parler qu’à l’accoutumée. Notamment  en l’absence de conférence de presse. Au sein des 29 joueurs convoqués, trois entrent pour la première fois dans le groupe Algérie. Deux défenseurs, Ahmed Touba accompagné de Naoufel Khacef et un milieu, Ramiz Zerrouki, viennent s’ajouter à l’effectif champion d’Afrique. Présentation.

Comme annoncé par La Gazette du Fennec, les « Hollandais » Ahmed Touba (RKC Waalwijk) et Ramiz Zerrouki (FC Twente) font partie des nouvelles têtes de la sélection algérienne pour ce regroupement de mars. Respectivements défenseur central et milieu de terrain, les deux jeunes joueurs (23 et 22 ans) viennent apporter un peu plus de concurrence dans des secteurs où le besoin d’éléments nouveaux se fait ressentir. Arrivé à Tondela durant l’été 2020, Naoufel Khacef est l’un des talents passés par « El Madrasa » -surnom du NA Hussein Dey- comme Rabah Madjer ou Chaabane Merzekane avant lui. Zoom sur la plus-value que ces trois joueurs pourraient apporter à la sélection nationale.

Ahmed Touba, 23 ans, RKC Waalwijk (Pays-Bas)

Natif de Roubaix, dans le Nord de la France, c’est en Belgique qu’Ahmed Touba débute sa carrière de footballeur. Passé par plusieurs clubs en jeunes -notamment le Valenciennes FC-, c’est finalement avec le Club Bruges que le défenseur découvre le monde professionnel en 2016. Prêté respectivement au OH Louvain puis en Bulgarie (Beroe), le néo-Fennec évolue depuis l’été 2020 en Eredivisie, au sein du RKC Waalwijk qui lui a fait signer un contrat de trois saisons. Ayant évolué chez les équipes de jeunes belges, l’originaire de Biskra avait livré (au début de l’année 2020) ses ambitions dans les colonnes de La Gazette du Fennec : « Il est clair que la suite logique, après avoir joué chez les U17, U18 et U19 belges, est d’intégrer l’équipe espoir belge. Mais mon principal objectif est de jouer pour l’équipe nationale algérienne. Je sais qu’à mes postes il y a des titulaires indiscutables, qui font très bien leur travail. Mais je sais aussi que Belmadi est à la recherche de doublures. En cas de blessures, il aura besoin d’autres joueurs. Je me prépare donc à être prêt dans ce contexte-là ». Un contexte qui est donc arrivé en ce mois de mars 2021, à la suite -notamment- de la très bonne saison du garçon de 23 ans dans le championnat hollandais. Des performances qui lui valent d’être sur les tablettes de l’Ajax Amsterdam et de la Lazio Roma.

touba aeroport lusaka afrique voyage

Dôté d’un physique important (1,90m), l’Algérien sait s’imposer dans les duels et pourrait se faire une place derrière la paire Mandi-Benlamri. Auparavant ailier puis arrière gauche, le désormais défenseur central n’hésite pas à se projeter balle au pied pour créer un déséquilibre au sein du bloc adverse. Ses trois buts inscrits cette saison montrent également une certaine adresse dans les derniers mètres. Reste à savoir où Belmadi souhaite l’utiliser, défenseur central ou arrière gauche? 

Ramiz Zerrouki, 22 ans, FC Twente (Pays-Bas)

Formé à l’Ajax Amsterdam entre 2006 et 2016, c’est au FC Twente que Ramiz Zerrouki poursuivra son parcours en jeunes avant de connaître ses premières minutes avec l’équipe A juste avant la saison 2019-2020. Milieu de terrain défensif de formation, l’Algérien peut également jouer relayeur mais c’est réellement en sentinelle qu’il excelle le plus. Coach des jeunes au sein de la KNVB (Fédération néerlandaise de football) et collaborateur de La Gazette du Fennec, Yassine Khaldi Bencheikh suit le jeune Zerrouki depuis quelques années : « Zerrouki est un 6, un vrai milieu défensif très bas, à la De Jong sous Ten Hag lorsqu’il évoluait à l’Ajax. Il équilibre les lignes entre le milieu et la défense. Concernant son jeu avec ballon, il n’hésite pas à garder le cuir afin d’absorber la pression adverse pour mieux trouver des espaces ensuite. Lors des  phases de relance, il a tendance à venir s’intercaler entre les deux défenseurs centraux pour apporter un surnombre. Il peut jouer en tant que relayeur même si ce n’est pas vraiment un joueur qui se projette offensivement. Techniquement il est beau à voir mais je me pose des questions sur son impact physique dans un contexte africain très différent du championnat hollandais » nous a-t-il confié. Alors qu’Adlène Guedioura est plus proche de la fin que du début de sa carrière (36 ans en novembre prochain), Ramiz Zerrouki pourrait -dans un registre totalement différent- être une option sérieuse en sentinelle pour les échéances à venir. Néanmoins, et c’est une conclusion qui est également valable pour Touba, il sera important de voir dans quel sens (négatif ou positif) la donnée « Afrique » va t-elle influencer ces deux éléments performants cette saison en Eredivisie.

khacef et zerrouki stage mars 2021 gris

Naoufel Khacef, 23 ans, Tondela (Portugal)

La patience, le travail et les performances de Naoufel Khacef sont enfin récompensés. Passé par le NA Hussein Dey, c’est vers l’équipe réserve des Girondins de Bordeaux -à la suite d’un énorme imbroglio lors du transfert– que le talentueux gaucher se dirige en janvier 2020 sous la forme d’un prêt avec option d’achat. Après six mois en Gironde où il ne joue que très peu avec l’interruption du championnat en raison du COVID-19 et voyant son option d’achat non levée par les Marines et Blancs, le latéral gauche prend la direction du Portugal, pour atterrir à Tondela. Dirigé par l’Espagnol Pako Ayestaran, l’effectif joue régulièrement le milieu de tableau de Primeira Liga, non sans avoir une réputation d’équipe plutôt défensive. Un environnement qui ne favorise pas forcément une éclosion parfaite de l’Algérien. Arrière gauche au profil très offensif, Khacef peut également évoluer en tant que piston dans un système à trois défenseurs. Adroit balle au pied et très endurant, le garçon de Kouba fait partie de ces latéraux modernes qui n’hésitent pas à dépasser leurs fonctions pour apporter un surnombre en phase offensive. Néanmoins, et à l’instar d’un Youcef Atal, l’ancien du Nasria doit encore travailler l’aspect défensif et prendre garde à l’espace laissé dans son dos. Derrière Ramy Bensebaïni, titulaire indiscutable au poste d’arrière gauche, Naoufel Khacef peut jouer les trouble-fêtes pour obtenir une place de doublure. Cette dernière s’avère valoir très chère à la vue des forces en présence tels qu’Ilyes Chetti, Mohamed Farès, Yanis Hamache ou dans une moindre mesure, Faouzi Ghoulam.

Djamel Belmadi : « Arriver en équipe nationale n’est pas une fin en soi »

Interrogé avant le départ pour Lusaka (Zambie), le sélectionneur national a été très clair concernant les trois nouveaux éléments fraîchement arrivés au sein des Verts : « Je compte faire jouer le maximum de joueurs contre la Zambie et le Botswana. Pour les nouveaux (Touba, Khacef, et Zerrouki, ndlr), je ne compte pas les mettre en difficulté dès le début en Afrique, on va attendre de revenir en Algérie. Il ont une carte personnelle à jouer. Arriver en équipe nationale n’est pas une fin en soi, il faut montrer qu’on est capable de jouer » a-t-il confié. Le premier galop d’essai se déroulera donc à Blida, le 29 mars prochain, dans des conditions beaucoup plus agréables face à un Botswana qui paraît être la sélection la plus faible du groupe. Poussez-vous, ils arrivent!

https://www.facebook.com/watch/?v=3868608139869294

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.