Nous contacter

Equipe Nationale

EN : la meilleure défense, c’est l’attaque

Publié

le

groupe joie victoire zimbabwe 2 0 novembre 2020 5 juillet

Si elle a montré quelques faiblesses défensives lors de la double confrontation de novembre face au Zimbabwe (3-1 à l’aller puis 2-2 au retour), l’équipe nationale a pu compter sur son attaque pour glaner 4 points, assurer la qualification à la CAN-2022 et préserver son invincibilité qui dure désormais depuis 22 rencontres. Si l’arrière-garde de l’EN semble perméable, le compartiment offensif reste insatiable.

Lors de la dernière Coupe d’Afrique des nations qu’ils ont gagnée, les Fennecs ont pu compter sur un dernier rideau quasi-infranchissable qui n’a craqué qu’à deux reprises : une sur phase arrêtée (penalty contre le Nigéria) et un but dans le jeu face à la Côte d’Ivoire.

Devant le Nigéria, le Sénégal et… le Maroc

Cependant, pour gagner et se qualifier dans les matchs couperets, il fallait marquer. Ce que les Verts ont pu faire à 13 reprises, dont 6 (hors but de la finale) lors de la phase à élimination directe, pour finir avec l’attaque la plus prolifique.

Un an et demi après, les facultés offensives sont toujours là même si celles défensives se sont, quelque peu, altérées. Pour preuve, dans les éliminatoires de la CAN-2022, aucune des 48 sélections engagées dans la campagne ne fait mieux que l’Algérie qui a fait mouche 11 fois lors des 4 journées. Même les prétendants qui ont de sérieux atouts devant arrivent derrière. On citera le Nigéria (10 buts) ainsi que le Sénégal, vice-champion d’Afrique, et le Maroc avec 9 réalisations chacune.

Marquer rime avec invincibilité

Sous les ordres de Djamel Belmadi, les coéquipiers de Riyad Mahrez, auteur d’un but spectaculaire lundi à Harare, ont marqué au moins une fois lors de 24 des 25 derniers matchs que l’ancien coach d’Al-Duhail SC (Qatar) a dirigé depuis son arrivée. D’ailleurs, la seule fois où ils n’ont pas pu faire sauter le verrou adverse, ils s’étaient inclinés (1-0) à Cotonou au Bénin. C’est simple, quand elle marque, El-Khadra ne perd jamais. Et les différents résultats réalisés depuis ce revers infligés par les Béninois sont là pour en témoigner.

Au total, avec Belmadi aux commandes de la barre technique, l’EN a inscrits 50 buts pour 18 encaissés. Les Champions d’Afrique tournent à une moyenne de 2 buts marqués/match. Une équipe clairement portée vers l’avant et qui doit juste soigner les lacunes derrière. Si elle retrouve l’imperméabilité qui a fait sa réputation lors de la CAN-2019, elle pourrait devenir injouable. Peu importe l’adversaire.

>> Le coup de casque de Delort et le but d’anthologie de Mahrez :

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.