Nous contacter

Equipe Nationale

Équipe nationale : Mehdi Zerkane, une ambition concrétisée

Publié

le

zerkane

Fraîchement convoqué pour la première fois par Djamel Belmadi, Mehdi Zerkane a surpris son monde en déclarant sa flamme pour les Fennecs, pratique très peu courante chez les binationaux. En l’absence de certains habitués, le joueur de 21 ans a une véritable carte à jouer sur le long terme dans l’entrejeu.

Convoîté dès son plus jeune âge, Mehdi Zerkane effectue des essais un peu partout à travers l’Europe. Chelsea, Barcelone, Real Madrid, il est d’ailleurs accepté là où il passe mais son père préfère qu’il entame sa formation en France. Joint par nos soins, Monsieur Zerkane, Riad de son prénom, revient sur une petite anecdote survenue lors de l’essai de son fils à Londres : « Lorsque l’on est parti faire un essai à Chelsea, nous sommes restés une semaine et il n’y avait pas que du football, le matin Mehdi s’entraînait et l’après-midi nous avions droit à des visites. Ce jour-là, nous allions visiter Stamford Bridge, on arrive devant le stade, et l’homme qui travaillait à la barrière était un Algérien, nous voyant pas du coin, il discute avec nous et demande à Mehdi pour quelle sélection il voudrait jouer, la France ou l’Algérie? Et Mehdi lui répond ´l’Algérie!’. Il lui demande de jurer et Mehdi répète ‘Wallah je vais jouer pour l’Algérie!’. Depuis tout petit il savait ce qu’il voulait ».

La fierté de son entourage

Le papa de Mehdi Zerkane ne cache pas sa joie ni celle de sa famille suite à la première convocation de son fils : « Nous sommes vraiment très contents. La famille en Algérie également, nous sommes originaires de Tébessa, à l’Est du pays ». Une sélection que le joueur passé par l’AS Monaco n’a appris qu’après la rencontre face à Dijon alors qu’il avait, bien entendu, été préconvoqué quelques jours auparavant. Après six ans en principauté, le milieu de terrain rejoint les Girondins de Bordeaux durant l’été 2019. S’en suit une demi-saison au sein de l’équipe réserve accompagné de son désormais coéquipier en sélection, Abdel Jalil Medioub.

L’arrivée de Jean-Louis Gasset facilite forcément les choses tant le technicien sait dénicher les talents et n’hésite pas à lancer les jeunes joueurs. On peut, par exemple, parler de William Saliba (transféré à Arsenal depuis), Arnaud Nordin ou Mahdi Camara, tous trois ont fait ou font partie actuellement de l’effectif professionnel de l’ASSE. Mehdi est donc intégré à l’équipe première et effectue toute la préparation au sein de cette dernière. Il débute titulaire face à l’AS Saint Etienne (défaite 4-2), puis est remplaçant lors du second match amical face au Toulouse FC (0-0) avant de retrouver une place dans le onze de départ contre le Stade de Reims (victoire 4-0). Un match dans lequel il inscrira un but.

Mieux encore, après une bonne préparation, l’ancien monégasque connaît une première titularisation en championnat lors de l’ouverture de la Ligue 1 UberEats face au FC Nantes (0-0). Une après-midi qui va vite tourner au cauchemar au bout de 20 minutes de jeu et un carton rouge sévère reçu après une semelle sur le défenseur nantais, Nicolas Pallois. Pis encore, dans la même semaine, le joueur de 21 ans se blesse à la cheville et est indisponible pour trois à quatre semaines. Visiblement, quand rien ne va! Malgré ce début de saison assez difficile, le numéro 17 des Girondins a la confiance de son coach qui n’a pas hésité a vite le remettre dans le bain en le faisant entrer en jeu dès son retour de blessure face à Dijon (victoire 3-0). Un début de saison qui a tapé dans l’oeil du sélectionneur national, ce dernier a pris attache avec Zerkane il y a quelques semaines : « Djamel Belmadi a contacté mon fils, lui disant que c’était un bon joueur, qu’il allait le suivre cette année et qu’il faudra qu’il se tienne prêt en cas de besoin. Il voulait également s’assurer que Mehdi était sûr de son choix ou si il attendait encore de jouer avec une autre sélection mais Mehdi lui a répondu qu’il voulait absolument jouer pour l’Algérie » ajouta le père du natif de Clermont-Ferrand.

La fédération marocaine a tenté de l’approcher

Né en France d’un père algérien et d’une mère marocaine, Mehdi Zerkane avait le choix entre trois sélections, la France, l’Algérie et le Maroc. Outre le fait que le joueur avait ses convictions personnelles, ses performances ont également attiré la Fédération marocaine de football, désireuse, elle aussi, de renforcer son effectif en vue des prochaines échéances internationales. Une information confirmé par le père du joueur : « Lors du match face à Reims, le défenseur marocain Yunis Abdelhamid a informé les Girondins que Mehdi était suivi par le Maroc et qu’il allait être très prochainement convoqué. Mais Mehdi c’est l’Algérie depuis qu’il est tout petit ».

Bon nombre de joueurs sont ou ont été  dans le même cas, on peut citer le cas d’Ismaël Bennacer qui a finalement choisi les Fennecs malgré l’intérêt marocain. Le nîmois Yacine Benrahou est également dans ce cas précis et semble avoir opté pour les Lions de l’Altas même si il reste sélectionnable avec l’Algérie car il n’a évolué qu’avec les moins de 20 ans. De plus, six joueurs d’origine algéro-marocaine sont actuellement en plein stage avec l’équipe U17 du Maroc, la cueillette se faisant de plus en plus tôt au fil des années.

Un élément pour l’avenir de l’entrejeu

Hicham Boudaoui forfait, Abderraouf Benguit ignoré, Mohamed Benkhemassa plus convoqué depuis mars 2019, Nabil Bentaleb toujours pas rappelé, Mehdi Zerkane a donc eu l’opportunité d’intégrer le groupe Algérie lors de ce stage qui verra les Verts affronter le Nigéria en Autriche (9 octobre) et le Mexique aux Pays-Bas (13 octobre). À l’aise techniquement, le Bordelais peut évoluer dans un système à trois en tant que relayeur ou dans un double pivot au sein d’un système à deux. Il a également était utilisé en tant que sentinelle mais il y a, à priori, très peu de chances de le voir à ce poste en sélection.

Néanmoins, et comme l’a rappelé le sélectionneur national ce mercredi, il est possible que le milieu de 21 ans ne prenne part à aucune rencontre lors de ce mois d’octobre du fait notamment de sa récente blessure à la cheville. Une chose est sûre, et Djamel Belmadi l’a affirmé lors de la conférence de presse, Mehdi Zerkane est un des éléments représentant l’avenir de l’Équipe Nationale. Après avoir coché les cases du monde professionnel et d’El Khedra, le tout jeune clermontois de naissance doit désormais confirmer tout le bien que l’on pense de lui.




Emission Web

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.